L’exportation se porte plutôt bien cette année. Les entreprises engagées dans ce secteur ont en effet enregistré pas moins de Rs 32,5 milliards de recettes sur les neuf premiers mois de 2011, ce qui correspond à une hausse de 11,7 % par rapport à la même période l’année dernière. En cause : l’industrie du textile et de l’habillement, qui a le vent en poupe.
Les entreprises orientées vers l’exportation (ce que l’on appelait autrefois la zone franche) ont enregistré des recettes de Rs 32,5 milliards sur la période couvrant janvier à septembre 2011, soit Rs 3,4 milliards (+11,7 %) de plus que les recettes engrangées durant la même période en 2010. Cette progression revient en grande partie à des exportations accrues de produits textiles et d’habillement, indiquent les données rendues publiques hier par Statistics Mauritius.
Ces données montrent que la valeur des produits d’habillement exportés a ainsi augmenté de Rs 2,2 milliards alors que celle des fils, tissus et autres pièces a pour sa part crû de Rs 754 millions. Selon Statistics Mauritius, le secteur de l’horlogerie accuse aussi une bonne performance, réalisant une augmentation de Rs 192 millions de ses exportations. On note une hausse de Rs 44 millions (+27,3 %) concernant les produits optiques alors que le secteur des produits de la mer n’a enregistré qu’une augmentation de Rs 91 millions (+1,5 %) de ses recettes.
Statistics Mauritius annonce que les marchés français (+ Rs 420 millions) et américains (+ Rs 445 millions) ont accru leurs importations de Maurice. Ces deux marchés, ainsi que celui du Royaume-Uni, représentent environ 58 % (Rs 18,9 milliards) des exportations totales, mais les Britanniques, précisent les milieux officiels, ont réduit très faiblement (- Rs 43 millions, soit – 0,5 %) leurs achats. Dans la région, on observe les performances notables de l’Afrique du Sud (+ 46,9 % à Rs 3,1 milliards) et de Madagascar (+ 63 % à Rs 1,5 milliard).
Pour ce qui est des importations, elles ont atteint pour les trois premiers trimestres de l’année un montant de Rs 18,6 milliards, comparativement à Rs 16,6 milliards pour la même période de 2010. Les importations de matières premières (Rs 17,9 milliards) et de machines / équipement (Rs 795 millions) ont augmenté de 12,3 % et 18,1 % respectivement.
Ainsi, les exportations nettes (après déduction du coût des importations) en valeur nominale se chiffrent à Rs 13,9 milliards et représentent environ 43 % des exportations totales. Ce taux reste inchangé par rapport à la période de janvier à septembre 2010.
Par ailleurs, Statistics Mauritius indique que le secteur de l’exportation comptait 364 entreprises à la fin du troisième trimestre 2011, contre 369 fin juin 2011 et 386 fin septembre 2010. Le troisième trimestre de cette année a été marqué par l’arrêt des opérations de dix entreprises, dont quatre dans le secteur de l’habillement et deux dans celui de la bijouterie. L’on dénombrait, fin septembre dernier, 144 entreprises d’habillement opérant dans le secteur, contre 151 une année plus tôt.
S’agissant des emplois, le nombre total a aussi diminué, passant de 57 836 en septembre 2010 à 55 740 en septembre 2011. Le textile / habillement est le secteur le plus affecté (avec une perte totale de 2 764 emplois) mais il demeure de loin le plus employeur, avec environ 41 700 ouvriers. Outre le textile et l’habillement, le secteur de la fabrication de produits électriques et électroniques a aussi vu sa main-d’oeuvre diminuer pour passer à 343 (- 27,3 %). En revanche, l’emploi dans les secteurs de l’alimentation et des produits optiques a, lui, progressé de 5,3 % et de 31,8 % respectivement.
Signalons par ailleurs que les entreprises d’exportation ont, de janvier à septembre 2011, vendu pour Rs 306 millions de produits aux entreprises de la zone franche. Ces transactions sont considérées comme des ventes locales. Elles sont en baisse par rapport au niveau enregistré (Rs 751 millions) pour la période correspondante en 2010.