Les élèves du secondaire reprennent le chemin de l’école lundi et ceux du primaire le lundi 15, à l’exception des écoles primaires catholiques qui rouvrent leurs portes le 16. En raison de nombreux jours fériés, les examens des Stds IV et V, qui d’habitude ont lieu après ceux du CPE, sont prévus cette année à une date plus avancée, réduisant ainsi le nombre de semaines de travail à l’école. Les Stds I à V seront en congé à partir du 14 octobre, même si le calendrier scolaire prend fin officiellement le 4 novembre.
Le troisième trimestre scolaire prend fin chaque année en novembre mais en réalité, il se révèle le plus court en termes de semaines de travail en classe en raison des examens de fin d’année, qui débutent durant la première quinzaine d’octobre. Les élèves du primaire, qui reprennent les cours le lundi 15, seront confrontés à un troisième trimestre « speed », selon les dires des Head Teachers, des inspecteurs et des profs.
Les dates des prochains examens du Certificate of Primary Education (CPE) proposées par le Mauritius Examinations Syndicate (MES) – soit du 18 octobre au 21 octobre – doivent être avalisées par le ministère de l’Éducation. Les résultats doivent, eux, être proclamés au plus tard le 13 décembre.
En raison de plusieurs jours fériés après la date des examens du CPE jusqu’à celle marquant la fin du dernier trimestre, le ministère n’a eu d’autre choix que d’avancer la date des examens internes, soit ceux concernant les élèves des Stds I à V. Il fait face à une contrainte de temps après le 21 octobre car il n’y a que sept jours de working days incluant le dernier jour d’école. « Les responsables au ministère n’ont pas su planifier le calendrier. Ils n’écoutent jamais ceux qui sont sur le terrain », reprochent plusieurs inspecteurs et Head Teachers.
L’avancement des dates des examens pour le primaire signifie que, dès la rentrée le lundi 15, les profs auront à boucler le programme d’études plus rapidement pour se consacrer à la période des révisions. Ce qui signifie qu’ils auront à bousculer quelque peu les apprenants pour terminer à temps. Des profs anticipant cette contrainte de temps ont déjà terminé le programme avant d’entrer en vacances le 15 juillet. « J’ai bien fait de terminer le curriculum. On va commencer la révision dès la rentrée », dit un prof de Std V. « Le ministre nous reproche de couvrir le programme d’études en six mois mais la situation actuelle nous donne raison. »
Le troisième trimestre sera tout aussi stressant pour les officiers du ministère de l’Éducation, qui doivent compléter les préparatifs pour l’introduction en janvier 2012 du kreol morisien dans le programme d’études au primaire. Cette langue sera proposée comme matière optionnelle au même titre que les Asian Languages/Arabic. Il ne reste qu’à finaliser deux gros morceaux : le curriculum et la production des manuels.
Concernant le secondaire, le gros morceau pour le ministère est la tenue du Form III National Assessment, qui sera cette année encore organisé à titre expérimental. À l’exception de quelques établissements privés, une grosse majorité des collèges privés et d’État participeront à ces examens nationaux concernant pour l’instant cinq matières (l’anglais, le français, les mathématiques, l’ICT et les sciences).
Le ministère a confié la préparation des questionnaires au MES mais la correction des scripts est faite par chaque établissement. Le MES sera aussi préoccupé jusqu’à fin novembre par la tenue des examens du CPE, du SC et du HSC. Si l’emploi du temps pour les épreuves écrites du SC et du HSC est fixé, le MES doit encore déterminer les dates pour les examens pratiques et oraux.