La saison de l’Association Mauricienne de Tennis de Table (AMTT) a été bonne cette année et elle conserve ses deux points au classement de ce Hit Parade comme ce fut le cas en 2013. La petite balle blanche(verte?) récupère également une place grâce à la performance des pongistes qui se sont illustrés notamment lors des Jeux d’Afrique de la Jeunesse et des Jeux de la Commission Jeunesse et  Sports de l’Océan Indien entre autres…
L’AMTT continue de promouvoir les jeunes et ce, grâce au projet Baby Ping qui fait éclore des pongistes de qualité. La formation constitue l’une des priorités de la fédération tant chez les entraîneurs que chez les pongistes,ceci ponctué par des stages. Nous parlons d’une jeune génération dorée qui a fait parler la poudre lors des JOJ à Gaborone (Botswana) du 22 au 31 mai dernier. Isabelle Chowree et Wasiim Gukhool avaient enlevé une médaille d’argent dans le tournoi par équipe et une de bronze en simple dames. Lors du tournoi international de La Cressonnière en terre réunionnaise, l’équipe féminine de Maurice composée de Caroline Ramasawmy et Sheetul Goodur a remporté la finale du tournoi par équipe face aux pongistes de l’île soeur. Une première pour le pays.
À noter que les filles ont su tirer leur épingle du jeu cette année. L’on reprochait, à juste titre d’ailleurs, aux pongistes féminines de ne pas être à la hauteur des espérances lors des grands rendez-vous mais force est de constater qu’elles ont rectifié le tir. Isabelle Chowree a confirmé tout le bien que l’on pensait d’elle, étant sacrée lors des récents championnats nationaux profitant de l’absence de la tenante du titre, Sharone Knubley-Bhurtun pour s’offrir son premier titre chez les seniors. Isabelle Chowree a également volé la vedette à Widaad Gukhool qui a perdu de sa superbe depuis qu’elle entame ses études tertiaires à Brunei.
Chez les garçons, Wasiim Gukhool a été l’un des grands bonhommes de cette saison, lui qui a conservé son titre de champion de Maurice. Il a aussi brillé lors du tournoi de la CJSOI aux Seychelles avec une médaille d’or en simple et double hommes aux côtés d’Oumar Ahmed ainsi que dans la compétition par équipe. Ruqqayah Kinoo est pour sa part montée sur la plus haute marche du podium en simple dames. Toutefois, à l’échelon supérieur, comme les Championnats du monde par équipes à Tokyo, nous constations qu’ils est difficile pour nos pongistes d’exister. Force est de constater qu’ils seront encore plus attendus au tournant, notamment avec les Championnats d’Afrique Cadets & Juniors sur le sol mauricien et les JIOI en 2015.