Tout comme les années précédentes, la Fédération Mauricienne de Cyclisme (FMC) se démarque par l’incompétence de son comité directeur. Le président Hervé Flore a encore fait parler de lui, jamais pour de bonnes choses. Une fédération en chute libre qui ne doit son salut qu’aux bonnes performances de ses licenciés…
La FMC a fait fort cette année avec la non-sélection de Steward Pharmasse champion de Maurice en exercice, et leader du Faucon Flacq Sporting Club- KFC pour les Jeux du Commonwealth à Glasgow. Pharmasse (36 ans) est le deuxième meilleur coureur de l’île derrière le sextuple vainqueur du Tour de Maurice, Yannick Lincoln. Il a notamment remporté trois courses dans la saison et il en a offert deux à ses coéquipiers, Grégory Lagane et Thierry David. Qui plus est, il a remporté les deux dernières étapes du Tour de l’île, chose que n’avait jamais réalisé dans le passé un champion de Maurice et obtenu le maillot à pois du meilleur grimpeur. C’était donc une évidence que le leader du FFSC-KFC devait faire partie de la sélection en vue des Jeux du Commonwealth.
Mais la FMC en a décidé autrement ayant peut-être trouvé là un moyen de « punir » le président du club de l’Est, Jean-Philippe Lagane qui n’hésite pas à condamner haut et fort ses actions malheureuses et qui avait démissionné du comité de la fédération en 2013. Il y a une grosse absence de vision de la part d’Hervé Flore et de son équipe qui dirige tout droit le cyclisme vers une mort lente. Mais dans tout ce marasme, on ne peut passer sous silence la performance des cyclistes avec notamment le sixième sacre de Yannick Lincoln sur le Tour de Maurice et son bel exploit lors de l’Absa Cape Epic (23-31 mars) en Afrique du Sud aux côtés d’Aurélie Halbwachs. Nos compatriotes ont fait la fierté du quadricolore en réalisant une démonstration de force pour s’approprier le titre en catégorie mixte.
Pour sa part, la jeune Kimberley Lecourt de Billot a fait parler d’elle lors des Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ) à Nanjing. Elle a réalisé de bonnes performances lors du contre-la-montre individuel (11e sur 31 adversaires, 2e Africaine), en VTT cross-country (7e sur 30 participantes) et surtout lors de la course en ligne (5e sur 61 concurrentes). Elle a aussi réalisé une performance honorable en terre espagnole à Ponferrada (21-28 septembre) à l’occasion des Mondiaux juniors, que ce soit lors du contre-la-montre individuel ou dans la course en ligne, prenant la 46e et 71e place respectivement. Cerise sur le gâteau, le 12 octobre dernier, Kimberley Lecourt de Billot a gagné l’une des courses les plus réputées d’Afrique du Sud, à savoir le Tsogo Sun Amashova Durban Classic.
Mais il est triste de se répéter en disant que le comité dirigé par Hervé Flore n’a aucune vision pour faire progresser le cyclisme. D’ailleurs, on ne sait toujours pas comment les présélectionnés pour les Jeux des Îles de l’océan Indien de 2015 vont se préparer. Il est plus que temps qu’il y ait du changement à la tête de la FMC. Elle  est venue, l’heure de «viré mam» et de placer des dirigeants visionnaires dans cette fédération.