La grande foule avait fait le déplacement au Champ de Mars, hier, afin d’assister à ce rendez-vous organisé dans le cadre du bicentenaire du MTC. La réunion d’hier comportait exceptionnellement neuf courses et les turfistes ont pu voir en action, dans l’épreuve phare, la nouvelle terreur du turf, Il Saggiatore qui visait une cinquième victoire consécutive.
On eut droit à course limpide et à une arrivée pointue. On eut recours à la photographie qui donna raison à Ice Axe, nouvel élément de l’écurie Maingard, qui confirma qu’il était doté d’une certaine classe en s’offrant le scalp d’Il Saggiatore. Ice Axe réalisa un nouveau record de la distance. On a eu droit à une pluie de records, celui des 1500m inscrit par Ice Axe, mais aussi celui des 2100m battu en deux fois par Ntandane et Intercontinental. Traianius, Casey’s War et I Am What I Am réussissaient, eux, les meilleurs temps dans leurs valeurs respectives. Gaëtan Faucon a été le grand bonhomme de ce rendez-vous avec trois victoires et il aura surtout toujours eu le dessus sur Robbie Burke lors de leurs cinq confrontations. Le Mauricien Nooresh Juglall qui fait parler la poudre sur le turf sud-africain, s’est, lui, offert un doublé sur les chevaux de l’écurie Perdrau.
Tous les regards étaient rivés sur Il Saggiatore qui après une victoire laborieuse face à Green Keeper sur 1600m, revenait courageusement avec 61kg sur une distance réduite pas forcément à son avantage afin de tenter d’enregistrer une cinquième victoire consécutive. Le crack de l’écurie Gujadhur livra une prestation à la hauteur de sa réputation, mais il échoua de peu dans sa quête face au nouveau de Maingard, Ice Axe, qui sut profiter des conditions pour faire pencher la balance en sa faveur. Première défaite pour Il Saggiatore qui, toutefois, tomba les armes en main puisqu’il améliora également le record de la distance de Seattle Ice (1.29.57). Cependant, c’est le nom de Ice Axe qui sera inscrit aux tablettes sur les 1500m avec un temps de 1.29.18, mais aussi au palmarès de ce Groupe 1 doté du Trophée de Bicentenaire du MTC.
On prévoyait qu’il y aurait du rythme avec la présence de Captain Thriller et Modern Monet. Ce dernier fut sollicité à fond pour pallier son départ moyen afin de tenter de s’emparer du commandement. Captain Thriller se montra plus véloce de sa huitième ligne pour se rabattre à la corde après 200 mètres de course. Ce faisant, il incommoda Modern Monet. Ice Axe se plaça tranquillement en troisième position devant son compagnon d’écurie, Capitaine, avant d’être rejoint par National Play. Royal Chalon était sixième à l’extérieur de Capitaine devant Honour In Gold, The Cardinal, Il Saggiatore à l’extérieur d’Accupa et Profit Report. Captain Thriller partit sur des bases élevées, mais fut suivi comme son ombre par Modern Monet. Au poteau des 1000m, le peloton mené par Ice Axe comptait plus de 4L de retard sur Modern Monet, alors que le favori comptait environ 5L de retard sur la monture de Faucon. Les choses se précisèrent à mi-course avec une première offensive d’Il Saggiatore. Ce dernier se rapprocha en épaisseur et à la rue du Gouvernement, il ne comptait plus qu’une longueur de retard sur Ice Axe. En tête, Captain Thriller et Modern Monet ne purent maintenir le rythme.
Ils furent accrochés dans le dernier virage par Ice Axe et National Play. Il Saggiatore était en embuscade derrière ce duo avant de piquer à l’intérieur une fois l’ultime ligne droite entamée. A l’intérieur, Capitaine et Honour In Gold étaient dans le coup pour obtentenir des accessits. Ice Axe ne mit pas longtemps à mettre le nez à la fenêtre. Il Saggiatore était lancé à fond à son intérieur. Burke sortit même le baton afin de pouvoir tirer le maximum de sa monture vu que Ice Axe se montrait très accrocheur. On eut droit à une belle empoignade entre Burke et Faucon. Il Saggiatore grignota du terrain à chaque foulée. A 50 mètres du but, il semblait capable de rattraper le coursier entraîné par Ricky Maingard, mais Faucon sortit le grand jeu pour permettre à Ice Axe de franchir la ligne d’arrivée avec une courte tête d’avance. Il parcourut les 1500m en 1.29.18, soit 39/100 de mieux que le record de la distance de Seattle Ice.
Auparavant, l’écurie Maingard s’était signalée avec Casey’s War qui avait vu sa série victorieuse être interrompue dans la première manche des 4 ans par Eskimo Roll. En l’absence de son récent vainqueur, ce fils de Casey Tibbs avait une belle carte à jouer dans The Lady Farquhar Cup dont le favori était Bobby Bear, auteur de 4 victoires en 5 sorties. Si le représentant de l’écurie Maingard s’imposa de façon convaincante, son entourage dut attendre plusieurs minutes avant de célébrer ce succès, car deux objections furent logées contre lui. La première par Cédric Ségeon jockey de Bobby Bear et l’autre par Rye Joorawon qui pilotait Abington pour interférence alléguée dans la première courbe. Après avoir écouté les explications des parties concernées, les objections ne furent pas retenues, et l’ordre d’arrivée maintenu. S’agissant du déroulement de la course, Casey’s War fit le plus difficile en surmontant le handicap de sa ligne extérieure pour se porter, à la surprise générale, à l’avant. Car on pensait le voir évoluer en attentiste avec le retrait de ses oeillères. Il y eut une bousculade aux abords du premier passage du but. Abington et Polar Falcon furent les plus gênés et perdirent leur position. Ce qui motiva visiblement Joorawon à loger une objection contre le vainqueur qui, à l’extérieur du peloton, faisait le mouvement de se rabattre sur les barres intérieures. Les commissaires de courses mèneront une enquête, mardi matin, afin de situer les responsabilités dans cet incident. Une fois en tête, Casey’s War imprima un train sélectif. Il fut rejoint sur son arrière main dans la descente par Meltaway, tandis que Bobby Bear était à l’intérieur d’Alvaro. Ce dernier fut contraint de déboîter dans le dos de Meltaway dans le dernier tournant afin de pouvoir se rapprocher du meneur qui était toujours dans son pas. Ségeon attendit l’entame de la ligne droite pour amorcer son attaque sur Bobby Bear. Mais Casey’s War avait également gardé des réserves et lorsque Faucon lui demanda un nouvel effort, il donna un joli coup de reins pour se détacher. Avec 61 kg sur le dos, soit 4.5 kg de plus que le représentant de l’écurie Maingard, le favori demeura sans accélération, mais il s’accrocha à la deuxième place devant Abington, auteur d’une fin de course honorable.
Faucon réalisa son triplé de la journée grâce à Master Mascus qui faisait figure d’épouvantail dans The Prodigal Cup, réservée aux 3 ans. Ce fils de Western Winter fut le plus rapide à l’ouverture des stalles, alors que Accelero fut l’auteur d’un départ quelconque. Ce qui força Burke à l’user quelque peu sur la partie initiale afin de pouvoir employer sa tactique favorite surtout avec la présence d’Adeste Fidelis et Pilot à l’extérieur du favori qui conserva l’avantage à la corde jusqu’au poteau des 1100m. Burke sut doser les efforts de sa monture pour parvenir à ses fins une centaine de mètres plus loin avant de tempérer ses ardeurs dans la descente. Pilot déboîta à 400 mètres de l’arrivée. Ce qui permit à Master Mascus de se rapprocher sur les barres avant d’attaquer le meneur dans la ligne droite. On pensait que la lutte allait être brève, mais Master Mascus prit du temps pour se mettre sur ses bonnes jambes. Lorsque ce fut le cas, il mit le coeur à l’ouvrage pour remonter facilement Accelero.
Deux semaines seulement après que Druid’s Moon eut effacé le nom d’Altaturk des tablettes des records pour les 2100m, Ntandane réalisait un nouveau temps référentiel sur la distance en s’imposant en 2.09.71. Pourtant, on n’était pas parti sur des bases élevées, Wild ‘N Free imprimant un train de sénateur avec Rich Strike sur son arrière main. Les choses se précisèrent dans la descente avec la progression de Royal Day qui était aperçu en queue du peloton à mi-course. L’élève de Rameshwar Gujadhur accrocha sérieusement le leader à 600 mètres de l’arrivée. L’éventuel vainqueur ne précédait alors que Tamworth, et lorsque ce dernier fut lancé en épaisseur dans la dernière courbe, il était bon dernier. Mais Nooresh Juglall ne paniqua pas et attendit l’entame de la ligne droite pour s’infiltrer à la corde. En tête, Teamog avait déjà pris la mesure de Royal Day et le doublé semblait à sa portée, mais monté hands and heels par Juglall, Ntandane termina en force pour combler son retard à vue d’oeil avant de s’en aller gagner facilement. Tamworth compléta le podium devant Pick Six.
Le départ de Morgenrood aura visiblement fait du bien à l’écurie Perdrau. Après Ntandane, cet établissement se signala dans l’épreuve de clôture avec I Am What I Am, également confié à Nooresh Juglall, qui signait son premier doublé sur notre turf. Joyful mit à profit son bon pas initial et sa première ligne pour prendre le train à son compte devant Sky Link. Sniper fut condamné en troisième épaisseur par Make My Grey avant de se porter sur l’arrière main du meneur au Tombeau Malartic. Il Magnifico précédait Lividus, Up Company, I Am What I Am, Burberry et National Manner. Joyful imprima une allure régulière pour tourner en tête dans la ligne droite finale. Up Company se rapprochait à l’extérieur, tandis que I Am What I Am qui parraissait plus en difficultés, obtint un boulevard entre Sky Link et Joyful. Toutefois, le passage se referma brusquement lorsque la monture de Joorawon pencha sur sa droite. Juglall put, ainsi, reprendre le coursier de l’écurie Perdrau afin de pouvoir continuer sa progression. L’issue ne fit pas longtemps de doute. Plus facile dans son action, I Am What I Am refit son retard à vue d’oeil pour s’imposer avec une certaine autorité. C’était sa toute première victoire au champ de Mars. Le favori Up Company ne se montra pas assez percutant et se contenta de la quatrième place derrière Lividus.
Intercontinental améliore le record de Ntandane
Le record des 2100m de Ntandane n’aura finalement pas tenu longtemps. Un peu plus d’une heure après, Intercontinental bouclait la distance en 2.09.64 pour améliorer ce temps par 7 centièmes de secondes. Cette cinquième épreuve fut finalement réduite à un sprint vu que Druid’s Moon, le seul front runner du lot, ne fut nullement inquiété en tête et imprima un train modéré. La présence de Captain’s Knock sur l’arrière main d’Intercontinental qui suivait dans le dos du meneur fit que Rudi Rocks se retrouva en cinquième position sur le flanc de Senor Versace, tandis que Sharks Bay fermait la marche. Dans la descente, Geroudis déboîta Intercontinental qui se montrait ardent en raison du manque de rythme. Senor Versace se rapprocha à la corde, tandis que Rudi Rocks était enfermé par Captain’s Knock. Le sprint fut lancé au poteau des 600m par Intercontinental, mais Druid’s Moon se montra accrocheur. Ces deux chevaux abordèrent la ligne droite botte à botte. Rudi Rocks fut lancé à l’extérieur du favori, tandis que Senor Versace s’infiltra entre les deux chevaux de l’écurie Rousset. Cependant, il n’eut pas toutes ses aises, car le passage se referma à un certain moment lorsque la monture de Joorawon changea de ligne. Rudi Rocks donna l’impression de pouvoir revenir sur Intercontinental, mais Geroudis sortit le grand jeu pour permettre à sa monture de contrer cette attaque jusqu’au bout.
Battu de peu sur le grandissime favori Il Saggiatore, Robbie Burke se racheta dans l’épreuve suivante sur Ask The Afghan qui fit la course de bout en bout. Vu la présence du véloce Bourne Supreme qui avait hérité du premier couloir, on s’attendait à ce que Ask The Afghan n’ait pas la partie facile pour le commandement, mais Ronnie Stewart n’offrit aucune résistance au pensionnaire de l’écurie Gujadhur qui put s’installer facilement en tête. Manta Ridge vint se placer sur l’arrière main du leader avec Royal Times à son intérieur. Bourne Supreme était quatrième devant Mdansi, Altelekker, Benjamen Boo, Raga Muffin, Humble King, Amaphupho et Surf The Surface respectivement. Nullement inquiété, Ask The Afghan imprima un train relativement lent et dans ces conditions, on savait qu’il allait être difficile à rattraper. Benjamen Boo fut le premier à attaquer, mais il ne put prolonger son effort jusqu’au bout. Royal Times fit impression à l’extérieur du meneur dans l’emballage final, mais Ségeon dut le reprendre à l’intérieur lorsque Manta Ridge pencha sur sa droite. Royal Times se rapprocha quelque peu, mais Ask The Afghan se montra très accrocheur pour offrir à Robbie Burke sa 99e victoire en moins de 3 saisons sur notre turf.
L’écurie Merven sauva les meubles par l’entremise de Even Chance qui était confié à Swapneal Rama dans l’épreuve d’ouverture réservée aux local boys. S’il avait dû fournir un gros effort pour s’emparer du commandement à ses débuts, cet élève de Patrick Merven se retrouva en tête plus facilement. Cependant, il fut condamné à évoluer à l’extérieur vu que Rulerofmyheart insista à son intérieur jusqu’au bas de la descente. Dynastar s’était rapproché sur son arrière main. Les favoris, Double Grip et Urbi Et Orbi étaient déjà mis sous pression dans la dernière courbe, tandis que Rama attendit la ligne droite finale pour se mettre en évidence. Dynastar était plein d’allant à ce moment de la course, mais Even Chance répondit favorablement aux sollicitations de son jockey, bien que changeant de ligne, pour refaire son retard assez facilement.
Certes, on s’attendait à ce qu’il y ait du rythme dans la deuxième épreuve vu la présence de plusieurs chevaux véloces. Si Joe’s Legacy se montra le plus rapide, il se laissa déborder après le premier furlong par Steel Of Approval et Snappy. Ce dernier insista en épaisseur dans la courbe avant de trouver la position tête et corde au Tombeau Malartic. Winter Skye était alors à l’extérieur de Danish Dude et Piquet devant Freedom, Traianius, Dominion Legacy et Amazing Bolt respectivement. On s’attendait à ce que Burke réduise l’allure une fois les choses en main, mais tel ne fut pas le cas. Malgré le rythme soutenu, Winter Skye continua sa progression dans la descente pour se porter sur l’arrière main de Snappy à 400 mètres de l’arrivée. Traianius avait déjà déboîté et contourna le peloton pour se lancer aux trousses des leaders dans le dernier tournant. Après avoir pris la mesure de Snappy, Ségeon se donna à fond, mais Winter Skye ne put longtemps résister au finish de Traianius qui avait visiblement plus de ressources. Le pensionnaire de l’écurie Serge Henry donna un joli coup de reins pour finir et boucla les 1400m en 1.23.49. Ce qui constitue un nouveau class record.