Le Conseil international des Jeux des îles (Cij), qui s’est réuni mercredi et jeudi dernier, a confié l’organisation de la 10e édition des Jeux des îles de l’océan Indien (JIOI) aux Comores en 2019. L’archipel, qui ne dispose pas d’infrastructures appropriées pour abriter ce grand rendez-vous, devra toutefois mettre en place les installations nécessaires d’ici là.
« Les Comores ont été désignées à l’unanimité », déclare Philippe Hao Thyn Voon, président du Cij. Ce dernier ajoute cependant que le Cij connaît les réalités de l’archipel mais veillera que les infrastructures appropriées soient construites pour que les Jeux de 2019 se déroulent dans les meilleures conditions.
« Nous y effectuerons régulièrement des visites. Le Cij en prévoit une durant le premier trimestre de 2014 afin de faire un constat du potentiel des Comores », indique président du Cij. Mais des questions restent posées quant à la capacité de l’archipel à accueillir certaines disciplines telles la natation.
Selon les indications émanant du Cij, les Comores ne disposent pas de piscine. Dans cette perspective, une telle infrastructure serait prioritaire, d’autant que la natation et l’athlétisme sont les deux disciplines majeures dans le programme des JIOI.
Il nous revient également que les Comores n’ont pas un stade adéquat afin d’accueillir la traditionnelle cérémonie d’ouverture. « Tous ces facteurs ont été évoqués. Mais le Cij a tranché en faveur des Comores et à partir de là il nous faut travailler en ce sens », souligne Philippe Hao Thyn Voon.
Maurice reste toutefois en mode stand-by, même si l’organisation a été confiée à l’archipel. « Les Comores ont six bonnes années pour convaincre. Mais Maurice doit être parée à toute éventualité si tout ne marche pas comme prévu », indique-t-il.
En ce qui concerne les disciplines sportives pour les 9es JIOI à La Réunion en 2015, le Cij en a arrêté quatorze. Selon Philippe Hao Thyn Voon, c’est par vote secret que les disciplines ont été par la suite connues. « On ne peut pas dire qu’une discipline a été choisie en raison d’un pays quelconque, tout cela a été fait dans la transparence et les disciplines ayant reçu les meilleurs scores feront partie du programme des 9es JIOI. »
Lors de cette rencontre, le Cij a apporté des amendements à la Charte des Jeux. Les frais de participation ont connu une majoration, passant de 35 à 40 euros. Les pays devront verser 25% des frais d’inscription en décembre, cela afin de limiter les désistements.