Le leader du parti Soleil a fait allusion hier à Plaine-Verte à un possible tandem MMM/MSM. Pravind Jugnauth a d’ailleurs vanté l’ancienne alliance de son parti avec les mauves. Il a aussi évoqué l’arrestation de l’ex-ministre Showkutally Soodhun et de son inculpation provisoire de complot pour déstabiliser le gouvernement.
Pravind Jugnauth n’a cessé hier de faire allusion à l’alliance MMM/MSM, qui avait remporté les élections législatives en 2000, comme le « meilleur gouvernement que le pays a pu avoir ». Jeudi dernier, lors du congrès à La Tour Koenig, Showkutally Soodhun avait lui aussi fait part de son respect pour Paul Bérenger. Le président du Mouvement socialiste mauricien n’a toutefois pas pu venir au congrès de la circonscription N°3 (Port-Louis Maritime /Port-Louis Est) à Plaine-Verte car pris de malaises, il a été admis à la clinique Apollo Bramwell à Moka, après son inculpation provisoire par la magistrate Meenakshi Gayan-Jaulimsing du tribunal de troisième instance de Port-Louis.
Le leader du MSM a fustigé une fois de plus Navin Ramgoolam et le travail de la police et de l’Independent Commission Against Corruption (Icac). « Li impardonab fason finn tret li (Soodhun) », a-t-il déclaré. La police avait objecté à la caution de Showkutally Soodhun hier et Pravind Jugnauth n’en revient toujours pas. « Swa dizan li pou al interfer ar temoin… Kan ti pran lanket ar li yer (mardi) apre ki linn al kot li osi ti kapav interfer ar temoin… Zordi li pou interfer ar temoin ? », a-t-il déclaré. « Mo pena enn sou confians dan l’Icac. »
« Pa krwar ki tou dimounn dan gouvernma otomatikman avek Ramgoolam », a déclaré Pravind Jugnauth. Celui-ci a encore une fois évoqué cette « source mystérieuse » qu’il prétend avoir au sein du gouvernement. Cet informateur lui aurait dit de faire attention. Le leader du parti Soleil a également parlé de son intention de saisir la Cour suprême pour tenter d’avoir les documents du cabinet qui lui permettraient de préparer sa défense. En effet, l’article 10 (2) (c) de la Constitution stipule que « every person who is charged with a criminal offence shall be given adequate time and facilities for the preparation of his defence ».
« Pou Hajj… Se Showkut kinn fer reket… Pa Ramgoolam ! », a avancé Pravind Jugnauth, alléguant que le Premier ministre aurait menti lors de son discours lors de la fête d’Eid Ul Fitr. « Li dir soi dizan linn zwenn bann dimounn dan Emirates… », a dit le leader du MSM.