L’érection et le couronnement de la statue de Notre-Dame-de-Lourdes à Rose-Hill en février 1939 ne satisfont qu’incomplètement le voeu de doter le diocèse d’un monument national dédié à Marie. Depuis 1939 il y a ce désir de l’évêque, Mgr. J. Leen, d’avoir un Monument national dédié à Marie. Ce voeu a été réalisé avec la collaboration du Père Streicher, S. sp, curé de la paroisse de l’Immaculée.
Quand la guerre éclate et que l’on apprend que la célèbre basilique de la Mère de Dieu à Czestochowa, un des lieux de pèlerinage les plus fréquentés en Europe, est dévastée, Mgr. J. Leen décide de faire activer les travaux. Il propose le vocable de Notre Dame de la Paix comme une sorte de réparation pour l’outrage subi par la Vierge en Pologne.
Les autorisations nécessaires sont obtenues pour disposer d’un terrain de 300 pieds carrés sur le versant de la Montagne des Signaux, juste au-dessus de l’entrée centrale du Boulevard Edouard-VII. La municipalité aide pour les travaux d’aménagement. Voici l’histoire de Marie Reine de la Paix puisée des Annales du Diocèse de Mgr. Joseph Mamet.