Le ministère de l’Environnement s’est enfin décidé, trois mois après la réponse parlementaire du ministre de tutelle à cet effet, à sommer Sun Resorts de rétablir le Canal Grand Courant à l’Île aux Cerfs. Fait dénoncé par Week-End depuis plusieurs mois, ce passage entre l’Île aux Cerfs et l’Îlot Mangénie est en effet victime d’un ensablement accéléré. Si certains, comme Sun Resorts, détenteur du bail de l’Île aux Cerfs, estiment que le phénomène est de cause naturelle, d’autres soutiennent que c’est principalement l’installation dans le chenal d’un tuyau d’alimentation en eau potable, permettant à l’hôtel Le Touessrok d’approvisionner son restaurant situé sur l’Îlot Mangénie, qui en est la cause.
Depuis plusieurs mois déjà, l’image idyllique de l’Île aux Cerfs auprès des touristes et des Mauriciens, se retrouve ternie, non seulement en raison de l’accumulation de sable dans le canal, mais aussi de l’odeur nauséabonde qui s’en dégage. D’où l’ordre émis par le ministère de l’Environnement à l’encontre de Sun Resorts, afin de rétablir le Canal Grand Courant. Selon les informations recueillies par Week-End, c’est à l’aide d’une drague suceuse que Sun Resorts devrait enlever les tonnes de sable s’étant accumulées entre l’Île aux Cerfs et l’Îlot Mangénie, pour ensuite réhabiliter le côté de l’Îlot Mangénie affecté par l’érosion causée par la montée des eaux.
Les plaisanciers et pêcheurs de Trou-d’Eau-Douce sont, pour leur part, catégoriques : « Se sa tiyo-la ki finn blok pasaz Grand Courant. » Ils pointent ainsi du doigt le conduit d’alimentation en eau potable, installé dans le Canal Grand Courant par Sun Resorts, pour que Le Touessrok puisse approvisionner son restaurant situé sur l’Îlot Mangénie. Selon leurs propos, c’est à cause « des sacs de sable placés dans le canal afin de retenir au fond ce tuyau, et l’empêcher de remonter à la surface, que le sable s’est accumulé de ce côté de l’Îlot Mangénie ». À tel point que le courant passant entre l’Île aux Cerfs et l’Îlot Mangénie a tout simplement été coupé. Des spécialistes de l’environnement sont également de l’avis des pêcheurs, indiquant que le fait de placer une structure dans le lagon, que ce soit un gabion, un mur, des sacs de sable ou un tuyau, contribue à changer l’équilibre sédimentaire et créer des accumulations supplémentaires à un endroit, et de l’érosion à un autre.