La Maison de la culture télégoue (Telugu Saamskrutika Nilayam), sous la présidence de Narainsamy Sanyasi, marquera le 55e anniversaire de la création de l’Andhra Pradesh comme État linguistique à part entière de l’Inde aujourd’hui. La célébration, avec le concours de la municipalité de Beau-Bassin/Rose-Hill et du Plaines Wilhems Telugu Regional Committee, se déroulera au siège de la MCT à Rose-Hill.
L’Andhra Day est une fête patriotique en l’honneur du grand martyr Amara Jeevi Shri Potti Sriramulu, qui est considéré parmi les Télégous comme « Telugu Vaitaalikudu », un phare pour le monde. Décédé à 50 ans, il a non seulement milité pour la création d’un État linguistique séparé pour les Andras au sein de l’Union indienne, mais a été aux côtés de Mahatma Gandhi dans le vaste mouvement (Quit India) pour l’indépendance de l’Inde.
La demande pour la création de l’Andhra Pradesh remonte à 1910 mais a buté, d’abord, contre le refus des Anglais, puis du gouvernement central indien après l’indépendance. Toutefois, Shri Potti Sriramulu, qui jeûna jusqu’à la mort pendant 58 jours (du 19 octobre au 15 décembre 1952), devait obtenir le consentement du gouvernement central. Le 1er novembre 1956, l’État linguistique séparé d’Andhra Pradesh voyait ainsi le jour, avec Hyderabad comme capitale.
En tant qu’entité linguistique séparée, l’Andhra Pradesh prône la promotion et la préservation de la langue et de la culture millénaire télégoues. Des 350 langues parlées en Inde, le télégou se classe en deuxième position. Considérée comme l’« Italien de l’Orient », la langue télégoue a été décrétée « desha bhaashalandu telugu lessa », la plus douce de toutes les langues.