On est bien tenté de dire que c’est parti pour la 10e édition des Jeux des Iles à Maurice en 2019. En effet, la première réunion du Conseil International des Jeux (CIJ) post 9es JIOI se tiendra à Maurice, soit à Hennessy Park Hotel à Ebène, ou à Pearl Beach à Flic en Flac, les 17 et 18 février prochain. Une réunion qui se tient un  peu plus tôt que les prévisions faites au départ, mais qui a pour objectif de mettre sur la rampe de lancement les 10es Jeux. En effet, l’agenda de cette réunion du CIJ qui est circulé durant la semaine écoulé comprend deux items qui touchent directement les Jeux de 2019. A savoir, primo la présentation du COJI Maurice et secundo, les disciplines qui seront proposées au programme de ces Jeux.
Le moins que l’on puisse dire c’est que les membres du CIJ n’auront pas le temps de chômer. Entre le lancement des Jeux des Iles de 2019 et la réunification de ses membres, le successeur de Philippe Hao Thyn Voon aura, sans aucun doute, du pain sur la planche.  En effet, comme il est prévu dans  la Charte des Jeux Philippe Hao Thyn Voon doit passer à main à l’élection du bureau qui aura lieu dès que le bilan des Jeux de 2015 aura été fait. C’est-à-dire durant les premières heures de la réunion.  Selon la logique, tout laisse croire que notre compatriote laissera son fauteuil de président à Jean-François Beaulieu (Réunion) ou Antonio Gopal (Seychelles) du fait que les Jeux se tiennent à Maurice.
Celui qui sera appelé à prendre le flambeau aura d’entrée de jeu à gérer le dossier très important des anomalies qui ont pourri l’ambiance et dans une certaine mesure les Jeux en eux-mêmes. En effet, l’agenda propose de ce fait une réflexion sur quatre points centraux qui sont (a) les conditions d’admission des concurrents, (b) les relations avec les fédérations internationales, (c) les procédures en cas d’anomalie pour les accréditations et (d) les procédures d’appels.  «Je reste confiant que cette réunion du CIJ, attendue par presque tous les membres, se déroulera dans une très bonne ambiance. Il n’y a pas de raison pour que ce soit autrement, puisque nous sommes tous des dirigeants responsables et nous savons tous où se situent exactement les problèmes», a expliqué hier le président du CIJ, Philippe Hao Thyn Voon.
La pression des Comores
Il va sans dire que la situation est à l’apaisement au sein du CIJ, même si c’est une certitude que les Comores ne viendront pas avec la fleur aux fusils s’ils décident de venir à Maurice. Ce n’est un secret pour personne que les dirigeants sportifs et politiques des Comores n’ont pas cessé de contester le choix du CIJ d’accorder les Jeux de 2019 à Maurice au lieu de maintenir la décision prise en août dernier pour que l’archipel conserve l’organisation de la 10e édition. Du reste, on peut même parler d’escalade dans la démarche des Comores où le président du Comité olympique et sportif des îles Comores (Cosic), Ibrahim Ben Ali, a soutenu à la mi-décembre, lors d’un point de presse dans son pays, que les JIOI sont devenus les «Jeux des créoles» et a même parlé de «spoliation».
Sur ce point, le président du CIJ dira qu’il ne regrette toujours pas cette décision prise le 20 octobre dernier. «Je ne le dirai jamais assez que le CIJ a pris ses responsabilités. J’aurais aimé être le premier président du CIJ à donner l’organisation des JIOI aux Comores. Il ne fait pas l’ombre d’un doute que c’est le voeu de tous les membres du CIJ que les Comores organisent une fois pour toutes ses Jeux, mais pour l’heure, les Comores n’ont pas démontré ce potentiel. Cependant je ferai tout ce qui est dans mes possibilités au sein du CIJ pour que cela puisse devenir une réalité en 2023», soutien Philippe Hao Thyn Voon.
Reste aussi la question de ce que fera le ministre de la Jeunesse et des Sports face à la nomination du COJI Maurice. Yogida Sawmynaden qui était absent de son bureau pendant une semaine pour les fêtes de fin d’année, sera à nouveau en action à partir de ce lundi nous précise-t-on au 3e étage de l’Emmanuel Anquetil Buidling. Attendra-t-il une nouvelle confirmation du CIJ pour Maurice en 2019 ou nommera-t-il le Comité Organisateur de ces Jeux? La question reste posée, même au CIJ a indiqué à Week-End la confirmation des 10es Jeux  à Maurice n’est plus à l’agenda puisque toute décision nécessaire a été prise depuis le 20 octobre 2015.