L’Energy Efficiency Management 0ffice (EEMO) a été lancé, ce matin, au Domaine Les Pailles, en la présence du Deputy Prime minister et ministre de l’Énergie Rashid Beebeejaun. Le président de cette agence nationale, responsable de la coordination, de la facilitation et de la promotion de l’efficacité énergétique, Khalil Elahee, a déclaré que la démarche est de faire comprendre à la population qu’on peut obtenir plus avec moins d’énergie.
« L’efficacité énergétique est la manière la plus cost-effective de réduire les émissions de CO2 et d’assurer notre sécurité énergétique tout en apportant des bénéfices directs tant aux consommateurs qu’à l’économie en général », a dit Khalil Elahee. Selon le président de l’EEMO, l’efficacité énergétique peut permettre d’avoir la même facture, même lorsque les prix des carburants ou de l’électricité augmentent. « La gestion de la demande de l’énergie peut aussi permettre d’éviter complètement des investissements dans des projets urgents de génération d’électricité à partir de sources fossiles, favorisant ainsi l’introduction graduelle d’énergies renouvelables », a ajouté le responsable de la coordination, de la facilitation et de la promotion de l’efficacité énergétique.
Khalil Elahee a indiqué que la gestion de l’efficacité énergétique couvrira tous les domaines — les bâtiments, transport, l’industrie, des appareils ménagers à l’éclairage public et le secteur des services. Des nombreux projets lancés par le gouvernement, l’EEMO a la responsabilité d’intégrer ces initiatives et d’identifier les priorités afin de mettre en oeuvre un programme national d’efficacité énergétique pour le pays. Un plan d’action pour les deux ans du mandat de ce premier comité sera présenté en janvier. Ce plan, a indiqué le président de l’EEMO, sera élaboré en concertation avec les parties concernées.
« Il nous faut maîtriser la demande de l’énergie, ne pas la gaspiller, car nos ressources ne sont pas illimitées », a fait comprendre Rashid Beebeejaun. « Nous devons aussi dépendre de moins en moins des énergies fossiles », a déclaré le ministre de l’Énergie. Il a ajouté que le gouvernement fera de sorte que les choses bougent au niveau de l’efficacité énergétique, en mettant à la disposition de l’EEMO tous les moyens dont il a besoin « mais nous ne pourrons faire grand-chose sans la participation du public. » Outre Khalil Elahee, les autres membres de ce comité sont : K. Soonarane, Mme S. Meeheelaul, K. Rugbur, Mme Noreena Hosany, D. Kurreemun, Diary Romooah, Raj Makoond, S. Kinnoo, Francis Wong et Roland Dubois.