Le Trophée du Bicentenaire a failli atterrir dans les vitrines de Ricky Maingard, un des deux seuls entraîneurs à avoir jusqu’alors soulevé cette coupe depuis son introduction, mais malgré sa belle fin de course, One Cool Dude a échoué de peu derrière Blow Me Away, qui permet à Rameshwar Gujadhur d’intégrer ce club restreint. Jean-Michel Henry avait remporté l’épreuve précédente avec Ernie, qui échoua à seulement 2 centièmes du record des 1365m, mais Raj Ramdin leur a volé la vedette en s’offrant un surprenant doublé avec les outsiders Roving Jet et Silver Dice, pilotés par Jeanot Bardottier. Vincent Allet et Ryan Wiggins ont également réussi le doublé, tandis que Ricky Maingard et Alain Perdrau ont tiré leur épingle du jeu par l’entremise de Dark Force et Black Tractor. Les trois premiers au classement des entraîneurs sont, eux, rentrés bredouilles.
 On prévoyait une épreuve de toute beauté dans The Quantum Anniversary – le Trophée du Bicentenaire du MTC, qui accueillait quelques-uns des meilleurs coursiers de l’île sur 1500m. Gilbert Rousset avait tiré l’artillerie lourde avec trois représentants, et non des moindres. Le récent vainqueur Scotsnog était le choix de Brandon Lerena, tandis que Prince Of Thieves et Recall To Life étaient confiés respectivement à Nishal Teeha et Rakesh Bhaugeerothee. Ricky Maingard, Ramapatee Gujadhur et Rameshwar Gujadhur avaient deux partants chacun, tandis que Hillbrow et Easy Lover défendaient les chances de Shirish Narang et Jean Michel Henry.
Convaincant vainqueur de ses deux premières courses 2017, Scotsnog était offert comme le favori pour la victoire. De sa quatrième ligne, on prévoyait de le voir évoluer non loin du meneur, mais il se retrouva plus en retrait que prévu, soit en huitième position. Les plus rapides étant les deux chevaux de R. Gujadhur, on s’attendait à voir Captain Magpie, le mieux placé des deux dans les stalles, aux avant-postes, surtout que les oeillères avaient été enlevées à Blow Me Away. Mais Goomany reprit sa monture lorsque celle de Joorawon se rapprocha à son extérieur, lui permettant de se placer tranquillement sur les barres. Entre-temps, Prince Of Thieves fut mis sous pression afin de surmonter le handicap de sa dixième ligne pour contourner tout le peloton et prendre le train à son compte. Elite Class était quatrième en one off devant Ryder Cup, qui précédait Hillbrow. En se rabattant à la corde aux abords du 1365m, One Cool Dude incommoda Easy Lover qui dut être repris. Vu qu’il n’était pas à sa première incartade du genre, Bardottier écopa d’une suspension de deux semaines assortie d’une amende de Rs 30 000 après avoir plaidé coupable de « careless riding » sous la nouvelle règle 160 A (f). Ayant perdu du terrain, Emamdee demanda un effort à Easy Lover pour se rapprocher de One Cool Dude, mais l’alezan de Jean-Michel Henry se montra ardent et lorsqu’il fut repris sa selle se déplaça. Emamdee ne put contrôler sa monture qui força Bouclette Top en épaisseur au début de la descente, hypothéquant les chances de ce dernier. Scotsnog s’était rapproché sur l’arrière-main de One Cool Dude, tandis que Recall To Life fermait le cortège.
Prince Of Thieves imprima une allure régulière et avec le retrait des false rails, une bonne performance chronométrique était attendue, tout en sachant que le meneur n’allait pas le faire jusqu’au bout vu l’effort qu’il avait fourni pour parvenir à ses fins. Joorawon ne se laissa prendre au piège et garda Blow Me Away à environ 2L de Prince Of Thieves, qui l’aida à mieux se détendre. Le futur gagnant fit son effort à 350m de l’arrivée. À l’arrière, pratiquement tous les chevaux étaient également mis sous pression à l’exception de One Cool Dude, qui ne pouvait avancer derrière Ryder Cup et Hillbrow. Bardottier dut même reprendre sa monture à l’extérieur de Ryder Cup afin d’éviter ses talons. Il espérait sans doute lancer One Cool Dude à l’extérieur de Hillbrow, mais ce dernier fut dirigé à l’extérieur d’Elite Class, tandis que Scotsnog le garda enfermer en conservant sa ligne. Bardottier dut forcer le passage, bousculant Scotnog. En tête, Blow Me Away prenait l’avantage sur Prince Of Thieves. Hillbrow et One Cool Dude se rapprochèrent vivement sur le tard, mais le but arriva trop tôt pour eux. Elite Class prit la quatrième place devant Prince Of Thieves, tandis que Scotsnog se contenta d’une modeste sixième place. Interrogé sur cette contre-performance, Brandon Lerena a expliqué que sa monture ne voyageait jamais bien durant le parcours et que lorsqu’il l’a demandé un effort, il demeura sans accélération. Un examen vétérinaire du cheval n’a révélé rien d’anormal.
Auteur de débuts prometteurs dans la première manche du championnat des 4-ans, Ernie a montré un meilleur visage hier dans la cinquième épreuve où Charles Lytton et Mootahadee étaient offerts comme des premières chances. La présence de Nordic Warrior et The Tripster annonçait une course rondement menée. Ce qui servirait les desseins des finisseurs, à savoir Charles Lytton, Tandragee et Ernie. Ce dernier eut pour lui de s’élancer aussi bien que les plus rapides du lot. De sa troisième ligne, il fut repris après une centaine de mètres par Segéon qui le positionna dans le sillage de Moohatadee, qui laissa partir Nordic Warrior. Ce dernier imprima une allure sélective et fit longtemps illusion. Charles Lytton se retrouva, lui, tout juste derrière Ryder Cup, mais il ne put progresser vu que Torotino s’était rapproché à l’extérieur de la doublure de Ramapatee Gujadhur. Lerena déboita sa monture au poteau des 300m afin de contourner Ryder Cup et il n’eut d’autre choix que de lancer son attaque à l’extérieur. Nordic Warrior ayant versé à l’intérieur dans la ligne droite à sa reprise, Danielson s’affaira à maintenir sa trajectoire cette fois. Ce qui offrit l’ouverture à Ernie, qui bénéficia tout au long du chemin le plus court. Cet alezan de 4 ans sortit un joli coup de reins pour s’imposer par plus d’une longueur. Il arrêta le chronomètre à 1.20.68 pour les 1365m. Ce qui constitue un nouveau class record et le place à seulement 2 centièmes du record de la distance sur notre hippodrome.
La journée débuta avec la victoire de Dark Force dans The Quantum Deepa Daby Memorial Souvenir Trophy. Ce coursier de Ricky Maingard confirma qu’il valait plus que sa course de rentrée, qui était d’ailleurs la source de sa séparation avec Rye Joorawon. L’entraîneur avait gardé le même mors, mais il avait opté pour la course d’attente et avait donné des instructions à Goomany au passage de la route où il avait commis la faute à ses débuts. Cette fois, c’est aux environs des 350m que Dark Force faillit commettre la faute, car se retrouvant derrière un rideau de chevaux, il ne put améliorer sa position et dut être repris afin d’éviter les talons de ses adversaires. Goomany attendit la ligne droite pour diriger sa monture à l’extérieur de Punters King. En tête, on assistait à un duel entre Eliott et Bardottier, mais, sous la conduite de Goomany, Dark Force termina en force pour les mettre d’accord. La déception est venue de Jullidar, tandis que Yoda Man aurait pu prétendre à mieux s’il avait bénéficié d’une fin de course limpide.
Surprenant doublé de Raj Ramdin
On prévoyait une lutte entre Emaar, Elysian Park et After Midnight dans la deuxième épreuve, mais la surprise est venue de Roving Jet, qui a mis tout le monde dans le rouge à l’issue d’une belle ligne droite. Cet alezan de Raj Ramdin se fit remarquer dans le rond des présentations où il se montra nerveux. Il dut être reconduit à l’écurie afin que ses harnachements soit réinstallés correctement. Comme il fallait s’y attendre, After Midnight s’installa en tête sans grosse difficulté. Emaar vint se placer sur son arrière-main à l’extérieur d’Elysian Park, mais, ce faisant, il incommoda Mexican Sun, qui dut être repris. L’apprenti Allyhosain fut sévèrement réprimandé sous le règlement 160 A (f). Mexican Sun se retrouva à l’extérieur de Seven Oceans devant Melson, qui était condamné en troisième épaisseur. Dark Avenger et Roving Jet fermaient le cortège. On eut droit à une allure régulière. Du reste, le vainqueur enregistra un nouveau class record avec un chrono de 1.40.70, améliorant le temps référentiel d’Emaar sur les 1650m dans cette valeur par une seconde et 15 centièmes. After Midnight fut sérieusement accroché par Emaar dans la dernière courbe, laissant supposer que la victoire allait se jouer entre les deux. Entre-temps, Roving Jet avait profité que Seven Oceans eut été déboité au 400m pour se rapprocher à la corde. Ce qui lui laissa plein de ressources pour attaquer l’ultime ligne droite. Bien accompagné par Jeanot Bardottier, ce fils de Jet Master démontra ses qualités de bon finisseur pour forcer la différence sur la fin.
Il y eut un nouveau coup de tonnerre au Champ de Mars du duo Raj Ramdin-Jeanot Bardottier dans la septième épreuve avec Silver Dice. Certes, ce dernier avait déjà battu un certain Ice Axe, mais c’était il y a quatre ans alors qu’il défendait les couleurs de Vincent Allet. Depuis, sa valeur avait été revue en constante baisse suite au manque de résultats. On se souvient de sa course encourageante sur 1500m lors de la sixième journée lorsqu’il termina à moins de 4L du vainqueur bien qu’il fût desservi par le manque de rythme. Il descendit de classe à sa dernière sortie, mais n’avait pu influencer les résultats. Aligné sur un parcours réduit, il bénéficia d’un bon rythme résultant de la lutte à l’avant. Jeanot Bardottier dut d’ailleurs utiliser la cravache dans la descente afin de rester dans le coup, puis à 300 mètres de l’arrivée pour réveiller sa monture. En tête, Glen Coco était déjà accroché par It’s My Party, qui condamna Zen Master en troisième épaisseur. Dealer’s Charm eut un parcours de rêve à l’extérieur de Dark Liability et lorsque Wiggins obtint l’ouverture, il pensait sans doute que le plus difficile était fait. Mais lancé à l’extérieur par Bardottier, Silver Dice sortit la meilleure accélération pour bouleverser tous les pronostics. Le malheureux de la course se nomme Plain Of Wisdom qui vit le passage se refermer devant lui en deux occasions. Sans doute aurait-il pu prendre une part active à l’arrivée s’il avait bénéficié d’une fin de course sans encombre.
Moonlight Runner gagne en saigne
Sur le papier, Answeringenesis offrait les meilleures garanties dans The Quantum Business Insurance Cup, qui était réservée aux coursiers de la C6 sur le kilomètre. Mais la fameuse incertitude du turf a encore frappé puisque le grandissime favori se fit coiffer au poteau par l’outsider Moonlight Runner. Ce dernier retrouvait la compétition après avoir été confronté à un problème pulmonaire lors de la cinquième journée sur 1365m. Ce jour-là, il avait pris le large avant de se faire rattraper dans la ligne d’arrivée. Le parcours réduit était à son avantage, mais avec la présence du véloce Answeringenesis, qui avait hérité de la deuxième ligne, il était évident qu’il ne pourrait venir qu’au finish. Le représentant de Preetam Daby était toujours en main dans la dernière courbe, tandis que Wiggins avait déjà commencé à mettre la pression sur sa monture. Le reste du champ mené par Soweto Moon, pointait à environ 5L et était déjà battu pour la gagne. Answeringenesis donna l’impression de pouvoir tenir jusqu’au bout, mais sous la monte énergique de Wiggins, Moonlight Runner grignota du terrain à chaque foulée pour prendre l’avantage au poteau. Cette victoire fut entachée par le rapport du vétérinaire qui indiqua que le cheval boitait après la course et qu’il avait saigné à nouveau, et ce, bien qu’il a été traité au Bleed No More le jour des courses.
Wiggins doubla la mise sur Pajama Party qui confirma qu’il valait plus que sa dernière course, qui avait d’ailleurs suscité des interrogations des commissaires sur cette monte. Malgré les éléments contre lui et une monte peu judicieuse, les explications de l’Australien étaient passées comme une lettre à la poste. Certes, il descendait nettement de classe, le Noseband lui a été enlevé et l’éventuel fronter runner, Sierra Redwood, fut retiré à la dernière minute, mais la victoire de Pajama Party a confirmé qu’il valait plus que sa course de rentrée. Kimberley insista sur le premier furlong, forçant Wiggins à user sa monture — il a fait le contraire de ce qu’il avait fait la dernière fois — afin de prendre le train à son compte. Mal placé dans les stalles, Without A Doubt eut encore plus de terrain à parcourir aux abords des 1100m lorsque Mighty Lion fut repris à l’extérieur. Niven Marday plaida coupable sous la règle 160 A (e) « for riding in an improper manner » et il fut sanctionné d’une suspension de quatre journées. Ayant obtenu un parcours idéal dans le dos du meneur, on s’attendait à ce que Kimberley offre la réplique au meneur dans la ligne droite finale, mais Pajama Party démontra sa supériorité à ce niveau, laissant sur place ses adversaires sur la fin.
Après deux semaines sans, Raymond Danielson a retrouvé le sourire grâce à Black Tractor, qui en profita pour renouer avec le succès suite à sa deuxième place dans une valeur inférieure derrière Pierneef. Aligné dans une classe supérieure, il ne portait que 57 kg sur le dos et affrontait des adversaires qui avaient déjà évolué à ce niveau. Les récents vainqueurs, Apple Pie et Moi Power montaient également de classe, mais la compétition fut trop relevée pour eux dans cette catégorie. Oomph avait été muni du Monty Roberts blanket vu qu’il avait complètement manqué son départ à ses débuts. Cette fois encore, il s’élança avec plusieurs longueurs de retard. Les commissaires ont indiqué à Jean-Michel Henry qu’il devra rééduquer son cheval, qui devra réussir un essai aux stalles avant d’être authorisé à courir à nouveau. Ségeon lui demanda un effort au Tombeau Malartic pour de placer en septième position à environ 3L du peloton de tête composé de Beluga, Five Star Rock, Black Tractor, Moi Power, Apple Pie et Le Clos respectivement. Five Star Rock se montra le plus rapide à l’ouverture des boîtes et donna l’impression de pouvoir déborder Beluga facilement d’autant que le premier furlong ne fut pas très rapide, mais contre toute attente, Rye Joorawon choisit de céder la position tête et corde à l’alezan de Patrick Merven, qu’il avait pourtant déjà débordé d’une demie-longueur au 1200m, et ce, sans aucun effort de sa part. Joorawon fut d’ailleurs interrogé à ce sujet et s’en sortit finalement sans reproche à en croire le rapport des commissaires. La présence de Black Tractor dans le dos du meneur condamna Five Star Rock à évoluer en one-off. Le représentant l’Alain Perdrau obtint un parcours en or et vit même le boulevard s’offrir à lui à l’entrée de la ligne droite. Bardottier se donna à fond, mais il ne put contrer le finish de Black Tractor.