A l’exception de Blue Berry, aucun favori n’a franchi la ligne d’arrivée en vainqueur hier même si dans la plupart des cas c’est le deuxième favori qui s’est imposé. Le grand gagnant de la journée se nomme l’écurie Foo Kune qui grâce à son doublé signé Bright And Blue (David) Diamond Light (Durso) et la journée sans de Rousset, a refait une bonne partie de son retard sur le leader (Rs 5 051 000) qui ne compte désormais plus que Rs 46 000 d’avance. L’établissement Allet s’est également signalé en deux occasions avec Destiny’s Tale et Istiqraar avec Luke Currie en selle. Les Merven, Maingard, R. Gujadhur, Maigrot et C. Ramdin ont également tiré leur épingle du jeu, mais n’ont pas apporté des modifications au classement général.
L’épreuve principale disputée sur 1850m fut finalement réduite à un sprint sur 600m vu que seul à l’avant, C Major imprima un train de sénateur sans être nullement inquiété. Budheswar Gujadhur avait bien senti le coup et il avait demandé à Fausto Durso d’obtenir la meilleure position possible dès la partie initiale. Le Brésilien parvint à placer Diamond Light entre le meneur et Ice Axe qui, généralement plus véloce, aurait visiblement pu se montrer plus insistant en début de montée. Vu le manque de rythme, Ice Axe se montra ardent et à trop retenir sa monture, la selle de Woodworth se déplaça en début de descente. Ce qui le mit en position délicate. Il ne put donc controler sa monture qui quitta les barres au bas de la descente pour se retrouver sur l’arrière-main de C Major qui, sentant venir le danger, accéléra alors l’allure. Ice Axe dériva graduellement vers l’extérieur pour terminer au trot. En tête, C Major fut accroché par Diamond Light à l’entrée de la ligne droite où de toute évidence, les attentistes n’allaient pas pouvoir se mêler à la lutte finale. C Major se montra accrocheur, mais Diamond Light se révéla plus percutant pour s’adjuger la victoire, la onzième de sa carrière et sa première au sein de l’élite.
Auparavant, Durso s’était signalé pour le compte de son employeur sur Mozart’s Giovanni au finish. Avec Arabian Empire imprimant un train relativement lent, Geroudis prit l’initiative de démarrer au Tombeau Malartic vu que Emerald Approach tirait beaucoup. Woodworth ne demeura pas sans réaction et fit l’essentiel pour condamner le favori à faire l’extérieur dans le tournant. Rasheed fut lancé à 400 mètres de l’arrivée, mais il fut contraint d’évoluer à l’extérieur de quatre chevaux. Dans la ligne droite, l’alezan de l’écurie Allet versa à l’intérieur, gênant Besugo qui entra en contact avec Emerald Approach qui à son tour incommoda Mozart’s Giovani. Rasheed continua à se pencher sur sa droite bien qu’il ne put être accompagné comme il se doit de l’être par son cavalier, il n’échoua qu’à une encolure de Mozart’s Giovani.
Belle course tactique que celle enlevée par Point Of Policy dans la deuxième épreuve. Cédric Ségeon prit la bonne initiative en démarrant dans la descente, prenant ainsi le relais à Albert Dock qui avait lancé la course sur des bases relativement petites. Après s’être rabattu à la corde au premier passage du but, le gris de l’écurie R. Gujadhur fut repris par son cavalier, incommodant Altelekker et Storm Alterno. Pour cela, Durso plaida coupable sous le Rule 160 A (b) for excessively reducing the pace of his mount, causing interference to other horses in the race et écopa d’une amende de Rs 25 000.  Point Of Policy qui avait manqué son départ, s’était vite remis à l’ouvrage pour se positionner à l’extérieur de Hopes And Desires qui suivait en mid-field. L’attaque de Point Of Policy surprit la plupart de ses adversaires. Amaphupho se rapprocha également sur l’arrière-main d’Albert Dock qui concédait au bas de la descente un peu plus de trois longueurs sur le meneur qui avait durci l’allure. Durso attendit la dernière courbe pour demander un premier effort à sa monture qu’il sollicita à fond dans la ligne d’arrivée. Albert Dock grignotta du terrain à chaque foulée, mais le but arriva trop tôt pour lui.
Battu lors du onzième acte après sa démonstration de force dans une valeur inférieure, Bright And Blue renoua avec le succès à l’issue d’un parcours de rêve sur 1850m où il s’essayait pour la première fois. Le représentant de l’écurie Foo Kune se retrouva en avant dernière position à l’entrée de la ligne droite pour la première fois alors que plusieurs chevaux se mêlaient à la lutte pour des meilleures positions, à l’instar de Direct Approach qui fut sollicité par son cavalier afin d’empêcher Maverick de se placer à la corde dans le dos de Lion’s Print. Bright And Blue parvint dans un premier temps à se placer sur les barres devant Captain Vedici dans la première montée avant de continuer sa progression à l’intérieur vu que Lividus avait quitté la corde. Avranche déboîta sa monture à la rue du gouvernement afin de porter son attaque, mais il fut contraint d’évoluer en troisième épaisseur jusqu’à l’entame de la ligne droite finale où il faisait toujours impression. David lança Bright And Blue dans l’étroit passage qui s’agrandit à mi-ligne droite entre Lion’s Print et Direct Approach avant de forcer la différence au finish.
Il avait montré le bout du nez en plusieurs occasions. La treizième aura finalement été la bonne pour Destiny’s Tale qui réalisa le pillar to post sur le kilomètre. Lord Al suivit dans son dos et donna l’impression de pouvoir forcer la différence dans la ligne droite finale, mais il lui manqua ce petit plus sur la fin. Le récent vainqueur Oceans Edge, délaissé au niveau des paris, évolua parmi les derniers à la corde. On constata qu’à environ 300 mètres de l’arrivée, il fut gêné par Golden Sheik après que ce dernier dut être repris afin d’éviter les talons de Celestial Wind. Malgré cela, l’alezan de l’écurie Maigrot conclut honorablement sans toutefois pouvoir inquiéter les favoris. En ce qu’il s’agit de la contre-performance de Golden Sheik, on peut penser qu’il aurait mieux fait avec les oeillères, harnachement avec lequel il avait échoué de peu à sa dernière sortie.
Doublé de Currie
Currie réalisa son doublé grâce à Istiqraar qui en profitait pour enregistrer sa cinquième victoire sur notre turf. La partie s’annonçait compliquée pour l’ancien champion des 3-ans vu qu’il avait hérité de la dixième ligne, mais profitant du manque d’initiative de ses adversaires à l’ouverture des boîtes, il surmonta vite ce handicap pour se porter aux avant-postes. Dès lors, il était évident que ses adversaires auraient fort à faure pour le remonter. Magic’s Magic qui était condamné en troisième épaisseur, se rapprocha dans la descente et manqua ainsi de punch pour finir. Pegasus Legacy se montra le plus dangereux dans la ligne d’arrivée, mais il ne put réellement inquiéter Istiqraar.
Il avait été battu par plus de sept longueurs à sa dernière tentative, Summer Sanctuary montra à nouveau son meilleur visage pour renouer avec le succès. Le train fut assuré par Unbridled Joy qui avait graduellement débordé Southern Heights dans la montée. Le futur gagnant qui fut longtemps aperçu en huitième position, commença son effort à la route et fut contraint d’aborder la dernière courbe en épaisseur. Bien que se penchant vers l’intérieur, il sortit un joli coup de reins sous la cravache de Burke pour dominer Shahruhk qui émergea entre Unbridled Joy et Kruger Rand.
Gérald Avranche prolongea sa belle série sous les couleurs de l’écurie Maigrot grâce à Blue Berry qui confirma que son récent succès n’était pas le fruit du hazard. C’était probablement l’épreuve la plus disputée de la journée avec les cinq premiers terminant à moins d’une longueur. Le plus malheureux de la course fut Cula qui n’obtint pas le passage entre Blue Berry et Deux Fabuleax. Il dut donc être repris par son cavalier pour être dirigé à l’extérieur du cheval de l’écurie Rousset. N’était-ce ce changement de trajectoire forcé, il aurait certainement pu disputer la victoire.
L’épreuve d’ouverture réservée aux cavaliers mauriciens est revenue à Raj Ramdin grâce à Tobeastar qui profita du retrait de Mc Naught samedi matin pour se retrouver seul aux commandes. La ligne d’arrivée fut marquée de quelques incidents qui motiva les commissaires à ouvrir une enquête. Cependant, étant convaincus que cela n’a pas influencé les résultats, l’ordre d’arrivée fut maintenu. Après la course, le vétérinaire du club rapporta que Tobeastar avait saigné.