Tous les regards étaient braqués sur Il Saggiatore et Green Keeper qui étaient en action dans l’épreuve principale de cette quatorzième journée, The Gold Circle Mauritius Guineas Cup, disputée sur 1600m, et qui constituait la deuxième manche du championnat des 4 ans. Si le champion de l’écurie Gujadhur avait survolé la Barbé Cup où il avait relégué Green Keeper à plus de 9L, le crac entraîné par Gilbert Rousset, qui put cette fois se battre à la régulière, faillit causer la surprise. Mais Il Saggiatore démontra qu’il avait l’étoffe d’un champion et puisa dans ses réserves pour enregistrer sa quatrième victoire d’affilée en autant de sorties. Ce succès permet à l’écurie Gujadhur de creuser l’écart au classement. L’écurie Rousset a tiré son épingle du jeu grâce à From My Heart qui permit à Geroudis d’inscrire sa 100e victoire sur notre hippodrome. Joorawon signa ses premières victoires de la saison sur Port Albert et How Many To Won, tandis que Woodworth réalisa son premier coup de deux sous les couleurs de l’écurie Foo Kune.
 
—    Que de premières
—    Doublé de Joorawon
 
La deuxième confrontation entre Il Saggiatore et Green Keeper, les deux terreurs actuels du turf, a été plus équilibrée que la première disputée à poids d’âge où l’élève de Ramapathee Gujadhur avait surclassé l’opposition, reléguant son plus proche adversaire à plus de 9L. Le champion de l’écurie Rousset avait, lui, pris une modeste quatrième place à 9.60L du vainqueur après un début de course plus laborieuse avec un Modern Monet insistant à son intérieur.
Le départ donné, Green Keeper usa de son bon pas initial pour conserver l’avantage de la corde devant Eskimo Roll qui était bien parti également. Lord Googol se plaça vite dans le dos de son compagnon d’écurie avant de céder la place à Eskimo Roll vu que Green Keeper déployait ses puissantes foulées pour creuser l’écart dès la première courbe. Au Tombeau Malartic, la monture de Geroudis comptait déjà environ 2 longueurs et demie sur la doublure de l’écurie Gujadhur. A un peu moins de 2L on vit Lord Googol qui précédait, par plus de 2L Eagle Squadron. Because U Said So était à l’intérieur de Il Saggiatore devant Ridge Too Far qui fut incommodé au 1100m, Legal Maxim et Not Liable. Green Keeper creusa l’écart sur Eskimo Roll dans la descente. Burke ne se laissa pas piéger et commença sa progression de loin. A la route, il était déjà arrivé à la hauteur de Lord Googol et était suivi comme son ombre par Legal Maxim. Eskimo Roll était déjà lancé aux trousses du fuyard et en refaisant une bonne partie de son retard dans la dernière courbe, il offrit un bon dos à son compagnon d’écurie. On pensait alors qu’Il Saggiatore n’allait faire qu’une bouchée de Green Keeper, mais cette fois, ce dernier avait pu courir dans son pas et lorsque Geroudis lui demanda un nouvel effort dans l’ultime ligne droite, le coursier de l’écurie Rousset repartit. Eskimo Roll n’accéléra pas et pencha sur sa droite. Ce faisant, il incommoda Il Saggiatore que Burke dut reprendre à son extérieur afin de pouvoir prolonger son effort. Green Keeper se montra plus accrocheur que prévu. Allait- il prendre sa revanche sur son récent vainqueur ? A quelques dizaines de mètres de l’arrivée, la monture de Geroudis commença à verser à l’extérieur montrant ainsi qu’il n’avait plus les mêmes jambes. Robbie Burke se démenait, lui, comme un beau diable sur Il Saggiatore. Ce dernier grignotta du terrain à vue d’oeil pour dominer Green Keeper à quelques foulées du but. Eagle Squadron conclut honorablement pour compléter le podium devant le robuste Lord Googol qui résista au retour de Not Liable. Les 1600m furent couverts en 1.35.63, soit un chrono inférieur à celui réalisé la dernière fois par Il Saggiagore, mais qui constitue un nouveau class record.
Si ces deux cracs que sont Il Saggiatore et Green Keeper, figurent dans les premières entrées de l’épreuve principale de la prochaine journée disputée sur 1600m, à l’écurie Rousset, on a déjà confirmé la non-participation du fils de Right Approach. En revanche, l’engagement d’Il Saggiatore sera décidé par son entourrage dans les jours à venir.
From My Heart, la 100e de Geroudis
Battu à la régulière sur Green Keeper, Geroudis s’était auparavant signalé sur From My Heart qui s’était fait de nombreux partisans dans la cinquième épreuve. Ce succès, son dix-huitième de la saison, lui permettait d’atteindre le cap des 100 victoires au Champ de Mars et de devenir le 15e membre de ce clan mené par Glen Hatt. Le Sud-Africain ne laissa pas passer sa chance sur l’ancien élève de Raj Ramdin qui profita de l’absence de son récent vainqueur Master Mascus pour inscrire son cinquième succès sur notre turf. Tous s’attendaient à voir Bolting Cat en tête, mais une fois de plus le représentant de l’écurie Perdrau manqua son départ. Western Emblem en profita pour prendre le train à son compte devant Makes Me Wonder qui fut condamné à l’extérieur de Galant Gagnant. Wonderlaine était quatrième en one off devant Bayard, I’ll Be Back, Wincourt, From My Heart, Paraguayito, Bolting Cat et Bastille Day respectivement. Nullement inquiété, Western Emblem imprima un train moyen. Ce qui n’était pas forcément à l’avantage de Bastille Day. From My Heart fut déboîté à la route pour contourner le peloton avec aisance avant d’attaquer franchement Western Emblem et Makes Me Wonder à l’entrée de la ligne droite. Bastille Day était alors avant-dernier et fut lancé entre I’ll Be Back et Bolting Cat. From My Heart avait déjà pris la mesure de Makes Me Wonder, mais ce dernier se montra accrocheur, contraignant Geroudis à sortir la cravache pour forcer la différence. Bastille Day termina à la vitesse du vent, mais le but arriva trop tôt pour lui.
L’épreuve d’ouverture a servi les desseins de Rye Joorawon qui, tout comme la saison dernière, a attendu la quatorzième journée pour ouvrir son compteur. Le champion local 2011 se signala au terme d’une sage course d’attente sur Port Albert qui enregistrait par la même occasion sa première victoire sur notre turf. Le pensionnaire de l’écurie Raj Ramdin prit un départ quelconque de sa première ligne pour se retrouver en mid-field. Drug Squad et Sporty Josh, les deux chevaux les moins bien lotis dans les stalles, contournèrent le peloton pour s’octroyer les premières positions après un furlong. Boutanive ayant réduit l’allure une fois les choses en main, Fire Wire n’eut aucune peine à progresser à l’extérieur avant de prendre le relais au début de la descente pour durcir le rythme. Boom Boom Mancini était quatrième devant Tiger Trap qui faisait l’extérieur de l’éventuel vainqueur. Ce dernier commença son effort au poteau des 400m et accrocha sérieusement le duo de l’écurie Fok à l’entrée de la ligne droite. Rama attendit la fin des false rails pour lancer Sporty Josh à la corde. Fire Wire fut vite accroché par son compagnon d’écurie Drug Squad, puis par Sporty Josh et Port Albert. Ce dernier versa à l’intérieur, mettant Joorawon en mauvaise posture, mis le cavalier mauricien parvint à le redresser tout en le sollicitant pour lui permettre de franchir le but en vainqueur.
Joorawon doubla la mise sur How Many To Won, monte qui lui avait été confiée suite à l’indisposition de Brandon Morgenrood. Cet élève d’Alain Perdrau qui demeurait sur trois deuxièmes places avec le jockey attitré de l’écurie en selle, en profita pour inscrire sa deuxième victoire sur notre turf. Joyful n’eut aucune peine à trouver la position tête et corde devant son compagnon d’écurie Shakleton. Cheerful News se retrouva sur le flanc du meneur au passage du but pour la première fois, mais The Money Is Yours, alors en troisième épaisseur, dont le but était de dicter le train, était continuellement sollicité par Ségeon sur plus de 400 mètres de course pour lui ravir cette position. How Many To Won était sixième à l’extérieur de Kickstart devant Young Royal, Palm Of Peace et Count Me In, tandis que Mohican que l’on prévoyait de voir dans une position plus avancée semblait en difficulté. Flanqué de The Money Is Yours sur son arrière-main, Joyful n’eut pas le loisir de réduire l’allure comme l’aurait sans doute souhaité Stewart. Joyful aborda la ligne droite finale sous la menace de Cheerful News et How Many To Won. Lorsque Stewart sortit le bâton, Joyful pencha sur sa droite avant d’être redressé par l’Australien. A l’extérieur, Cheerful News et How Many To Won se montraient menaçants. Sous la conduite de Joorawon, le représentant de l’écurie Perdrau fit meilleure impression pour prendre assez facilement la mesure de ses adversaires.
Outre Joorawon, Woodworth inscrivit également son nom au tableau des vainqueurs en deux occasions. Aligné pour la deuxième semaine consécutive, Uly montra un bien meilleur visage cette fois pour offrir à l’écurie Foo Kune et son jockey une précieuse victoire. On savait qu’il y aurait du rythme dans cette épreuve avec la présence des véloces Allocation et Hail Atlantis. Allocation se rapprocha graduellement à l’extérieur de Hail Atlantis dans la première courbe pour prendre le train à son compte et en assurer un sélectif. Vint ensuite un peloton étiré composé de Hail Atlantis, Quiritus, Constellation, Summer Exposure, East Coast Gold à l’extérieur et Upton Park, Pattaya Beach, Drayton et Uly qui s’était élancé prudemment. Ce dernier commença son effort à la route, mais il fut contraint de faire les extérieurs vu que Pattaya Beach continua sa progression à son intérieur. East Coast Gold était dajà battu à ce moment de la course. On apprendra après la course que le cheval a été victime d’un claquage. Quiritus et Constellation déboîtèrent également dans la courbe pour accrocher Allocation à l’entrée de la ligne droite finale. Constellation mit le nez à la fenêtre et donna l’impression de pouvoir faire un truc. C’était sans compter avec la rage de vaincre de Woodworth qui rééquilibra sa monture lorsque ce dernier versa à l’intérieur à mi-ligne droite avant de le solliciter à fond. Pattaya Beach, à son intérieur, ne se montra pas aussi percutant. On eut droit à une belle empoignade entre Ségeon et Woodworth, mais le dernier mot revint au jockey de l’écurie Foo Kune dont la monture s’imposa d’une tête.
Benedict Woodworth de l’arrière, puis à l’avant
Le Malaisien démontra ses qualités de bon juge du pas dans l’épreuve de clôture sur Liam qui réussit le pillar to post pour enregistrer son premier succès sur notre hippodrome. Le représentant de l’écurie Foo Kune n’eut aucune peine à déborder Paul Do Mar pour se porter aux avants postes avant que Wolfe Tone ne vint se placer dans son dos côté corde. Parti maladroitement, Mc Naught se remit vite sur ses jambes et se rapprocha dans la courbe pour se placer à l’extérieur de l’alezan de l’écurie Allet. Les choses se précisèrent à la route avec la progression de Infinite Destiny qui mena dans son sillage Le Mistral. Ballito Boy était longtemps aperçu parmi les derniers. Dans la ligne droite, Mc Naught se rapprocha vivement pour se porter à la hauteur de Liam. On pensait que l’alezan de l’écurie Maigrot allait prendre le dessus, mais sous les sollicitations de Woodworth, Liam accéléra à nouveau pour reprendre l’avantage. Le Mistral se rapprocha vivement à l’intérieur des favoris pour compléter le podium.
La série continue pour l’écurie Merven. Après son récent triplé, cet établissement s’est contenté de l’essentiel grâce à Sunday Monday qui confirma qu’il était plus à l’aise sur 1000m, parcours sur lequel il avait réussi des débuts prometteurs. Kings Wings mit à profit sa troisième ligne et son bon pas initial pour s’emparer du commandement. African Dancer se plaça sur son arrière- main avec Democratic Man en épaisseur, tandis que Sunday Monday se retrouva sur les barres devant Patch Of Blue qui avait hérité du premier couloir. One And Only qui était avant dernier sur la partie initiale, dut être repris aux environs du poteau des 700m lorsque Patch Of Blue quitta les barres. La monture de Mansour s’avéra encore plus difficile à contrôler un peu plus loin et abusa de la largeur de la piste, forçant Torero à  encore plus d’épaisseur dans le dos de Zhan Hu. One And Only en profita pour se rapprocher à la corde. A l’entame de la ligne droite, il était déjà cinquième, tandis que Kings Wings fut sérieusement accroché par African Dancer. Cédric Ségeon lança sa monture entre les deux. Sunday Monday répondit favorablement à ses sollicitations pour mettre le nez à la fenêtre à mi-ligne droite. African Dancer se montra très accrocheur, mais le coursier de l’écurie Merven se montra plus percutant pour ouvrir son palmarès mauricien.
Il fallait remonter à loin dans le temps pour voir Key Of Gold réaliser un bout-en-bout. Cet élève de Shailesh Ramdin fut grandement aidé par Variant qui se montra le plus rapide à l’ouverture des boîtes pour enfermer Fidelis, parti de la première ligne, qu’on attendait à retrouver aux avant-postes. Ce qui permit à Key Of Gold de se rapprocher sans grand effort à l’extérieur de Variant sur lequel Mansour avait posé les rênes pour prendre le relais après environ 300m de course. Cheet Em All avait également pris un bon départ et se plaça sur le flanc gauche de Variant. Tobin faisait l’extérieur de Fidelis devant Inside Out, Keep Walking, Solar Orbit et Absalom respectivement. Nullement inquiété, Key Of Gold imprima une allure modérée avant d’accélérer au poteau des 600m, prenant de vitesse Variant qui dut s’employer pour se rapprocher à l’intérieur de Cheet Em All. Fidèle à son habitude, une fois la ligne droite entamée, Key Of Gold versa à l’intérieur, mais il le fit plus graduellement cette fois. Cheet Em All qui avait couru nez au vent, pencha sur la montude de Mansour à mi-ligne droite et manqua de punch pour finir. Variant fit impression, mais il fut incapable de remonter le pensionnaire de l’écurie M. Ramdin qui, une fois qu’il ait pris appui sur les barres, fut maintenu en bonne trajectoire sous la cravache de Juglall pour s’imposer assez facilement.