Les camions remplis de bouteilles d'eau dans les véhicules de la SMF pour être distribués aux réfugiés dans les centres de refuge

La Sécurité sociale planifie le désengorgement du centre de boxe de Tranquebar qui se retrouve avec 687 réfugiés.

Sept nouveaux centres de refuge ont été ouverts depuis ce matin, portant ainsi le nombre à 26, accueillant un total de 1316 personnes. C’est le dernier bilan communiqué par le National Disaster Risk Reduction Management Centre à la mi-journée. Par ailleurs, les pompiers ont réalisé 217 interventions depuis hier soir, tandis que le SAMU, inondé d’appels, a reçu l’aide de la SMF, qui a mis cinq véhicules blindés à sa disposition.

Des 26 centres de refuge ouverts à travers l’île, c’est le centre de boxe de Tranquebar qui accueille le plus grand nombre de personnes, soit 687. Du coup, le ministère de la Sécurité sociale travaille sur un plan pour rediriger certains réfugiés vers d’autres centres afin de désencombrer le centre de boxe de Tranquebar.

Le Roche Bois Social Welfare Centre accueille pour sa part 215 réfugiés, tandis que celui de Cité La Cure en compte 114 et celui de Bambous, 108. Toutefois, la région de Chitrakoot/ Vallée-des-Prêtres, déclarée zone à risque, ne compte que 47 personnes. Les maisons ont toutefois été évacuées. Des résidents ont préféré se rendre chez des parents plutôt que dans les centres de refuge, selon nos informations.

Plusieurs centres de refuge à travers l’île sont également en mode « stand by ». Ils ouvriront leurs portes en fonction des demandes dans les régions respectives, ou pour permettre d’en désengorger d’autres.

Des véhicules de la SMF et de la National Coast Guard en attente d’instructions au Citadelle Mall, là où siège le National Disaster Risk Reduction Management Centre (NDRRMC)

Par ailleurs, le SAMU est inondé d’appels depuis ce matin. Pour répondre à la situation, la SMF a mis cinq véhicules blindés à la disposition de la Santé. Un de ces véhicules a été mis à contribution dans chaque hôpital régional, à l’exception de Victoria (Candos) qui en compte deux.

Au niveau des pompiers, on compte 217 interventions; la plupart du temps, il s’agissait de déblayer les routes ou les cours. Le plus grand nombre d’interventions ont eu lieu dans le Nord et le Centre. Il n’y a pas eu de cas d’inondations pour le moment, selon les informations qui nous sont parvenues.