Le vol MK 852 effectuant le trajet Johannesburg/Plaisance en début de soirée a été pris dans une « unexpected turbulence » alors que l’Airbus A 340-300 avec à son bord 65 passagers et 13 membres d’équipage se trouvait à une dizaine de minutes de l’atterrissage au Sir Seewoosagur Ramgoolam International Airport. Le bilan : un passager blessé a été admis à la clinique Fortis-Darné et six membres d’équipage soignés pour des blessures.
Cinq d’entre eux ont pu regagner leur domicile dans la soirée alors que le sixième est resté en observation médicale avec une éventuelle décharge prévue aujourd’hui. La compagnie aérienne nationale Air Mauritius a initié une enquête interne en vue de déterminer les causes de cette perte d’altitude subite en plein vol.
« Tout à coup, l’avion a été pris dans un Bump. C’était vraiment effrayant. Les objets qui se trouvaient dans les racks au-dessus de nos têtes volaient dans tous les sens. Les membres d’équipage ont été littéralement projetés dans l’avion avec une certaine violence. Les passagers étaient pris de panique et ne savaient quoi faire. Des hôtesses ont même été blessées. Heureusement que cela s’est passé à une dizaine de minutes de la fin du voyage » a raconté au Mauricien un des passagers qui rentrait de Johannesburg sur ce vol d’Air Mauritius.
Dans les milieux officiels d’Air Mauritius, l’on explique que la consigne d’attacher sa ceinture n’était pas en vigueur vu que l’appareil se trouvait encore à 11 000 pieds d’altitude, même si les manoeuvres initiales de descente avaient été enclenchées. Cette mesure n’est applicable que quand un avion se trouve à 10 000 pieds d’altitude et moins. De ce fait, le passager blessé a été projeté de son siège. Il a reçu très tôt ce matin à la clinique la visite du Chief Executive Officer par intérim André Viljoën et de l’Executive Vice-President (Communications and Marketing) Donald Payen.
Les deux responsables de la compagnie aérienne nationale ont tenu à rassurer le passager blessé, et par extension tous les autres passagers et membres d’équipage, quant à la nature de cette turbulence subite. En traversant ce Bump, l’appareil devait perdre de l’altitude. « Ce phénomène n’avait pas été repéré par le radar de l’avion. La compagnie regrette les inconvénients et réaffirme que la sécurité des passagers et du personnel navigant demeure la priorité des priorités », soutient la direction générale d’Air Mauritius.
À l’atterrissage du vol MK 852, toutes les dispositions nécessaires ont été prises par les services au sol pour la prise en charge des blessés et leur transfert à la clinique pour les premiers examens médicaux.