« Le gouvernement n’a pas les moyens pour répondre aux besoins de tout le monde et […] en donnant un coup de main, les volontaires pourront participer dans la création d’une île Maurice meilleure », affirme le ministre de la Jeunesse et des Sports. Yogida Sawmynaden s’exprimait ce matin à Port-Louis lors du lancement d’un séminaire de formation au volontariat pour 100 jeunes âgés de 18 à 29 ans, sous le National Young Volunteer Scheme (NYVS), animé par le consultant américain Cory Sparks.
« Cette formation apportera un changement dans la mentalité des Mauriciens », déclare le ministre, qui fait ressortir que ce programme de formation a pour but créer une banque de volontaires.
Prenant la parole à l’ouverture du séminaire, le consultant américain Cory Sparks a avancé que « the investment of the government will pay dividends for years to come ». Originaire de la Louisiane, il a souligné que cet État du sud des États-Unis a souvent bénéficié du travail de volontaires après des ouragans meurtriers, notamment Katrina et Rita, qui se sont succédé en l’espace d’un mois en 2005. « Des volontaires venant des quatre coins du monde avaient prêté main-forte et ont démontré qu’ils pouvaient faire la différence pour un monde meilleur. Les volontaires sont guidés par leur coeur et utilisent leurs aptitudes pour apporter un changement ».
Shari Villarosa, ambassadrice des États-Unis à Maurice, soutient qu’au lieu d’attendre que le gouvernement fasse quelque chose, « we must encourage people to get involved and help the community ». Le volontariat connaît un certain essor à travers le monde et peut faire la différence. L’engagement de 59 % de jeunes Américains pour trois heures et demie par semaine est à la fois bénéfique pour eux et pour la communauté, car ils développent de nombreuses qualités, dont la patience, le respect et l’éthique. Cela les éloigne en outre de l’alcool et de la drogue. « Ils sont également respectés dans la société ». À cet effet, elle a cité les noms de jeunes Mauriciens qui ont bénéficié d’un programme de formation de six semaines aux États-Unis dans le domaine du volontariat et qui mettent en pratique leurs compétences pour la société mauricienne. Un séminaire résidentiel aura lieu du 21 au 23 juillet à Pointe-Jérôme, lors duquel Cory Sparks animera une formation. Un deuxième séminaire suivra du 24 au 26 juillet sous le programme “Yes You(th) Can” avec un autre groupe de 100 jeunes.