Le calendrier d’activités du diocèse de Port-Louis pour marquer le 150e anniversaire de la mort du Père Laval, et qui a commencé l’an dernier, atteint son point culminant ce soir avec le pèlerinage annuel au  tombeau de “l’Apôtre de Maurice”. Durant le week-end, 20 000 personnes ont ainsi visité le nouveau caveau du Bienheureux. Mais les organisateurs s’attendent à une foule beaucoup plus importante que lors des années précédentes pour cette “Nuit du Père Laval”. Aussi ont-ils mis en place un dispositif particulier afin que tout se déroule dans l’ordre, en insistant sur une atmosphère calme et de prière.   
Le Père Laval repose désormais dans un nouveau caveau, plus spacieux et mieux éclairé, inauguré le samedi 17 août dernier. En parallèle aux travaux de construction qui ont duré une année, une équipe composée de laïcs et des prêtres de la Congrégation des Spiritains (à laquelle appartenait le Père Laval) préparait avec beaucoup de minutie le grand pèlerinage de ce soir, qui a pour thème « M’onn vinn anflam later ». Le thème est inspiré des paroles de Jésus qui a dit « Je suis venu enflammer la Terre ». Le père Libermann, le fondateur de la congrégation des Spiritains, a dit qu’un missionnaire doit enflammer la terre de l’amour de Dieu et que le Père Laval est venu à Maurice dans cette optique. « Tout son apostolat a été consacré à communiquer cet amour de Dieu aux Mauriciens en ne faisant aucune distinction », explique le père Henri Arthé, supérieur des Spiritains. « Dans notre société fragilisée par toutes formes de violences, de fanatisme et par le non-respect des droits de l’être humain, le message de Père Laval tient toujours et c’est pour cette raison que les Mauriciens continuent à venir vers lui », poursuit le père Arthé.
Le comité organisateur du pèlerinage de ce soir insiste sur la nécessité d’une ambiance calme et de recueillement dans l’enceinte de l’église de Ste-Croix mais aussi tout au long de la marche des pèlerins. « Le Père Laval peut accomplir sa mission d’intercession à condition que les pèlerins viennent jusqu’à lui dans une attitude de ferveur et de dévotion et cela doit se traduire par leur manière de vivre ce pèlerinage. Le pèlerinage n’est pas une ballade qu’on fait entre amis pour se détendre. Il faut une attitude de foi et de recueillement et Dieu accompagne le pèlerin sur sa route. Marchons avec joie, avec confiance, avec humilité et tout en étant respectueux des autres pèlerins », poursuit le Père Arthé.
La messe habituelle, présidée par l’évêque de Port-Louis, dont l’homélie est très attendue, est prévue à 20 h 30 et sera retransmise sur la chaîne 3 de la télévision nationale. À cette occasion, Mgr Maurice Piat sera entouré par un grand nombre de prêtres de son clergé et par plusieurs membres de la haute hiérarchie de l’Église catholique dont Mgr Eugène Nugent, Nonce apostolique (représentant du Saint-Siège), le père Alain Mayama, représentant du Supérieur Général des Spiritains de Rome, et par des évêques de la Commission épiscopale de l’océan Indien (CEDOI). Une autre messe sera animée par le mouvement Zezi Vre Zom à 22 h 30, tandis que le Renouveau Charismatique invite les Mauriciens à se joindre à eux à une veillée en l’église Ste-Croix de minuit à 5 h 00.
Selon les estimations du comité organisateur du pèlerinage 2014, environ 100 000 personnes auront fait le déplacement jusqu’au tombeau du Père Laval d’ici au week-end prochain.