L’Association Mauricienne de Handball conserve sa place cette année dans le hit parade des fédérations. Il faut dire que l’AMH a choisi la continuité avec l’élection de Daniel Gérard à sa tête. Ce dernier quand même réalise de belles choses au niveau du handball même si le dossier de la formation traine toujours. En effet, cette discipline qui sera présente aux Jeux des îles 2015 se doit de retrouver une dynamique. Surtout en féminin où le championnat compte que quatre équipes.
L’année n’a pas vraiment bien commencé pour la handball mauricien. Trois équipes se sont retirées du championnat avant même le début de la saison. Déjà qu’elles ne sont pas nombreuses, avec ce retrait cela démontre que  ce sport a besoin d’un coup de neuf. Le point positif de cette année reste la rivalité entre le Curepipe Starlight et l’Union Sportive Beau-Bassin Rose-Hill. Cette rivalité est arrivée à son firmament et on peut le dire maintenant que les deux équipes se valent. Certes l’USBBRH a épinglé son 15e titre mais que cela a été difficile. Ils sont passés près de la défaite et ils sont avertis il ne faudra pas dormir sur ces lauriers pour la prochaine saison. En féminin, si Curepipe a réussi a enlevé la Républic Cup, l’USBBRH s’est parfaitement repris pour prendre sa revanche en championnat.
Les autres équipes du championnat doivent s’inspirer de ce modèle, s’ils veulent progresser. Pour le spectacle, il serait primordial qu’il y ait plus de deux équipes compétitives dans un championnat. Ce qui a surtout retenu l’attention en 2013, c’est la nomination de Dominique Filleul en tant que directeur technique de handball. Ce Français qui a notamment évolué en France et qui possède une connaissance assez accru du handball de haut niveau aura la lourde tâche d’aller contester la suprématie réunionnaise dans cette discipline sur ses terres aux prochains JIOI. Autant dire mission impossible…mais impossible n’est pas Français. Les entraîneur nationaux Jason Chellen et Burty Caramsing pour la sélection masculine et le duo Ludovic Carré et Yvan Herbu pour celle en féminin seront aussi à suivre.
2014 sera une année charnière pour 2015. Il faudra certainement passer à la vitesse supérieure. De plus, il se pourrait bien qu’une compétition internationale soit organisée dans l’île afin de permettre aux équipes locales d’avoir des confrontations d’un meilleur niveau. Le comportement de nos handballeurs seront à suivre. On peut d’ore et déjà dire que les choses vont se décanter rapidement avec déjà un stage prévu en début d’année en France pour nos sélectionnés.