Les limiers de la CID de la Western Division sont sur la brèche depuis hier en vue de retrouver les traces de trois cambrioleurs qui ont dévalisé le domicile d’un médecin à Ebène hier matin. Dans cette affaire, les premiers indices accréditeraient la thèse d’une complicité de la bonne. Cette dernière, une habitante de Mont-Roches, âgée de 18 ans, a déjà été placée en détention policière, de même qu’un des trois autres suspects. La valeur des articles volés se monte à Rs 1,5 million.
Les recoupements d’informations effectués par Le Mauricien auprès des sources policières autorisées indiquent que les bandits sont passés à l’action une fois que le médecin, qui travaille dans le secteur public, et son épouse, haut cadre dans une banque commerciale de la capitale, sont partis travailler. Vers 9 h, profitant d’une porte laissée ouverte expressément, selon le plan ourdi, ils devaient faire irruption à l’intérieur de la maison, située dans le quartier résidentiel d’Ebène.
Dans un premier temps, les voleurs devaient maîtriser la bonne et les deux enfants, âgés de 4 et 7 ans. Les trois ont été ligotés avant d’être enfermés dans la salle de bain. Ils ont fait main basse sur tous les articles de valeur se trouvant à l’intérieur de la maison, dont des bijoux en or, une caméra numérique, des consoles de jeux électroniques aussi bien que le stock de boissons alcoolisées dans le bar familial.
Dans sa déposition consignée au poste de police de Rose-Hill, la bonne affirme qu’un peu moins d’une heure après, elle a pu se libérer et a dressé un constat du butin emporté par les bandits. Elle a alerté la police vers 10 h 10. L’un des deux enfants, malmené par les malfrats, a dû recevoir des soins médicaux.
Mais au fil de sa déposition, les limiers de la CID de Rose-Hill se sont rendu compte que certains détails n’excluaient pas une éventuelle complicité de la bonne dans ce cas de vol. Nullement convaincus de la version des faits de l’habitante de Mont-Roches, ils l’ont appréhendée et placée en cellule policière.
Hier après-midi, un premier suspect a été interpellé et une partie des bouteilles de boissons alcoolisées a été recouvrée. Se basant sur les preuves et indices disponibles, la CID de la Western Division se dit confiante de pouvoir procéder à l’arrestation de tous les suspects dans les prochaines 24 heures.