Coral Azur Beach Resort a fêté ses vingt-cinq ans d’existence hier en présence du président de la République Sir Anerood Jugnauth, son épouse lady Sarojini, le ministre du Tourisme Michaël Sik Yuen et d’autres personnalités du corps diplomatique. À l’heure des allocutions, le président de la République a fait les éloges de l’établissement hôtelier à Trou-aux-Biches, qui a contribué au développement du secteur touristique. Michaël Sik Yuen s’est, lui, appesanti sur l’importance de l’innovation pour rester compétitif.
Lors de la cérémonie des 25 ans de l’hôtel Coral Azur Beach Resort hier, le président de la République Sir Anerood Jugnauth a fait ressortir dans un bref discours, la contribution de l’établissement au développement du secteur touristique. « À travers le succès de l’hôtel, il va de soi qu’on reconnaisse la qualité des gestionnaires qui ont su jusqu’ici, avec une maîtrise exemplaire, naviguer en périodes de crises économiques. Un quart de siècle de cela, j’ai eu le grand plaisir de procéder à l’inauguration de cet hôtel. Le ministre du Tourisme de l’époque, feu Sir Gaëtan Duval, était un grand politicien et en même temps un homme de vision. Il avait toujours cru dans l’avenir de notre industrie touristique », a soutenu le président de la République, tout en rappelant que l’industrie touristique a connu des hauts et des bas, comme beaucoup de secteurs. « Les crises financières et économiques n’ont jamais épargné aucune industrie. Grâce au professionnalisme de ces gestionnaires et le dévouement des employés, l’établissement a su surfer sur les nombreuses zones de turbulences. Aujourd’hui les défis économiques exigent un changement de mentalité. L’innovation et la créativité sont devenues des facteurs importants », a reconnu sir Anerood Jugnauth.
Le ministre du Tourisme Michaël Sik Yuen devait lui aussi mettre l’accent sur l’innovation et la créativité lors de son allocution, un peu plus tôt au cours de la soirée. Le ministre a surtout fait ressortir que le secteur touristique de Maurice parvient à maintenir sa position et peut jouer un rôle clé en termes de croissance socio-économique et de développement. « Maurice en tant que destination touristique doit perpétuellement se réinventer afin de demeurer attractive. Le monde évolue à grande vitesse. La technologie a aussi changé le comportement des touristes. De plus en plus, la stratégie, qui s’imposait hier, est parfois dépassée aujourd’hui. On va devoir innover et changer continuellement pour s’adapter à ce monde », a fait comprendre Michaël Sik Yuen. Et d’ajouter : « Il ne s’agit pas uniquement de branding et de positionnement international, de segmentation et de promotion sur les marchés traditionnels et émergents, mais aussi bien d’un lifting national du produit qu’est la destination Maurice. Nos objectifs sont clairs : il existe un rêve mauricien, un produit touristique, mais nous en tant que gestionnaires, décideurs et opérateurs, nous parlons d’un objectif réalisable et mesurable. L’ensemble de l’industrie se retrousse les manches, chacun y va de son effort, pour contrer le gaspillage, améliorer l’efficience et la productivité. Le gouvernement souhaite accompagner ces efforts et prendre le relais là où c’est nécessaire. » Michaël Sik Yuen a aussi déclaré aux journalistes qu’il travaille actuellement sur la sécurité des touristes aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur de l’hôtel. Le ministre du Tourisme a aussi passé en revue le nombre de caméras de surveillance nécessaires dans un hôtel, le type de serrure utilisée pour les chambres d’hôtel et le nombre de personnel requis dans le département sécurité.