Pour marquer ses 10 ans, la Mauritius Revenue Authority (MRA) a organisé un Green Customs Day. L’occasion pour son personnel de mettre en terre environ 200 plantes et de lancer un Customs Book retraçant les débuts de la douane à ce jour. La présidente de la République, Ameenah Gurib-Fakim, était des invités à cette cérémonie hier matin, à la Customs House, dans le port.
Dans son discours, Ameenah Gurib-Fakim a évoqué son enfance où elle vivait entourée d’arbres fruitiers, citant un proverbe chinois qui dit : « The best time to plant a tree was 20 years back but the best moment is now. » La présidente de la République devait exhorter l’audience à planter un arbre et en prendre soin chaque année. C’est, dit-elle, ce qu’on avait appris à faire étant écolier. L’initiative de la MRA de planter plusieurs arbres qui couvriront le secteur du port devait être saluée par Ameenah Gurib-Fakim, qui a émis le souhait que d’autres organisations gouvernementales l’émulent.
Auparavant, le directeur général de la MRA, Sudhamo Lal, a parlé de la collecte de sang annuelle organisée par la MRA. Ainsi, 6 250 pintes de sang ont été récoltées et 8 000 plantes vertes ont été offertes aux donateurs. « The tree has a special significance in our culture, tradition, religion and civilisation. When we think of Lord Budha, we see him sitting under the Banyan tree. Pipal tree commands respect and reverence amongst Hindus. There is a Hadith : “Planting a tree is continuous charity” (Sadqa-e-Jaria). Prophet Muhammad said : “Whoever plants a tree, reward will be recorded for him so long as it produces fruits”. Tagore said : “Trees are the earth’s endless effort to speak to the listening Heaven” », a élaboré Sudhamo Lal.
Ce dernier a ensuite avancé que la MRA reconnaît le risque émergent du changement climatique et son impact sur l’environnement. Depuis sa création en 2006, dit-il, la MRA a mis en oeuvre un certain nombre de projets et d’initiatives écologiques pour réduire les émissions de carbone sur l’environnement. Sudhamo Lal a parlé du remplacement des ampoules et des phares antibrouillard par des éclairages économes en énergie LED dans tous ses locaux, soit aux douanes, au head office et à la Belfort Tower. Ont ensuite été exposés les “procurement of Building Management Systems”, qui contrôlent et entretiennent l’équipement mécanique et électrique de la MRA comme la ventilation, l’éclairage, les systèmes d’alimentation, le feu et les systèmes de sécurité. Ce qui permet, selon le directeur de la MRA, de réduire la consommation d’énergie. Le remplacement du dioxyde de carbone du système d’extinction d’incendie à la douane par le gaz FM200, inerte et propre, ainsi que la diffusion par le système de feu de CO2 dans l’atmosphère, s’inscrivent dans la même optique.
Sudhamo Lal devait également faire état de l’acquisition de véhicules conformes aux normes d’émissions européennes, EURO Norm 2, « qui a entraîné une réduction des émissions de carbone par 26 000 kg », a-t-il souligné. Ce, avant d’évoquer l’adoption d’une stratégie de recyclage à travers laquelle les déchets électroniques sont éliminés par les recycleurs électroniques approuvés. Selon le directeur de la MRA, les pneus sont révisés, les huiles utilisées servent à nouveau et les piles sont recyclées tout comme les documents ayant atteint leur période de conservation. « La recherche a prouvé qu’une tonne de papier recyclé permet de préserver 17 arbres. En 2015, quelque 50 tonnes de papier ont été recyclées avec succès, préservant ainsi 850 arbres », a-t-il ajouté.
Et de poursuivre : « Cette année, en collaboration avec le National Productivity and Competitiveness Council, le concept de productivité verte a été adopté. Il vise à réduire l’utilisation de la consommation d’énergie, à diminuer les déchets et à se tourner vers le recyclage. Ce concept a été appliqué à la Custom House et sera étendu aux autres bureaux de la MRA. Les employés seront formés sur le principe d’environmental stewardship et seront appelés à trouver des moyens pour gérer efficacement ces ressources. Ils devront par la suite créer un bon environnement de travail pour une meilleure productivité à long terme ».
Sudhamo Lal a ensuite parlé de la “MRA’s paperless strategy”. L’e-filing des taxes individuelles, a-t-il déclaré, a atteint les 97 % « of total returns in 2015 ». « The MRA has recorded a substantial reduction and savings in terms of paper consumption, postage fees, input by human resources and administrative cost. The Authority has been able to do away with the printing and mailing of some 160 000 blank tax forms annually, costing around Rs 1,9 million », a expliqué le directeur de la MRA. Sudhamo Lal devait conclure en invoquant qu’en tant qu’organisation, « nous sommes déterminés non seulement à protéger les citoyens à la frontière et à empêcher le trafic illicite, mais aussi à protéger l’environnement. »