La bonne humeur régnait ce matin entre Jean-Alex Randriamanarivo (secrétaire général CNO malgache), Stephan Toussaint, Philippe Hao Thyn Voon, et les représentants réunionnais Monique Cathala et Adolphe Pépin

Tout est bien qui finit bien.Les prochains Jeux des îles se feront avec la Reunion. C’est ce qui ressort  de la réunion extraordinaire du Conseil International des Jeux (Cij)qui a eu lieu ce matin à l’hôtel Henessy Park à Ebène.

En marge de la 10e édition des JIOI prévue à Maurice en 2019, cette réunion placée sous la présidence du Seychellois Antonio Gopal a débattu des amendements apportés à l’article 7.2 de la Charte des Jeux concernant l’égibilité des sportifs à représenter leur pays. Une solution qui satisfait tout le monde a finalement été trouvée.

Pour rappel, la Réunion, qui a proposé de garder le principe des cinq années de licence dans l’île, non sans une prise en compte au moins dans la catégorie minimes de la même discipline à laquelle le sportif est inscrit, était représentée par Monique Cathala, Adolphe Pépin et Thierry Grimaud. Ce dernier se disait ce matin confiant que cet amendement sera adopté par les autres pays membres. « Je suis de nature optimiste et entre sportifs, cela devrait aller. Il est vrai que nous voulons être présents pour les 40 ans des Jeux en 2019 comme une vraie famille. Toutefois, tout le monde devra être logé à la même enseigne. »

De son côté, Stephan Toussaint, ministre de la Jeunesse et des Sports, a souhaité que tout le monde travaille main dans la main afin que les prochains Jeux « soient une expérience mémorable. » Il a ainsi évoqué la construction d’un complexe sportif de norme internationale et le fait que les sportifs seront logés dans des hôtels cinq étoiles.

Interrogé quant à d’éventuelles retombées positives de cette réunion extraordinaire, le président du Conseil International des Jeux des îles affiche une certaine confiance. Il admet que les propositions d’amendements seront maintenues dans leur globalité, sauf la partie touchant aux trois années civiles en aval de l’ouverture des Jeux prévue le 19 juillet 2019 qui complémente l’éligibilité des sportifs à représenter leur pays.