Après avoir réalisé un carton plein lors des derniers Jeux des Îles de l’Océan Indien (JIOI) avec sept médailles d’or remportées, la sélection mauricienne poursuit sur cette spirale positive, ayant remporté hier soir la finale de la compétition par équipes des Jeux d’Afrique 2015, damant le pion aux Sud-Africains en finale (3-2) au gymnase Étienne-Monga au Lycée de la Révolution à Ouenzé (Congo-Brazzaville). Voilà 15 ans que cela n’était plus arrivé.
L’équipe mauricienne de badminton est actuellement au summum de son art. La bande à Annas Jauhari a une nouvelle fois fait étalage de son talent lors de ces 11es Jeux d’Afrique en montant sur la plus haute marche du podium dans la compétition par équipes. Première du groupe A lors des phases de qualifications, Maurice a sorti en quarts de finale le Ghana (3-1) vendredi aux meilleurs des cinq sets. En demi-finale hier, les locaux n’ont fait qu’une bouchée du Nigeria 3-0. Nicki Chan Lam a mis les siens sur orbite en remportant la victoire en simple dames, dominant facilement Tosin Atolagbe en deux sets, 21-13 et 21-12. Julien Paul s’est chargé de faire le break (2-0) en battant Clement Krobakpo, 21-10, 20-22 et 21-15 avant que le tandem Kate Foo Kune/Yeldy Louison ne scelle le sort de Grace Gabriel/Bramah en trois sets, 21-12, 20-22 et 21-19. Dans le même temps, l’Afrique du Sud prenait également facilement la mesure des Seychelles (3-0) pour obtenir leur ticket pour la finale.
Autant dire que les Mauriciens connaissaient très bien leurs adversaires d’en face. « Nous connaissons très bien les Sud-Africains pour les avoir affronter régulièrement dans les tournois à Maurice. Nous savions qu’ils étaient moins forts chez les dames et nous avons misé la-dessus », fait ressortir Kate Foo Kune. Cette dernière explique, « Je ne pouvais jouer sur les trois tableaux, simple et double dames et double mixte. Il a donc été convenu que Nicki Chan Lam (no 2 mauricienne) joue le simple et que j’évolue en double dames aux côtés de Yeldy (Louison) et en double mixte avec Julien (Paul). Cela s’est avéré payant. » En effet, après avoir enlevé la finale double mixte face à la paire Fry/Malan, 21-17, 15-21, 21-17, le Sud-Africain Jacob Maliekal a remis les pendules à l’heure en prenant la mesure de Christopher Paul, 21-10, 21-9.
Les Sud-Africains Viljoen/Malan ont ensuite pris l’avantage sur le duo Lubah/Paul (21-14, 21-11) mais Nicki Chan Lam en simple dames, a égalisé en ne faisant qu’une bouchée d’Elme de Villiers, 21-10, 21-9. C’est la finale double dames qui allait alors tout départager. Les badistes mauriciens, longtemps décriés pour leur manque de lucidité lors de matches décisifs, ont fait mentir les détracteurs en remportant la victoire. Kate Foo Kune et Yeldy Louison, très complémentaires, se sont offert un récital face à la paire Fry/Le Grange, l’emportant en deux manches, 21-19 et 21-7. « C’est une énorme satisfaction car c’était très dur. Nous l’avons emporté au mental », ajoute Kate Foo Kune qui a tenu à remercier le Trust Fund For Excellence In Sports (TFES), le ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS), le Comité Olympique Mauricien (COM) ainsi que les différents sponsors.
À titre d’information, cela fait 15 ans que Maurice n’avait pas remporté la médaille d’or lors des Jeux d’Afrique, la dernière remontant aux Championnats d’Afrique en l’an 2000 au Nigeria. Pour la Confédération Africaine, ces Jeux d’Afrique comptent également pour les Championnats d’Afrique Seniors. La moisson de médailles ne fait peut-être que commencer puisque d’autres sont forcément attendues dans la compétition individuelle qui débute lundi.