La Fédération mauricienne de basketball effectue un retour dans le classement de Week-End. Cependant, il ne faut pas se leurrer cette année n’a pas été de tout repos pour cette discipline. Le problème est récurrent pour cette fédération, au départ tout part d’un bon sentiment et au finale les dissenssions au sein du comité directeur plonge à nouveau la discipline dans le désarroi. Cependant, il ne faut pas être trop défaitiste cette année n’a pas été la pire pour le basketball.
L’année a été très riche en compétition avec la République Cup, la Coupe des Clubs Champions de l’océan Indien et le Championnat national. La FMBB a tenu ses promesses en ce  qui concerne la relance de la discipline dans l’île. Les basketteurs ont répondu présent à l’appel du nouveau comité directeur et le nombre d’équipes enregistrées en Super League et en D1 est assez conséquent. La performance mauricienne à la CCCOI est certainement la plus grosse satisfaction dans le giron. En effet, le Real de Port Louis et le Hoop Beau-Bassin/Rose-Hill ont tout deux décroché une médaille d’argent dans le tournoi. Ce qui est quand même remarquable quand on prend en compte que les basketteurs n’ont pas vraiment eu de compétition d’envergures lors de ces deux dernières années.
De plus, il faut saluer le travail organisationnel de la FMBB qui avec une jeune équipe a réussi à offrir un spectacle de qualité au public mauricien. Cependant, les petites guéguerres au sein de la direction est venue enrhumer quelque peu cette belle dynamique. En effet, l’égo des dirigeants a toujours été un problème au sein de la Fédération mauricienne de Basketball et ce au détriment du bien-être des athlètes. On a en tête en effet, la nomination de James Li à la tête de la sélection féminine. Il est claire qu’on est en droit de protester contre la nomination d’une personne et d’avoir sa propre opinion sur la chose mais de là à demander à ces propres joueuses de boycotter une scéance d’entraînement de la sélection nationale, il y a un pas à ne pas franchir.
L’épisode Mathieu Laplanche a aussi jeté un pavé dans la mare et on se demande si le fait que la région de Curepipe soit surreprésentée dans le comité directeur ne pose pas problème. Le manque de charisme du président Philippe Lee Kam Chung est aussi problématique et son indécision sur certains sujets sensibles pose problème. Le spectre de l’implosion plane sur la FMBB et la tension est palpable…est-ce que l’équipe en place arrivera à tenir sa place jusqu’à la fin de son mandat? Les paris  sont lancés. Dans tous les cas, les deux entraîneurs nationaux , Mohamed Ozegya et James Li seront à suivre. Ils n’ont pas vraiment d’expérience à ce niveau et on verra bien s’ils arriveront à faire mentir les critiques.