L’Association des sommeliers de l’île Maurice en collaboration avec l’École Hôtelière Sir Gaëtan Duval organise la deuxième édition du concours biennal de meilleur sommelier de l’île Maurice. Les présélections pour l’édition 2012 auront lieu le 21 avril à l’école hôtelière à Ébène.
Dans une lettre adressée aux directeurs des établissements concernés, Jérôme Faure de l’Association des sommeliers de l’île Maurice (ASIM) souligne l’importance de motiver les jeunes et de travailler afin que Maurice gagne une place dans « le cercle restreint de la sommellerie internationale ». D’autant que, poursuit-il, « de nombreux représentants de la sommellerie française ont été agréablement surpris du bon niveau de nos sommeliers nationaux », à l’occasion de la première édition du concours il y a deux ans.
Le concours de meilleur sommelier est réservé aux Mauriciens qu’ils soient professionnels ou en formation, sommeliers, commis sommeliers, chefs de rang, serveurs, barmen ou maîtres d’hôtel. Les enseignants des écoles hôteliers, formateurs et les anciens lauréats ne peuvent concourir.
Les participants doivent connaître la vigne, le raisin, le moût, la viticulture et les vignobles de France, d’Afrique du Sud et de tous les principaux pays producteurs de vin. Ils doivent aussi avoir une grande connaissance concernant la cave, l’achat et la conservation des vins, la gestion des stocks. Les boissons relevant du travail de sommelier (apéritif, bière, cidres, eaux minérales, soda, jus de fruits, infusions, thés, cafés…), la carte des vins (élaboration et classement), les techniques de service du vin, le décantage, l’art d’associer les vins et les mets, la dégustation, les liqueurs et eaux de vie sont autant de sujets qu’ils doivent maîtriser du bout des doigts et ce, à la fois en anglais et en français.
Le concours se déroule en deux temps. Une présélection pour la demi-finale prévue le 21 avril et la grande finale. Cet exercice se déroule à huis clos. Les candidats sont appelés à répondre à un questionnaire sur l’oenologie, les connaissances vitivinicoles, la législation et le métier de sommelier. Ils doivent ensuite faire des commentaires lors de l’exercice de dégustation de vin et/ou reconnaissance d’eau de vie et de liqueurs.
Les sept semi-finalistes participent à une autre épreuve qui se déroule une nouvelle fois à huis clos. Ils sont évalués sur le plan théorique et pratique et trois d’entre eux sont sélectionnés pour la finale qui a lieu en public.
Le jury est choisi parmi les personnalités de la restauration, l’hôtellerie, la sommellerie, la viticulture, l’enseignement et la presse gastronomique par le président de l’ASIM et le comité technique, en accord avec l’École Hôtelière Sir Gaëtan Duval. Le nombre du jury est déterminé par le comité technique de chaque concours. Le choix du jury est sans appel et il se réserve le droit de « déclarer la sélection vacante si le niveau des candidats est jugé insuffisant ».
Les intéressés sont priés d’envoyer leur fiche d’inscription avant le 31 mars 2012 à l’attention de Ram Pareatumbee, École Hôtelière Sir Gaëtan Duval, Ébène, Réduit.