Les tennismen mauriciens ont trouvé la compétition très dure à Maputo. Dans le tournoi individuel, nos représentants n’ont pas été en mesure de progresser au de-là des huitièmes de finale. En simple dames, la jeune Emmanuelle de Beer a réalisé le meilleur parcours en atteignant les 8es, justement. Elle a été battue à ce stade de la compétition par la Tunisienne Nour Abbes, tête de série numéro 4, en deux sets, 6-2, 6-2. Au premier tour, de Beer avait bénéficié d’un bye avant de disposer, au deuxième, de Sifa Nana, 6-2, 6-1.
De son côté, Sohinee Ghosh, a bénéficié d’un bye au premier tour, avant de tomber au deuxième face à l’Algérienne Samia Medjahdi, 1-6, 1-6, tête de série numéro 8. En double dames, le duo de Beer et Ghosh a été sorti d’entrée par la paire tête de série numéro un, Natasha Fourouclas/Chanel Simmonds de l’Afrique du Sud, 2-6, 0-6.
En masculin, en double, la paire Dylan Foo Kune/Julien Min Fa a courbé l’échine au stade des huitièmes de finale face aux Nigérians Clifford Enosoregbe et Onyeka Mbanu, 1-4, 0-4. Nos compatriotes avaient bénéficié d’un bye au premier tour, avant de disposer des Kenyans Ismael Changawa et Yash Rawal au deuxième, 4-2, 0-4, 10-5.
En simple, Dylan Foo Kune n’a pu atteindre les huitièmes de finale. Il a été battu au 3e tour par Mark Flynn du Zimbabwe et tête de série numéro 5, en deux manches, 3-6, 1-6. Au deuxième tour, Foo Kune avait battu le Libyen Mohamed Butrtur. Le Mauricien avait remporté le premier set 6 jeux à 4, avant que son adversaire n’abandonne. Au premier tour, Foo Kune avait bénéficié d’un bye.
Julien Min Fa, de son côté, a battu au premier tour le Botswanais Ashley Sibanda, 6-3, 6-4, avant d’être sorti par le Nigérian Candy Idoko (tête de série numéro 6), 0-6, 2-6 au deuxième.
A noter que Maurice n’a pas pris part à la compétition par équipes vu que seules les quatre meilleures nations du tournoi individuel y étaient en action.