Le leader du MSM, Pravind Jugnauth, a été ponctuel à son rendez-vous au QG du Central CID pour le démarrage de son interrogatoire dans l’enquête au sujet «guvernman pédofil ». Il est arrivé sur le coup de 11 heures avec à ses côtés ses conseils légaux, dont son avoué, Me Girish Nunkoo, alors que Me Roshi Bhadain a accusé un léger retard.
 
Faisant preuve de son « fighting mood », Pravind Jugnauth a déclaré à la presse : « comme prévu mo ine vine mo rendez-vous ek nou a guetté après ». Poursuivant, il affirme ne rien craindre « kan dénons la vérité ek dir la vérité, pena nanyen pou peur ».
Le leader du MSM n’a pas manqué de critiquer la tendance vers l’utilisation à outrance des institutions dans une tentative de baîllonner la voix de l’opposition. «Les autorités utilisent les institutions contre l’opposition. Tout dimoune pe trouver kip pe arrivé ek lepep va juger. Malhereusement tout sa pe faire avec «konplisité certains », devait-il faire comprendre avant de s’engager dans l’escalier des bureaux du Central CID.