L’Université de Maurice est en pleine campagne électorale, comme chaque année, pour élire les nouveaux membres qui vont constituer l’Union des Étudiants. Pour la première fois, hier Harvind Jeeool, le président de l’équipe sortante de la Student Union a pris l’initiative de rendre public sur le site web de l’UoM un bilan détaillé du travail accompli lors de son mandat. Une initiative qui selon lui va permettre aux nouveaux élus de poursuivre le travail.
Depuis plusieurs semaines, le campus de Réduit s’est transformé en un véritable plate-forme électorale où des jeunes présentent leurs idées, voulant révolutionner le campus et améliorer le quotidien des étudiants. L’élection d’une nouvelle instance pour représenter les étudiants est considérée comme un enjeu important pour ceux qui aspirent vraiment à du changement sur le campus, alors que d’autres expriment leur indifférence à ce qu’ils appellent « une guerre de pouvoir sans aucun véritable intérêt pour les étudiants ». Ces derniers seront amenés à élire quatre candidats qui feront partie des membres du comité de direction, et cinq autres candidats qui représenteront leurs facultés respectives.
L’équipe sortante cette année mise sur la transparence totale pour le déroulement des élections. « L’Union des étudiants n’existe pas sans les étudiants et pour cela c’est important d’avoir leur confiance et soutien », confie au Mauricien Harvind Jeeool. S’étant présenté deux années consécutives aux élections, il veut cette fois laisser la chance à d’autres candidats. Il ne participera pas aux élections. Parmi les équipes qui sont en lice, l’on retrouve une fois de plus United Campus, United Students, Students Power et plusieurs candidats indépendants.
Pour Harvind Jeeool, rendre public et officiel le bilan de la Student Union s’avère important car, dit-il, nous voulons montrer aux étudiants que cela n’a pas été une année vaine et que les promesses ont été tenues. Lors de son élection l’année dernière, la Student Power avait promis plein de changements sur le campus et aujourd’hui, cette équipe se dit satisfaite de ses réalisations et souhaite que dorénavant, peu importe l’équipe qui sera au pouvoir, les projets pour le bien-être des étudiants priment.
La liste des projets accomplis est longue. Parmi, l’on retrouve les projets qui avaient été cités comme prioritaires lors de la campagne électorale l’année dernière. Entre autres, la rénovation du Raized Plaza et l’achat de 475 nouveaux ordinateurs qui ont déjà été complétés. Parmi les autres projets, figure l’aménagement d’une study area au coût de Rs 750 000, d’une photocopy point à la Faculté d’Engineering, du bus shelter et de lockers pour les étudiants du MGI. Maintenant que ces projets ont reçu l’aval de l’UoM, indique Harvind Jeeool, il n’y a aucune raison pour qu’ils ne soient pas mis en chantier. Le jeune homme se dit prêt à accorder son soutien en ce sens. « Nous voulons que l’Union des Étudiants aille au-delà du campus. C’est l’image de notre institution qui est en jeu », dit-il. Les élections se tiendront les 16 et 17 novembre.