C’est une forte délégation d’athlètes mauriciens qui ralliera demain après-midi Maputo pour participer aux Jeux d’Afrique. Elle est composée de onze athlètes dont certains ayant été à l’honneur le mois dernier aux 8es Jeux des îles aux Seychelles. Affecté en tant que délégué technique de la Confédération africaine d’athlétisme (CAA) à l’événement, Vivian Gungaram place ses espoirs dans le quatuor masculin du 4×100 m qui, dit-il, peut atteindre la finale.
La sélection mauricienne s’envole demain matin et sera accompagnée de Guilliano Ameer. Outre l’équipe de relais, les regards seront aussi braqués sur Guillaume Thierry, qui « a des chances de terminer parmi les cinq premiers au décathlon de même que Elvino Pierre-Louis (disque), Bernadette Ravina et Jessika Rosun (javelot), et Estelle Louis (poids-disque), qui viseront des places de finaliste dans leur épreuve », estime le secrétaire général de l’Association mauricienne d’athlétisme.
Il soutient que « les performances africaines disponibles permettent de penser que ce sera bien le cas pour Pierre-Louis, qui pourrait finir dans les finalistes s’il repète sa performance réalisée aux récents Jeux des Iles. » Le lanceur avait été médaillé d’argent à Mahé avec une performance de 53,23 m.
« Je suis encore à mon meilleur niveau et en comptant avec la motivation que suscitent ces Jeux d’Afrique, je pourrai effectivement me surpasser si je me retrouve parmi les huit finalistes », avoue d’ailleurs Elvino Pierre-Louis. Les trois premiers essais sont normalement des essais qualificatifs avant les trois derniers comptant pour la finale. Celle-ci réunit alors les huit finalistes de l’épreuve sur les douze qui étaient en lice au départ.
Dans les autres épreuves individuelles, « nos chances d’aller loin sont très minimes », constate Vivian Gungaram. « Annabelle Lascar, Éric Milazar et Fabrice Coiffic passeront peut-être un tour et s’ils arrivent en finale, ce sera très, très difficile. Par contre, Estelle Louis peut être en finale au disque et au poids. Elle figure déjà dans les 12 meilleures Africaines. »    
Annabelle Lascar avait bien été médaillée d’or au 800 m à Mahé avec un chrono de 2’09”13. Mais le niveau du demi-fond féminin africain est tel qu’il est difficile d’imaginer qu’elle atteindra la finale. Idem en sprint et au 400 m hommes où Fabrice Coiffic et Éric Milazar seront engagés.
Au décathlon, Guillaume Thierry avait récolté l’argent à Mahé avec un score de 7337 pts derrière le Malgache Ali Kamé, crédité de 7390 pts. Au poids et au disque dames, Estelle Louis avait accroché l’argent au disque (42,98 m) et au poids (13,38 m), tandis que Bernadette Ravina et Jessika Rosun avaient pris les 2e et 3e places respectivement au javelot avec un jet de 48,33 m et 48,15 m.