L’attraction phare de ce rendez-vous demeurait la première manche du championnat des 3-ans. Si King’s Knight était le favori, la victoire est revenue au Maingard Speed Limit qui surclassa le champ à l’issue d’un « pillar to post ». Ce qui permet à Rye Joorawon de conserver l’avantage sur Donovan Mansour, victorieux peu plus tôt sur Captain Magpie, qui enregistrait sa troisième victoire consécutive. La belle opération est venue de Gilbert Rousset qui s’est offert un triplé avec trois jockeys différents, Swapneal Rama, Kevin Ghunowa et Rakesh Bhaugeerothee. Les deux premiers nommés se signalèrent également pour le compte de Patrick Merven et Shirish Narang respectivement, tandis que Girish Goomany ouvrit son compteur 2016 sur l’extrême outsider Awesome Power à l’issue d’une sage course d’attente.
Après ses débuts victorieux, King’s Knight était présenté comme le cheval à battre dans la première manche du championnat des 3-ans d’autant que suite à la compression des poids, il était avantagé au handicap par rapport à ses adversaires en dépit qu’il était le top weight de la course. Mais il y avait le unknown factor avec pas moins de cinq chevaux effectuant leurs débuts sur notre turf. Au niveau de la condition, on savait que le danger pouvait venir de Speed Limit ou Five Star Rock. Accountability paraissait encore quelque peu enrobé, mais il prit une honorable troisième place à l’issue d’une belle fin de course. La doublure de Maingard, Duke The Duke manquait, lui, visiblement de maturité et il ne fut qu’un simple figurant, tandis que Bikini Billy arborait toujours sa robe d’hiver, signe qu’il n’avait pas encore atteint sa meilleure forme.
Chez les anciens nouveaux, Forward Drive pouvait visiblement s’améliorer davantage. En revanche, Groen Gevaarte était présenté dans une belle condition, mais la tactique employée ne servit pas ses desseins. On peut toutefois penser que ce choix fut influencé par l’incident au 1200m où il fut gêné par Bikini Billy lorsque ce dernier se rabattit à l’intérieur. La doublure de Rameshwar Gujadhur se montra ardente dans le dos du cheval de Patrick Merven et aux abords du Tombeau Malartic, Niven Marday préféra lui filer les rênes afin d’éviter les talons de son adversaire, qui évoluait sur l’arrière-main du meneur. On trouve cependant qu’il aurait été plus sage pour Marday de le ramener à cet instant de la course surtout que le rythme était régulier. Groen Gevaarte manqua logiquement de punch pour finir.
Jiggery Pokery, qui avait refusé de s’élancer il y a deux semaines suite à un incident dans les stalles, prit un bon départ cette fois sous la monte de Ravikumar Vaibhav, qui effectuait son baptême de feu au Champ de Mars. Si Jiggery Pokery se montra ardent, l’Indien le reprit visiblement trop et perdit sa position pour se retrouver en queue de peloton dans la descente. Alors que tous les autres jockeys avaient déjà lancé leurs montures respectives à la poursuite du meneur au poteau des 300m, Vaibhav reprit une fois de plus Jiggery Pokery et il attendit les derniers 200m pour le solliciter, hypothéquant ainsi ses chances de succès. King’s Knight obtint un parcours de rêve dans le dos de Speed Limit, mais il était déjà mis sous pression à 300 mètres de l’arrivée, tandis que Joorawon n’avait pas encore demandé le moindre effort à sa monture.
Le représentant de Ricky Maingard s’avéra un bien meilleur cheval que ses adversaires du jour qu’il déposa littéralement dans la ligne d’arrivée, à la manière d’un champion, lorsque son cavalier se mit en évidence. Speed Limit boucla les 1400m en 1.25.92. Ce qui constitue un chrono plus qu’honorable étant donné que la piste était molle à 2.9 unités et de la présence des « false rails » à 4m50. Ce qui représente presque 2 secondes et environ 32 mètres additionnels sur un tour de piste. Sur cette performance, Speed Limit sera sans nul doute le favori dans la deuxième manche des 3-ans, programmée sur 1400m.
La belle série de Gilbert Rousset débuta dans la troisième épreuve avec Scotsnog qui faisait figure d’épouvantail, côté à Rs 160 pour une mise de Rs 100. On prévoyait que le premier représentant de Gilbert Rousset n’aurait pas la partie facile vu la présence des doublures Maestro’s Salute et Counts Rocket, mais c’est Independence, qui avait hérité de la deuxième ligne, qui le fit travailler. Mansour usa sa monture sur les deux premiers furlongs avant de céder la corde à Scotsnog, qui était plus à l’aise qu’Independence. Une fois sur les barres, Rama ramena sa monture afin de la laisser souffler. Maestro’s Salute se montra ardent suite à ce coup de frein.
Sooful choisit, lui, de filer les rênes à Count Rocket. Ce dernier se rapprocha sur l’arrière-main du meneur, qui fut ainsi contraint d’accélérer légèrement avant de pouvoir souffler à nouveau au bas de la descente. Malgré ces efforts, Scotsnog était toujours en main à 300m de l’arrivée. À partir de là, Rama le réveilla avant de le solliciter franchement dans la ligne droite finale. À 350m de l’arrivée, Joorawon prit l’option extérieure sur Bandido Caballero, qui fut ainsi contraint d’aborder la dernière courbe en épaisseur alors qu’il aurait bénéficié d’un meilleur parcours et aurait pu prétendre à la deuxième place s’il avait attendu encore quelques foulées. Une monte qui a suscité des interrogations des commissaires.
Triplé de Rousset
La sirène retentit une première fois pour annoncer l’ouverture d’une enquête des commissaires sur le déroulement de la course avant que Neisius, qui pilotait Shield of Thunder, ne loge une objection contre In The Trenches pour interférence alléguée peu après le premier passage du but. Il fut établi que Colonel Bling éprouva des difficultés à négocier le tournant et qu’il dirigea Shield of Thunder que In The Trenches qui aurait gardé sa ligne. Shield of Thunder entra alors en contact avec le postérieur de In The Trenches et il dut être repris vu qu’il se retrouva à court d’espace. Selon les commissaires, In The Trenches ne serait pas le fautif dans cet incident. Les résultats furent donc maintenus en faveur du coursier entraîné par Gilbert Rousset. Une enquête se tiendra mardi matin afin de situer les responsabilités dans cet incident.
C’est Rakesh Bhaugeerothee, celui-là même qui avait fait mouche une semaine plus tôt sur Recall To Life, qui permit à Gilbert Rousset de réussir son triplé avec Canadian Dollar. Ce dernier confirma qu’il ne devait pas être jugé sur son dernier échec vu qu’il avait fait une escapade une semaine plus tôt. Aidé par le bon rythme de la course, il commença son effort à la rue du Gouvernement pour mettre le nez à la fenêtre dans le dernier virage avant de s’en aller gagner facilement. Le favori de la course, It’s My Party ne put surmonter le handicap de sa ligne extérieure et vu qu’il est un fencer, il n’eut pas le rayonnement voulu. Aussi, peut-on penser que les 1500m, rallongés par les « false rails » et l’état de la piste, étaient un peu longs pour ses réelles aptitudes. Les commissaires enquêteront sur deux incidents mardi matin. Le premier implique Kings Advisor qui dut être repris au 400m vu qu’il se retrouva à court d’espace entre Amber Palace et Magic Jay. Le deuxième concerne Obligation qui fut gêné par Monarchs Emblem lorsque ce dernier lui ferma le passage à environ 100m du but alors qu’il tentait de se faufiler à la corde.
L’épreuve d’ouverture, réservée aux cavaliers locaux, est revenue à Wing Man qui vint dominer League of Legends au finish. Naiko eut à surmonter le handicap de sa cinquième ligne afin de tenter le pillar to post. Toutefois, en se rabattant à la corde, il incommoda Roving Consort. Naiko plaida coupable de careless riding pour laquelle une sanction de deux semaines de mise à pied est de rigueur. Cependant, vu qu’il possède unclean record, sa suspension fut réduite à une semaine. Du déroulement de la course, League Of Legends aurait pu se montrer plus accrocheur si Tiger Master ne l’avait pas forcé à durcir le pas lorsqu’il vint se porter sur son flanc gauche. Cela servit les desseins de Wing Man qui, sollicité à partir du poteau des 600m, sortit la meilleure accélération pour combler tout son retard dans la ligne d’arrivée.
La surprise nommée Awesome Power
Tout comme Ghunowa, Rama fut l’auteur d’un doublé. Le jockey attaché à l’entraînement Merven se signala sur le nouveau Bono Vox. Ce dernier fut déboité en début de descente afin de contourner How Many To Won qui fut repris, sans raison apparente, à pleins bras par Vinay Naiko. Cela permit à Wind Glider de creuser l’écart avant que Bono Vox ne se rapproche sur son arrière-main. Cela permit à l’élève de Patrick Merven de prendre le « first run » sur les favoris, dont il repoussa les assauts jusqu’au bout.
Convaincant vainqueur à sa dernière tentative où il le fit au finish, Captain Magpie était cette fois aligné dans une valeur nettement supérieure où Ryder Cup était présenté comme son principal adversaire. Le coursier de Ramapatee Gujadhur rendait toutefois 4.5kg au favori, qui avait aussi pour lui d’avoir hérité d’un bon quatrième couloir. La course se joua sur les premiers 200m lorsque Captain Magpie prit l’avantage sur Ryder Cup. Comme on ne voyait aucun adversaire capable de lui disputer le commandement dans ce lot, l’issue ne fit jamais de doute à partir de cet instant. Après avoir imprimé une allure modérée, le favori durcit le rythme au poteau des 600m lorsque Mansour lui fila les rênes. Emamdee se donna à fond sur Ryder Cup, mais il ne put inquiéter Captain Magpie. Malgré un parcours difficile en épaisseur, Kruger Rand s’appropria la troisième place. Mansour, prolongeait, lui, une série de 13 journées consécutives à visiter le box des vainqueurs.
On ne lui accordait pas des chances de succès dans The Sogerec International Challenge Cup où il était offert à Rs 8000. Awesome Power a créé la plus grosse surprise de la saison en dominant
The Sogerec International Challenge Cup était une épreuve ouverte avec plusieurs candidats valables à la victoire à l’instar de Donnie Brasco, Hillbrow ou encore Alpha Pegasi, mais la surprise est venue d’Awesome Power qui avait bénéficié de 10 points de remise au handicap, dont 4 supplémentaires pour avoir patienté jusqu’à juin 2016, car il n’avait pas été en compétition depuis 18 mois vu qu’il avait contracté à un problème au suspenseur. À l’occasion, le deuxième représentant de Ramapatee Gujadhur était confié à Girish Goomany et il était délaissé par les parieurs, d’où sa cote généreuse de Rs 8 000. Le départ fut retardé de quelques secondes après que Buffalo Trip eut forcé sa stalle. Son naseau se retrouva toutefois coincé dans les grilles de départ tout comme Cherish The Charm deux semaines plus tôt. On prévoyait qu’il y aurait du rythme avec la présence de Terminator. Ce dernier ne se montra toutefois pas le plus rapide au départ et dut faire un effort afin de surmonter le handicap de sa septième ligne et déborder le nouveau Mootahadee. Hillbrow se montra ardent et Andrews préféra lui filer les rênes dans la descente, lui permettant d’améliorer sa position. En se rabattant sur l’arrière-main du meneur, il incommoda Silver Bluff. Pour cette faute, Andrews fut « told to allow more room to horses on his inside in the future ».  Hillbrow accrocha le meneur à 350m du but. Silver Bluff, Donnie Brasco et Buffalo Trip, Alpha Pegasi fut lancé en épaisseur, mais Naiko cessa de le monter sur les derniers 100m après qu’il eut constaté qu’il avait saigné. En revanche, Goomany se montra plus patient, attendant l’ouverture à la corde après avoir été longtemps aperçu à l’intérieur d’Alpha Pegasi. Hillbrow donna l’impression de pouvoir tenir jusqu’au bout, mais bien accompagné par Goomany, Awesome Power termina en force pour le coiffer dans les derniers mètres.