Le Sud revêt un aspect particulier avec 140 candidats, avec un intérêt accru pour les personnalités engagées sur le terrain. Ainsi, à Savanne/Rivière-Noire (N° 14) les yeux sont braqués sur le mano a mano auquel se livrent Alan Ganoo, de l’alliance PTr/MMM, et Maya Hanoomanjee, de l’Alliance Lepep. À Vieux-Grand-Port/Rose-Belle (N° 11), le vétéran Arvin Boolell doit assurer ses arrières face au jeune loup du MSM Mahen Seeruttun. À Rivière-des-Anguilles/Souillac (N° 13), l’affrontement entre deux candidats aux antipodes sur le plan idéologique, Rama Sithanen, Shadow Finance Minister de l’alliance PTr/MMM, et Ashok Subron, porte-parole de Rezistans ek Alternativ et négociateur syndical, retient l’attention. Par contre, à Mahébourg/Plaine-Magnien (N° 12), c’est un « anticlimax » avec le départ de Vasant Bunwaree pour Port-Louis Sud/Port-Louis Central (N° 2), délaissant la circonscription qu’il sillonnait depuis 1987.