Les 11es Jeux d’Afrique, organisés par le Congo Brazzaville, ont pris fin hier. Une compétition au cours de laquelle la République de Maurice a réalisé une meilleure performance comparativement aux Jeux de Maputo au Mozambique, il y a quatre ans, en décrochant cinq médailles d’or. On se souvient effectivement que la boxe avait décroché trois médailles d’or grâce à Ludovic Bactora (-51 kg), Richarno Colin (-64 kg) et James Kennedy St Pierre (-69 kg), alors que la dernière médaille dorée avait été remportées par Natacha Rigobert et Élodie Li Yuk Lo.
Cette fois-ci, Maurice a fait mieux en décrochant une médaille d’or de plus. Ce sont les badistes qui avaient ouvert la voie au Club Maurice, lors de la première semaine de compétition, grâce à une médaille d’or lors du tournoi par équipe et une autre grâce à Kate Foo Kune dans le tournoi individuel. Le moins que l’on puisse dire, c’est que cette sélection nationale est restée dans le même rythme qu’aux 9es Jeux des Iles de l’océan Indien à La Réunion où elle avait réalisé un véritable razzia en s’offrant les neuf médailles d’or en jeu. Le badminton mauricien s’est aussi octroyé une médaille d’argent et une de bronze pendant cette compétition.
Galvanisé par ses deux médailles d’or, c’est le boxeur James Kennedy St Pierre qui est ensuite monté sur la plus haute marche du podium, samedi dernier. En effet, il a remporté la finale des moins de 91 kg pour s’offrir ainsi son doublé après sa médaille d’or de 2011. Il faut dire que le boxeur originaire de Tranquebar avait déçu avant cette compétition, dans la mesure où il n’a pas été en mesure de passer les quarts de finale lors des Championnats d’Afrique tenus juste avant à Casablanca au Maroc. Maurice a aussi remporté une médaille de bronze grâce à Jean-Luc Rosalba dans la catégorie des moins de 69 kg.
Samedi dernier toujours, la cycliste Kimberley Lecourt de Billot a elle aussi fait retentir le Motherland au Congo Brazzaville en remportant la médaille d’or lors de la course en ligne. En ce faisant, elle est devenue la toute première cycliste mauricienne à décrocher une médaille d’or sur le continent africain. C’est au terme d’un sprint que la Mauricienne s’est imposée sur ce 62 km dans le temps de 1h 45.10 devant une Nigériane et une Sud-Africaine.  
Beach volley, la grosse déception
La dernière médaille d’or a été remportée, en fin de semaine, par le décathlonien Guillaume Thierry. Médaillé d’argent aux Jeux de Maputo avec un total de 7481 pts, il avait également réalisé, à l’époque, un nouveau record national. Lundi soir, il a non seulement décroché le précieux métal, mais aussi porté son record national de 7537 à 7591 points. En athlétisme toujours, Nicholas Li Yun Fong a décroché la médaille de bronze avec une performance de 59m76.
Comme indiqué la semaine dernière, l’haltérophile Royla Ranaivosoa (-53 kg) qui s’est, elle, offert trois médailles d’argent, alors qu’Ivan Pierrot a, lui, décroché deux médailles de bronze chez les plus de 105 kg. Même si aucune médaille n’a été obtenue en natation, en revanche, plusieurs records nationaux sont tombés. De plus,  Bradley Vincent a réalisé les minima B sur 100m nage libre pour les Jeux olympiques de l’année prochaine, à Rio au Brésil.
 Dans les autres disciplines par contre, notamment en beach volley, les résultats ont été nettement en dessous des espérances. Chez les filles où le duo Rigobert- Li Yuk Lo avait été champion d’Afrique en 2011, la paire Rachel Christine-Stéphanie Louise a, elle, perdu ses trois matches. Chez les hommes également, Maurice n’est pas sortie des poules dans la mesure où Gilbert Afred et Eric Louis ont gagné un match face au Congo Brazzaville et perdu trois autres.