Le changement de présidence n’a pas eu de véritable bouleversement  dans les habitudes de la Rugby Union Mauritius. Kevin Venkiah a su préserver le bon travail réalisé par son prédecesseur et le rugby maintient donc son rang dans le hit parade des fédérations. Comme à l’accoutumer le calendrier a été très riche avec comme cerise sur le gateau l’AfrAsia International Tournament.
Le travail commencé par les instructeurs de la RUM commence à porter ses fruits. En effet, cette année le nombre de jeunes pratiquant le rugby a connu une hausse assez conséquente. La détection réalisée par les instructeurs de la Rugby Union Mauritius (RUM) dans les institutions éducatives notamment le Lycée Labourdonnais, le Lycée Mauricien, le collège du St Esprit et l’Université de Maurice s’est révélée salvatrice. L’important maintenant serait de travailler sur une élite qui serait notamment capable de  représenter Maurice éventuellement dans les compétitions jeunes sur le court terme et sur le long terme confirmer sur l’échelle supérieure. De plus, il faut saluer la politique de la Rugby Union Mauritius pour valoriser le rugby à 7. Cette discipline sera olympique au prochain JO et c’est un filon non négligeable à exploiter.
Cependant, la performance en Côte d’Ivoire à Yamoussoukro dans l’Africa Cup 1C est venue ternir le tableau. La sélection mauricienne a essuyé trois revers assez conséquent et l’entraîneur Julien Blazy l’a reconnu lui même  » certains joueurs ne méritaient pas d’être dans cette sélection. » Deux corrections retentissantes face à la Côte d’Ivoire et le Nigéria et une défaite surprise face  au Niger pour donner un coup de grâce humiliant à l’équipe mauricienne. La déception a été grande mais maintenant l’important sera de se remettre en question et de trouver des solutions pour qu’une telle catastrophe ne se reproduise pas. Si les seniors ont été vraiment en déçà par contre les moins de 18 ans ont  été à l’honneur. Après avoir triomphé en terre réunionnaise, la jeune garde a confirmé ses bonnes dispositions lors de l’AfrAsia International 7’s tournament. En effet, la jeune garde mauricienne a réalisé un très beau tournoi pour venir échouer face à une des meilleures équipes sud-africaine Outeniqua.
Outre la performance de la sélection mauricienne, le comité exécutif de la RUM est à saluer pour son travail organisationnel. Ce premier tournoi international de rugby mauricien vient démontrer que cette équipe est capable de réaliser de belle chose. Il faut noter aussi que ce tournoi a été couvert et retransmis par la chaîne sud-africaine Supersports. Il n’y pas de doute que le rugby est entrain de monter en puissance à Maurice et s’il continue dans cette direction il pourrait facilement avoir un meilleur classement. Surtout que c’est une des rares disciplines à avoir un public fidèle.