Les échanges commerciaux entre Maurice et les pays membres du COMESA (Common Market for Eastern and Southern Africa) pour le premier semestre 2011 ont laissé un solde positif de l’ordre de Rs 1 milliard. En revanche, ceux avec les pays du bloc de la SADC (Southern African Developement Community) ont été marqués par un déficit d’environ Rs 1,4 milliard.
Selon le relevé publié par le Bureau Central des Statistiques (BCS) dans son édition des indicateurs socio-économiques consacrée à notre commerce extérieur pour la période janvier-juin 2011, les exportations avec les pays du COMESA se sont élevées à Rs 2,8 milliards, un niveau nettement supérieur à celui des importations (Rs 1,8 milliard). Il faut noter que le gros des exportations du premier semestre était destiné vers le marché malgache dont les importations de Maurice ont dépassé légèrement la barre des Rs 2 milliards. Les Seychelles se retrouvaient en deuxième position avec des achats de Rs 411,9 millions, précédant le Kenya (Rs 156,3 millions), le Rwanda (Rs 80,8 millions) et les Comores (Rs 53,1 millions).
Le Kenya occupait la première place comme pays fournisseur du COMESA, exportant pour Rs 659,1 millions vers Maurice. Venaient ensuite : l’Égypte (Rs 414,6 millions), Madagascar (Rs 190,4 millions), l’Ouganda (Rs 183,6 millions), la Zambie (Rs 141,7 millions) et le Swaziland (Rs 119,7 millions).
Dans le groupe de la SADC, qui compte une quinzaine de pays membres dont certains se retrouvent également dans le bloc du COMESA, les importations de Maurice de ses partenaires ont été plus importantes (Rs 6,1 milliards) que ses exportations (Rs 4,7 milliards). On note la bonne tenue du marché sud-africain qui, avec des importations de Rs 2,1 milliards, a fait mieux que celui de la Grande Île (Rs 2,06 milliards). Troisième marché en importance, les Seychelles (Rs 411,9 millions) se retrouvent toutefois loin derrière l’Afrique du Sud et Madagascar. L’Afrique du Sud s’impose également comme le premier fournisseur de la région avec Rs 5,2 milliards, précédant le Mozambique (Rs 254,6 millions) et Madagascar (Rs 190,4 millions).
À noter que nos échanges totaux avec les pays de la SADC ont été déficitaires de Rs 5,3 milliards en 2010 alors qu’avec le COMESA la balance a été favorable d’environ Rs 1 milliard.
Par ailleurs, le BCS annonce que le port franc a enregistré pour le premier semestre 2011 des importations totales de Rs 3,8 milliards, soit une hausse de 47,6 % par rapport à la valeur du semestre correspondant de 2010. Les principaux produits importés par les opérateurs de ce secteur étaient les produits de la mer (Rs 805 millions), les boissons alcoolisées et tabac (Rs 776 millions) ainsi que les produits chimiques (Rs 743 millions). Les réexportations du port franc pour la période janvier-juin se sont chiffrées à Rs 3 milliards, en baisse de 14,7 % par rapport au niveau de la même période de l’année écoulée. Les produits de la mer (Rs 630 millions), chimiques (Rs 572 millions) ainsi que les produits d’habillement (Rs 351 millions) figurent parmi les principaux produits exportés par le port franc.