L’Independent Commission Against Corruption (ICAC) est de nouveau soumise à l’épreuve des dispositions de l’Official Secrets Act régissant l’accès aux informations divulguées lors des délibérations du conseil des ministres et l’impérieuse nécessité de confirmer les versions consignées par les hauts fonctionnaires de la Santé dans le cadre de l’enquête sur le rachat de la clinique MedPoint au coût de Rs 144,7 millions. En effet, le président du Departmental Tender Committee au ministère de la Santé et Principal Assistant Secretary à ce même ministère, Ajay Utchanah, maintient que la décision d’avoir recours à la procédure de la hand delivered offer aux anciens propriétaires de la clinique en date du 14 décembre vient d’une directive contenue dans un Cabinet Memorandum en vue d’accélérer les procédures.
Ce nouveau développement pourrait pousser les limiers de l’ICAC à précipiter l’audition du Senior Chief Executive de ce même ministère, Premhans Jhugroo, et subséquemment celle de la ministre de tutelle, Maya Hanoomanjee.
Les recoupements d’informations effectués par Le Mauricien dans les milieux autorisés confirment le retour au QG de l’ICAC ce matin du président du Departmental Tender Committee, qui a retenu les services de Me Sayyad Boodhun, pour la suite de son audition. Ces mêmes sources soutiennent que la séance d’interrogatoire du jour, qui pourrait durer toute la journée, devrait être spécifiquement consacrée aux directives reçues et aux procédures adoptées dans le dossier du National Geriatric Hospital et de l’allocation du contrat à la clinique MedPoint.
Lors des précédentes séances en fin de semaine dernière, dont celle de jeudi durant de 9 heures 30 à 16 heures 30, le Principal Assistant Secretary Utchanah a été entendu sur les procédures établies en vue de procéder à l’allocation de contrats au ministère de la Santé. Les questions les plus précises et les plus pertinentes relatives à l’affaire MedPoint, qui fait l’objet d’une enquête sous la Prevention of Corruption Act depuis le mois de janvier dernier, seront à l’ordre du jour à partir de ce matin.