Malgré une baisse dans la température, le dossier de la fourniture d’énergie électrique retient toujours l’attention. À l’hôtel du gouvernement, le Premier ministre adjoint et ministre des Utilités publiques, Rashid Beebeejaun, a réuni ses troupes en début de semaine pour passer en revue la situation au niveau des capacités au Central Electricity Board et pour se pencher sur les mesures à prendre en vue de parer au plus pressé. D’autre part, avec la fin des échéances dans le remboursement de ses dettes, la Centrale Thermique de Belle-Vue (CTBV) s’apprête à réduire le coût de production du kilowattheure pour se retrouver à 60% moins cher que celui de Fort George.
Différentes options ont été analysées lors des consultations initiées en début de semaine dernière par le Deputy Prime Minister pour réduire la dépendance du CEB sur les turbines à gaz de la centrale thermique de Nicolay avec une unité d’électricité coûtant au moins Rs 12, selon les dernières données officielles. À titre de comparaison, le kilowattheure produit par Saint-Louis et Fort-Victoria est de l’ordre de Rs 10 et par les centrales hydroélectriques de 50 sous.
Une des décisions entérinées est que Rashid Beebeejaun pilotera lors de la prochaine réunion du conseil des ministres du 16 mars un Position Paper proposant des appels d’offres pour l’installation de turbines de 2 x 50 MW en attendant une décision sur le projet de centrale électrique dans la région portuaire.
Du côté du CEB, un ouf de soulagement est poussé avec la tendance à la baisse de la température, réduisant la pression sur la demande d’énergie électrique. Des fall back positions ont été négociées quant à l’approvisionnement de heavy fuel oil pour faire tourner les turbines.
Néanmoins, le tableau n’est pas aussi sombre. En effet, la Centrale Thermique de Belle-Vue, qui est sur le point de boucler le remboursement des emprunts contractés auprès d’un consortium de banques internationales, menées par Sumitomo, deviendra l’un des producteurs d’énergie les plus efficients en termes de prix. Le nouveau prix du kWh, qui sera proposé par la Centrale Thermique de Belle-Vue, sera de 60% moins cher aux Rs 6.50 par unité produite par la centrale de Fort-George.
Le Central Electricity Board devra être en mesure de réaliser des économies de l’ordre de Rs 300 millions annuellement. Des investissements de 90 millions d’euros ont dû être engagés par les promoteurs pour la réalisation de cette centrale thermique d’une capacité de 350 GWh, qui avait été inaugurée par l’ancien Premier ministre sir Anerood Jugnauth en novembre 2000.