Cette journée avait comme attrait principal la première manche du championnat des 3-ans disputée sur 1400m pour des chevaux possédant un Rating de 30 ou plus. On peut dire que la logique a été respectée avec la victoire d’Oomph qui a confirmé sa supériorité face à ses adversaires du jour malgré son départ moyennement manqué cette fois. Ce bai entraîné par Jean-Michel Henry nous était arrivé avec un Rating sud-africain de 92 converti en un Rating local de 48, alors que le cheval au bas du tableau, Dark Force, possédait un Rating de 30 après sa victoire acquise en 0-25 trois semaines plus tôt.
On se souvient que lors de ses débuts chez nous, Oomph s’était fait remarquer par sa belle fin de course en dépit du fait qu’il s’était élancé avec plusieurs longueurs de retard sur le reste du champ. A sa sortie suivante également, il s’était montré lent à l’ouverture des stalles. Cela avait motivé les commissaires de demander à Jean-Michel Henry de rééduquer son cheval qui devait réussir un essai aux stalles concluant avant qu’il ne soit autorisé à courir à nouveau. Oomph n’avait pas réussi cet exercice le 13 juin dernier, mais son entraîneur avait demandé et obtenu une dérogation afin qu’il puisse être de la partie samedi dernier. Malgré le port du Montey Roberts Blanket, ce fils de Tiger Ridge s’est montré lent au départ, mais il s’est vite mis sur ses jambes pour se placer dans le dos de Glorious Goodwood et a profité que Rebel Alliance eut commis une faute au passage du 1300m pour se rapprocher davantage et suivre en cinquième position. Par la suite, Cedric Ségeon a décalé sa monture à 450 mètres de l’arrivée pour prendre la roue de Dark Dorce qui se rapprochait à l’extérieur de Night Chapel. Bien qu’il comptait quelques longueurs de retard sur Answeringenesis à l’entrée de la ligne droite, il ne se faisait aucun doute qu’Oomph allaire refaire son retard dans les derniers 200 m. Sous la conduite de Ségeon, il a grignoté du terrain à chaque foulée, et à mi-ligne droite, l’issue ne faisait déjà plus de doute.
Certes, Night Chapel était mieux par rapport à la course de ses débuts et le parcours rallongé était à son avantage, mais il semblait pouvoir encore améliorer sa condition physique tout comme Glorious Goodwood qui paraissait encore enrobé pour son baptême du feu au Champ de Mars. Modèle même de régularité depuis ses débuts, Answeringenesis était à son premier essai sur 1400m, mais en se basant sur sa victoire à ses débuts sur 1365m on pouvait croire qu’il tiendrait la distance s’il bénéficiait d’un soft lead. La présence de Night Chapel l’a forcé à faire un petit effort pour s’emparer de la position tête et corde. En se rabattant à la corde, Answeringenesis a incommodé le gris de Simon Jones, mais Joorawon s’en est sorti avec une réprimande des commissaires. Si le jockey mauricien avait pu bien doser ses efforts sur les deux premiers furlongs, sa monture s’est montrée très entreprenante en début de descente, réalisant 10.54 entre les 1000m et les 800m avant d’enchaîner avec un 11.08. Etant donné qu’il est limité sur la distance, cette débauche d’énergie, il l’a payé dans l’emballage final.
Ricky Maingard avait deux partants et il avait confié à son jockey attitré la monte de Rebel Alliance qui avait débuté victorieusement sur notre turf. Il se chuchotait que ce cheval s’était blessé au pied vendredi. Du reste, il portait un bandage au niveau de son sabot à l’antérieur gauche. Renseignement pris, le cheval avait reçu un coup dans l’après-midi de vendredi de Dark Force, mais il avait obtenu le feu vert après examen vétérinaire. On ne peut affirmer que cet incident a influencé sa performance. Reste qu’il s’est montré moins percutant qu’à ses débuts et qu’il s’est contenté d’une modeste cinquième place à l’arrivée. Soweto Moon était, lui, à sa première tentative de sa carrière au-delà des 1200m, mais il a été crédité d’une fin de course honorable après avoir suivi le favori Oomph sur tout le parcours pour accrocher une deuxième place très prometteuse. Le vétérinaire du club a constaté qu’il ne s’étendait pas correctement après la course.
Ernie malheureux
The Independent Wealth Managers Platinium Cup accueillait quelques uns des meilleurs sprinters de l’île. On annonçait un duel entre les récents vainqueurs Ernie et Executive Power, mais la surprise est venue du toujours vert 8-ans Tandragee. Auteur d’un pillar to post à ses débuts dans la première manche du championnat des 4-ans piloté par Teeha, Executive Power se retrouva plus en retrait que prévu hier avec Lerena en selle. Après avoir revu le film de la course, on a constaté que ce bai brun de Gilbert Rousset s’est fait bousculer à l’ouverture des stalles par Nordic Warrior qui s’élança très vite  vers l’intérieur. Par la suite, avec la progression de Tandragee et Ernie dans le premier virage, Executive Power s’était retrouvé sixième. Il avait pu gagner un rang dans la descente lorsqu’Ernie s’est placé à la corde, mais il ne s’est pas montré assez percutant pour disputer la victoire. S’il n’avait pu doser les efforts de Nordic Warrior lors de ses deux premières sorties, Raymond Danielson était parvenu à mieux le manier dans la descente, hier, avant de durcir le pas au poteau des 600m. Reim et Tandragee étaient les premiers à se montrer dangereux, mais la monture d’Allyhosain n’a pas été en mesure de prolonger son effort jusqu’au bout. En revanche, Tandragee grignotait graduellement du terrain sous la monte d’un Steven Arnold déterminé et patient. Tout comme lors de la onzième journée, Ernie s’est infiltré à la corde, mais cette fois il y avait moins d’espace à l’intérieur de Nordic Warrior. Comme à son habitude ce dernier a penché sur sa droite et effrayé par la cravache d’Arnold, il versa davantage à l’intérieur sur la fin malgré les efforts de Danielson pour garder sa trajectoire. Ce qui a fermé le passage à Ernie qui n’a pu progresser comme il le souhaitait. Jean Michel Henry et Cédric Ségeon ont demandé à revoir le film de la course pour considérer s’ils allaient loger une objection, mais ils ont décidé de ne pas poursuivre dans ce sens. Danielson a néanmoins été trouvé coupable sous la règle 160 A (d) pour ne pas avoir pris les mesures nécessaires afin que son cheval ne gêne Ernie. Il a écopé d’une amende de Rs 25 000.
La journée avait débuté avec la victoire de l’outsider Emblem Royale qui ouvrait ainsi son compteur au Champ de Mars à sa dixième sortie. A l’occasion, cet élève de Raj Ramdin était à son premier essai sur 1850m, mais il avait pour lui d’être le seul front runner du lot. De ce fait, il a pu s’installer en tête sans trop d’effort. Nullement inquiété, Yashin Emamdee a imprimé le train à sa guise, réduisant l’allure au bas de la descente avant d’accélérer au poteau des 600m, et ce, sans sortir de son pas. En revanche, à l’arrière ses adversaires étaient pris de vitesse. Auteur d’une bonne fin de course à sa dernière tentative, Noordhoek Ice a suivi de plus près cette fois. Ce qui peut expliquer son finish émoussé. Son récent vainqueur, Alberts Day a eu un parcours difficile en épaisseur sur la première moitié de la course et il n’a pu produire l’accélération voulue. The Blue Streak avait également été mis sous pression pour suivre moins décroché que d’habitude sur la partie initiale. On n’a pas compris pourquoi il a quitté la corde dans la descente, permettant ainsi à St Arnault de se rapprocher sur les barres. La déception est venue de Jullidar, qui était passé favori. Interrogé sur cette contre performance, Chisty a expliqué qu’il a senti qu’aux abords des 1000m qu’un autre cheval avait « clipped the heels» de sa monture qui a pour le coup perdu son mors par la suite. Un examen vétérinaire n’a rien décelé d’anormal. En revanche, Catwalk Model s’est blessé et il ne sera plus revu en course pour un bon moment
Khathi out pour 3 semaines
La deuxième épreuve a vu la victoire d’Aware au finish sous la conduite de Raymond Danielson, qui remplaçait Robert Khathi, blessé sur Hillbrow jeudi matin. Le jockey de Shirish Narang a subi une IRM qui a décelé une fracture mineure au niveau de son dos. Le médecin l’a mis au repos pour trois semaines. Le favori de la course se nommait Count Henry qui restait sur deux victoires, mais dans une classe inférieure. Il faut dire que la dernière fois, il avait puisé dans ses réserves pour venir à bout de Rock On Geordies avec Teeha en selle. Sa valeur avait donc été revue à la hausse et la monte de Brandon Lerena incitait à plus d’optimisme. Cependant, Count Henry arborait une robe peu attirante à l’heure des présentations et ne paraissait pas bien dans sa peau. Parti lentement, le pensionnaire de Gilbert Rousset a suivi en avant dernière position en one off. Certes, le manque de rythme sur la partie initiale n’a pas servi ses desseins, mais ce n’était visiblement pas la raison de son échec, hier. Aware également n’a pas apprécié le train de la course, se montrant ardent, mais il a sorti la meilleure accélération pour dominer ses sujets et inscrire sa première victoire chez nous. Même Shreya’s Star, qui suivait en queue du peloton a été l’auteur d’une meilleure fin de course que Count Henry. Ce coursier de Daby, qui arborait une robe améliorée, mérite d’être suivi lors de ses prochaines sorties. On espérait voir Imperial Dancer aux avant-postes, mais son apprenti a perdu l’usage de son étrier droit après avoir frôlé la portière de sa stalle. Interrogé, Allyhosain a expliqué qu’il n’a pu monter selon les instructions qui étaient de mener les débats suite à son mauvais départ et que son cheval s’était montré ardent et qu’il n’avait pas accéléré comme il le souhaitait à partir des 300m. Wiggins a aussi été interrogé sur la contre-performance de Mexican Sun.
Danielson a réalisé le doublé grâce à Black Tractor, qui devenait du coup le deuxième cheval à enregistrer sa troisième victoire de la saison après Cape Horn. Five Star Rock et Sir Earl Grey étaient présentés comme ses principaux adversaires. Le gris de Patrick Merven a couru nettement en dessous des prévisions et a été incapable de changer de vitesse dans l’emballage final après avoir évolué à l’arrière garde. Comme il fallait s’y attendre, Five Star Rock s’est installé aux commandes dès les premières encablures, mais c’est un cheval qui n’est pas facile à reprendre. Et la présence de Paladin sur son arrière main n’a sans doute pas arrangé les choses pour lui. Gageons qu’il aurait pu se montrer plus accrocheur si son cavalier avait pu mieux doser ses efforts. No Resistance s’était placé dans son dos, mais il montait de classe et n’a pu changer de vitesse au démarrage. Black Tractor suivait en quatrième position  devant Phiri E Kwatile, Sir Earl Grey, Buffalo Trip et Jambamman. Goomany, le jockey de Five Star Rock, a tenté de prendre de vitesse ses adversaires dans la dernière courbe, mais il n’a pu repousser le finish dévastateur de Black Tractor.
On se demandait qui allait diriger les opérations dans la troisième épreuve. En l’absence d’un réel front runner, Emaar paraissait le mieux placé pour prendre le train à son compte, d’autant qu’il avait hérité de la troisième ligne. Orange Tractor s’était élancé aussi bien que le favori, mais son cavalier avait choisi de le garder à l’extérieur d’Emaar dans la montée avant de lui ravir le commandement devant  le premier passage du poteau d’arrivée lorsque Joorawon a ralenti sa monture. Une fois aux commandes, Goomany a réduit l’allure au maximum. A titre de comparaison, les 600 mètres séparant le poteau des 1200m et celui des 600m ont été couverts en 39.54 contre 37.65 pour la partie correspondante de la première course. Dans ces conditions il était évident que les finisseurs n’auraient pas la partie facile. Vu qu’il manquait de rythme, Roving Jet se montrait très ardent et s’était rapproché en épaisseur aux abords du Tombeau Malartic. Castle s’était également décalé, tandis que New Star était enfermé par Dustan qui l’a libéré au dernier virage. Lerena a expliqué que son cheval n’a pas été servi par le train lent de la course et qu’il n’avait pu se rapprocher comme il le souhaitait à partir des 400m vu qu’il était piégé à l’intérieur de Dustan. New Star et Dustan on été desservis par le manque de rythme. La course ayant été réduite à un sprint court, Orange Tractor est parvenu repousser toutes les attaques dans la ligne d’arrivée bien qu’il ait penché à l’intérieur à quelques dizaines de mètres du but.
Lerena tire sa révérence sur Glen Coco
Brandon Lerena a tiré son épingle du jeu avec Glen Coco qui a confirmé ses progrès avec un galop de course dans les jambes. S’il avait enlevé son unique victoire sud-africaine en dictant le train, ce coursier de 3 ans n’avait d’autre choix que de faire la course d’attente dans ce lot composé de plusieurs chevaux rapides, car il s’est montré lent au départ. Purple Rock a été parmi les plus rapides, mais constatant que Maxamore allait insister à son intérieur, Yeni l’a ramené pour suivre sur les barres en troisième position. Chisty a demandé un effort à Ice Run pour déborder Maxamore après un furlong. La nouvelle unité de Patrick Merven s’est montré très entreprenante, et lançant même la course sur des bases plus élevées que Nordic Warrior dans la cinquième. Du reste, le peloton était étiré. Baron Bellet était quatrième sur l’arrière-main de Pride Rock et précédait Glen Coco, qui comptait environ 3L d’avance sur Blunderbuss, tandis que Max The Man fermait le cortège. Les choses se sont précisées peu après la rue du gouvernement  avec l’offensive de Maxamore. En quelques foulées, la monture de Teeha a débordé Ice Run pour aborder la ligne droite finale en tête. Sous la pression, Maxamore a toutefois abusé de la largeur de la piste et Teeha ne pouvait utiliser le bâton de la main gauche n’a pu maintenir sa trajectoire. Baron Bellet et Glen Coco se rapprochaient en force à son intérieur, mais le dernier mot est revenu à la monture de Lerena, qui regagne son pays natal sur une note victorieuse.
Jeudi prochain, Muzi Yeni regagnera également l’Afrique du Sud où il participera à la July Handicap. Le Sud-Africain a signé sa troisième victoire pour le compte de Ricky Maingard avec Redwood Valley, qui était le favori de l’épreuve de clôture. Tous étaient conscients que Seven Carat aurait une belle carte à jouer si on le laissait faire à sa guise. Muni d’oeillères, Masaar a misé sur sa première ligne pour faire courir le représentant de Shirish Narang qui est parvenu à trouver la position tête et corde à mi-course. S’il avait pu trouver la corde, Yeni a choisi de déboiter sa monture dans la descente pour se rapprocher du meneur qui constituait un danger. Parti lentement, League Of Legends avait opté pour la course d’attente et il ne s’était pas montré ardent sur la partie initiale vu que la course était lancée sur de bonnes bases, mais il avait commencé à tirer au bas de la descente. Son cavalier l’a décalé peu après le poteau des 600m avant d’essayer de contourner Redwood Valley dans la dernière courbe, mais lorsque Yeni s’est mis en évidence, l’alezan de Ricky Maingard a sorti un joli coup de reins pour déposer ses rivaux.