Cette seizième journée a été partagée dans l’ensemble, car huit écuries ont inscrit leurs noms au tableau de vainqueurs. On s’attendait surtout à voir le nom de Gujadhur associée à celui de Robbie Burke qui lorgne sa 100e, mais l’Irlandais devra repasser. En revanche, l’écurie Rousset et Johnny Geroudis ont tiré leur épingle du jeu grâce à Obama qui a causé la plus grosse surprise de la journée en enlevant, à 39 contre 1, l’épreuve d’ouverture. A classement des jockeys, Geroudis accentue son avance sur Ségeon, Faucon et Burke qui sont rentrés bredouilles. Hills Of Rome, Ipse Dixit, Always A Pleasure et Piece Of Paradise sont les autres outsiders qui se sont signalés. Même les autres vainqueurs de la journée n’avaient pas visité la winner’s enclosure cette saison. La course principale est revenue à Serge Henry grâce à National Play qui, en l’absence de Ice Ixe et Il Saggiatore, les deux seuls chevaux qui l’avaient précédé une semaine plus tôt, a fait parler sa classe pour dominer un champ relativement moyen.
La journée des premières
Le départ de l’épreuve d’ouverture fut retardé de quelques dizaines de secondes après que Major Strom eut été examiné et déclaré fit to race par le vétérinaire du club, Christian Bourdet, suite à la fausse manoeuvre qu’il avait effectuée dans sa stalle. Monsieur Dane fut le plus prompt à l’ouverture des boîtes, mais A Quiet Rush insista à son extérieur pour le déborder après 200 mètres de course. Joorawon qui visait également la position tête et corde se ravisa vite et plaça Bolting Cat à l’extérieur du cheval de Burke. Cette lutte prématurée fit que le trio de tête comptait plus de 4L sur National Play qui précédait Legal Maxim et Major Storm. Le meneur imprima une allure régulière  mais était toujours suivi de près par A Quiet Rush. National Play se rapprocha au bas de la descente, menant dans son sillage Legal Maxim, tandis que Major Strom avait du mal à suivre. Après avoir fait l’extérieur, Bolting Cat s’avoua vaincu dans la dernière courbe. Burke déboîta Monsieur Dane pour attaquer A Quiet Rush. Ce qui permit à National Play de se rapprocher à la corde. La ligne droite entamée, la monture de Geroudis pencha sur sa gauche lorsqu’il fut mis sous pression, incommodant Monsieur Dane. Si tout semblait encore possible à 150 mètres de l’arrivée, l’issue finale se dessina vite en faveur de National Play qui avait obtenu le boulevard à l’intérieur. Legal Maxim se rapprochait à l’extérieur de Monsieur Dane, mais il versa sur sa droite, mettant Ségeon en position inconfortable. A Quiet Rush se montra accrocheur mais manqua de punch pour finir, tandis que Monsieur Dane plafonna. L’élève de Serge Henry garda sa trajectoire, et bien mené par Donavan Mansour, il sortit un joli coup de reins pour s’imposer assez facilement. National Play parcourut les 1600m en 1.36.50. Ce qui constitue un nouveau class record.
L’épreuve d’ouverture a livré la plus grosse surprise de la journée avec la victoire de l’outsider Obama qui, après deux premières modestes performances, montra un tout autre visage avec les oeillères qu’il portait pour la première fois chez nous. Si Gilbert Rousset avait prévu que son protégé coure à l’avant, Obama s’empara du commandement facilement, alors que Good Time Charlie était sollicité pour essayer de conserver la corde dans son dos, condamnant Fire Wire et Dynastar à évoluer en épaisseur. Transparent était à l’extérieur de Tangerine qui précéda Dreams Come True, Ball Park et Mobschief, tandis que Galaxy Way avait du mal à suivre. A 600m de l’arrivée, on vit que Dynastar perdait du terrain. Il fut conclu lors de l’enquête des commissaires des courses que Dynastar fut gêné par Fire Wire lorsque ce dernier versa à l’intérieur. Beedict Woodworth plaida coupable de careless riding et écopa d’une amende de Rs 30 000. En tête, Obama maintenait le cap et aborda la ligne droite finale sous la menace immédiate de Good Time Charlie. Dynastar s’était rapproché en épaisseur tout comme Mobschief, mais ils ne purent prolonger leurs efforts jusqu’au bout. En revanche, Good Time Charlie sortit un joli coup de reins pour prendre la mesure du meneur à mi-ligne droite. Mais c’était sans compter avec Obama qui remit la tête à l’ouvrage lorsque Geroudis le rééquilibra. Monté en puissance par le Sud-Africain, le représentant de l’écurie Rousset sortit un joli coup de reins pour revenir sur Good Time Charlie et forcer la différence. Ball Park se rapprocha vivement sur le tard pour compléter le podium.
Après trois journées sans, l’écurie Maigrot a renoué avec le succès grâce à Hills Of Rome qui s’était fait de nombreux partisans dans la deuxième épreuve. Pieces Of Eight fut le plus rapide à l’ouverture des stalles, alors que Powerful Gift ne se montra pas aussi véloce. Burke fut contraint de demander un gros effort à sa monture afin de ne pas se laisser enfermer par City Of Choice qui avait mieux sauté. Ségeon n’insista pas et laissa partir le coursier de l’écurie Gujadhur qui continua sa progression pour prendre le relais en tête aux environs du poteau des 1100m. Made Of Steel se rapprocha en épaisseur pour se porter sur l’arrière-main du meneur qui précéda Pieces Of Eight, City Of Choice, Hills Of Rome, Santos, Forbes, Woodi Allain, Baynesfield et Made Of Money respectivement. On s’attendait à ce que Burke dose les efforts de sa monture comme la dernière fois, mais c’est à un rythme sélectif qu’on eut droit. Ce qui fit à l’affaire des finisseurs dont Hills Of Rome. Odendaal lança sa monture à l’extérieur dans la dernière courbe, tandis que City Of Choice était en embuscade dans le dos de Powerful Gift qui était déjà accroché par Pieces Of Eight. Ce dernier mit le nez à la fenêtre et faisait toujours figure de vainqueur à 50 mètres de l’arrivée où émergea Hills Of Rome. City Of Choice qui s’amena entre les deux ne se montra pas aussi percutant que prévu. En revanche, Wood Allain se rapprocha dangereusement à l’extérieur de Hills Of Rome, mais ce dernier puisa dans ses réserves pour contenir cette attaque jusqu’au bout. Santos conclut honorablement pour compléter le podium.
King Fahiem fut sollicité de son premier couloir afin de conserver la position tête et corde dans la troisième course. Keep Walking se plaça dans son dos condamnant Pegasus Legacy et Golden Sheik en épaisseur. Sands Of Fire suivit à l’extérieur d’Eli’s Connection devant Firebolt, Six Flags, Shakleton et Darcy’s Arcy respectivement. Ce dernier commença son effort à 400 mètres de l’arrivée, se rapprochant à l’extérieur de six Flags avant d’être franchement lancé à l’extérieur de Sands Of Fire à l’entrée de la ligne droite. King Fahiem aborda l’ultime ligne droite avec des ambitions légitimes. Keep Walking était accroché par Pegasus Legacy, alors qu’Eli’s Connection était légèrement plus en retrait. La monture de Burke se montra très accrocheur, mais le représentant de l’écurie Mahess Ramdin termina en force au milieu de la piste pour combler tout son retard en l’espace de quelques foulées et s’imposer facilement. Six Flags se rapprocha vivement sur le tard pour priver Pegasus Legacy de la troisième place.
Si Wolf On The Fold était le plus chuchoté, c’est la doublure de l’écurie Merven Ipse Dixit qui s’est signalé dans The Mauritius Shopping Fiesta Cup. Cet alezan de 5 ans, qui avait terminé dans les poussières à sa dernière tentative à l’issue d’un parcours difficile en épaisseur, obtint cette fois une course en or en cinquième position côté corde et bénéficia surtout du train rapide pour faire valoir son bon finish. Il y eut lutte pour le commandement. Liberty Eagle insista quelque peu pour conserver l’avantage à la corde avant de laisser partir un Fidelis insistant. On pensait que Burke allait réduire l’allure une fois les choses en main, mais tel ne fut pas le cas. Fidelis creusa l’écart dans la descente, comptant même plus de 3L sur son plus proche poursuivant au poteau des 600m. Ipse Dixit fut déboîté à la route pour se rapprocher à l’extérieur de Bongo Beat avant de revenir sur son compagnon d’écurie Wolf On The Fold qui avait lui-même déjà repris Liberty Eagle dans le dernier tournant. Longtemps parmi les derniers, Dock Of The Bay se rapprocha quelque peu avant d’être franchement lancé entre les deux chevaux de l’écurie Merven dans la ligne droite. Fidelis ne put maintenir le rythme et fut accroché à mi-ligne droite par la monture de Rama. Ce dernier se donna à fond et permit à Ipse Dixit de contrer le finish de Dock Of The Bay. Camden’s Choice conclut honorablement pour compléter le podium.
Avec Allocation, la centième victoire tant attendue semblait à la portée de Robbie Burke, mais Jeannot Bardottier qui avait connu une petite traversée du désert depuis Gymnast lors de la onzième journée priva l’Irlandais de ce bonheur en menant Always A Pleasure à la victoire. Allocation s’élança comme un bolide de sa première ligne, tandis que Juanfra se montra lent. Always A Pleasure en profita pour se placer dans le dos du meneur qui fut rejoint sur son arrière main par Man Of His Word, alors que Prince Paseo évolua en quatrième position en one off. Juanfra se laissa prendre de vitesse vu l’allure sélective d’Allocation pour pointer à plus de 5L du peloton à mi-course et précédait Upton Park par environ 2L. Bardottier attendit l’entame de la ligne droite pour lancer Always A Pleasure à l’extérieur du favori. Allocation abusa quelque peu de la largeur de la piste, et se montra très accrocheur, mais Always A Pleasure grignotta du terrain à chaque foulée. On eut droit à une belle empoignade entre Burke et Bardottier, mais c’est l’apprenti de l’écurie R. Gujadhur qui eut le dernier mot.
La deuxième de Stewart
 Tout comme Jeannot Bardottier, Ronnie Stewart n’avait plus gagné depuis le onzième acte. L’unique victoire de l’Australien remontait à ce même rendez-vous sur Lord Of The Dance. S’il s’était fait coiffer par Obama dans l’épreuve d’ouverture, Stewart ne laissa pas passer sa chance sur Piece Of Paradise. Ce dernier retrouvait la compétition après treize journées vu qu’il avait connu de petits ennuis de santé et rencontrait un lot compétitif avec la présence, entre autres, de Carcassonne et Altelekker, mais Stewart sut profiter des circonstances de la course pour faire pencher la balance en sa faveur. Il y eut lutte pour le commandement. Altelekker conserva l’avantage de la corde sur le premier furlong avant de laisser partir What Price et Beat That qui furent débordés par Jack Sparrow dans la première ligne droite. Carcassonne était alors sixième devant Piece Of Paradise, Salvador Dali, True Connection et Count Me In. Condamné en troisième épaisseur par Beat That, Fort Noble profita de l’allure modérée imprimée par Jack Sparrow pour améliorer sa position dans la descente. True Connection se rapprocha dans son dos et à 500 mètres de l’arrivée, il avait déjà contourné tout le peloton. Piece Of Paradise s’amena également en épaisseur suivi de Salvador Dali. Carcassone se retrouva ainsi enfermé dans le tournant. True Connection continua son effort pour aborder l’ultime ligne droite avec une bonne marge de manoeuvre. Piece Of Paradise fut le premier à émerger du peloton pour se lancer à ses trousses. Altelekker s’infiltra à la corde, tandis que Carcassonne était lancé au milieu de la piste. La jument de l’écurie Maingard ne put prolonger son effort jusqu’au bout et se fit rattraper à environ 50m de l’arrivée par Piece Of Paradise même si ce dernier versa à l’intérieur. Altelekker et Carcassonne se mirent également de la partie, mais Stewart sortit le grand jeu pour contrer leurs assauts jusqu’au bout. Les 1850m furent couverts en 1.54.43. Ce qui constitue un nouveau class record.
Ce rendez-vous vit la première victoire de Budheswar Gujadhur en tant qu’entraîneur de l’écurie Foo Kune — il remplaçait Bertrand de Coriolis qui avait soumis sa démission durant la semaine — grâce à Tizaloochee dont c’était la première victoire 2012 après deux bonnes tentatives. Tizaloochee prit un départ canon pour surmonter le handicap de sa ligne extérieure en quelques foulées et après le premier furlong, il comptait déjà 3L sur Iwayini qui fut rejoint par Red Lotus. Court Report était troisième devant Sherbrooke, Pale Ale, Gymnast, Jimmy Angel en épaisseur, Final Frontier et Come On Sparky. Red Lotus se montra ardent et lorsque Geroudis lui fila quelque peu les rênes, il se retrouva vite à la hauteur du meneur qui durcit l’allure. Les positions demeurèrent pratiquement inchangées jusqu’au poteau des 400m avec l’attaque de Gymnast. Ce dernier fut contraint de faire les épaisseurs vu que Sherbrooke avait déboîté devant lui. Red Lotus paya sa débauche d’énergie et libéra Iwayini. Ce dernier termina plaisamment, mais lorsque Woodworth se mit en évidence, Tizaloochee repartit pour s’imposer avec une certaine autorité. Le cheval de l’écurie Foo Kune parcourut les 1400m en 1.24.63, améliorant ainsi de 5/100 la marque de Ask The Afghan dans cette valeur.
Odendaal remercié
L’association entre l’écurie Maigrot et le jockey Mathys Odendaal a pris fin. L’état major de cet établissement a décidé de remettre sa feuille de route au Sud-Africain à l’issue de la journée. Odendaal regagne donc son pays avec 5 victoires dont la dernière sur l’outsider Hills Of Rome qui rendait hommage à feue Collette Brochen-Renauld.