Après avoir pris la tête du classement la semaine dernière, l’écurie Merven a consolidé son acquis après avoir réalisé un doublé signé Cactus Wolf et Princeton. Le leader totalise désormais Rs 5 370 000 et creuse l’écart sur l’écurie Foo Kune — victorieuse avec Man Of His Word et qui voyait le retour de son entraîneur Budheswar Gujadhur dans le rond des présentations à l’occasion — qui passe de Rs 48 300 à Rs 215 300. L’écurie Rousset a tiré son épingle du jeu par l’entremise de Ghost Dog qui permit à l’entraîneur de cet établissement d’atteindre le cap des 600 gagnants et à Soodesh Seesurun de ramener son 100e gagnant en tant qu’assistant entraîneur. Johan Victoire s’est signalé dès sa première journée sous les couleurs de l’écurie Maingard, tandis que Corne Orffer a obtenu sa revanche sur Wonder Kid. L’épreuve principale qui constituait la deuxième manche du championnat des 3 ans, est revenue à l’écurie Allet grâce à Istiqraar qui a dévoilé une partie de son potentiel à sa deuxième sortie chez nous.
En l’absence du vainqueur de la première manche du championnat des 3 ans, Night Club, ce sont Commodore Pete, son dauphin, et Kite Surfer, vainqueur de ses deux premières sorties de la saison, qui s’étaient fait le plus de partisans dans The Bullet Energy Drink Cup qui constituait le deuxième tour de ce championnat. C’est finalement Istiqraar, troisième à ses débuts derrière Night Club et Commodore Pete, qui avait bénéficié d’une préparation méthodique et avait beaucoup progressé même s’il n’arborait pas une belle robe, qui mit tout le monde d’accord à l’issue d’une monte intelligente de Derreck David.
Kite Surfer et Istiqraar furent les plus rapides à l’ouverture des stalles, mais Fort Stride qui ne portait que 52kg sur le dos, insista à leur intérieur pour prendre l’avantage après une centaine de mètres. Il y eut même une bousculade entre ces trois chevaux au premier passage du but et Istiqraar dut être repris pour se placer dans le dos du meneur afin de ne pas se faire écraser. Le meneur choisit de ne pas évoluer à la corde vu que la piste s’était détériorée. Kite Surfer évolua à son extérieur. En revanche, Istiqraar emprunta la corde qui demeure le chemin le plus court, car c’étaient les instructions de Vincent Allet vu que ce cheval affectionne la piste molle. Du reste, il avait gagné sur ce type de terrain dans son pays d’origine. Il est bon de souligner qu’un peu plus tôt, Derreck David avait pu constater de l’état de la piste à l’intérieur sur Last Regal et il suivit les directives de son entraîneur à la lettre. Lion’s Print qui avait fait des siennes dans les stalles, était quatrième à deux longueurs du trio de tête devant Commodore Pete, Bingelela et Skywalk Luke.
Tandis que le meneur évoluait en one off, Istiqraar put se rapprocher sur son flanc droit à partir du poteau des 600m en parcourant moins de terrain. Marine Sky était déjà mis sous pression à environ 450 mètres de l’arrivée afin de garder contact et c’est tout en épaisseur qu’il aborda la dernière courbe. A l’arrière, on pouvait voir la progression de Skywalk Luke, tandis que Commodore Pete n’appréciait visiblement pas l’état du terrain, et Lion’s Print était déjà battu. Bingelela avait, lui, encore des réserves. Cependant, il ne fut pas en mesure d’inquiéter Istiqraar qui maintint le rythme pour s’imposer assez facilement, ni même Skywalk Luke qui se rapprochait vivement entre Fort Stride et Kite Surfer. Les 1500m furent couverts dans le temps modeste de 1.34.37, vu le mauvais état de la piste.
Cette 600e, on l’attendait tous avec une certaine impatience dans le camp de Gilbert Rousset surtout après que Wieland eut offert à cet entraîneur la 599e victoire de sa carrière la semaine dernière. Soodesh Seerurrun ramenait, lui, son centième gagnant en tant qu’assistant entraîneur. Après la deuxième place de Teeha sur Deux Fabuleax et les timides tentatives de Geroudis sur Go West et Halabaloo, tous deux gênés, Gilbert Rousset foulait la grande piste pour accueillir Ghost Dog qui faisait figure d’épouvantail dans cinquième épreuve après sa convaincante victoire quelques semaines plus tôt dans une valeur supérieure. Ghost Dog prit un bon départ de sa première ligne, mais il laissa partir Al’s Deputy qui insista pour le commandement. Beacon Flare déborda également le favori pour se placer dans le dos du meneur. Vu que l’état du terrain s’était détérioré, le peloton évolua quasiment en file indienne au milieu de la piste. Last Regal se rapprocha, lui, à l’intérieur dans la descente. Ghost Dog améliora sa position mais se retrouva encore plus en épaisseur vu que Beacon Flare s’était rapproché à son intérieur. Le deuxième rideau de chevaux était composé de Last Regal, Lancewood et Wonderlaine. L’issue ne fit pas longtemps de doute. Ghost Dog aborda la ligne droite finale en main et lorsque Geroudis le mit sous pression, il donna un joli coup de reins pour laisser sur place Al’s Deputy avant de résister avec assurance à l’attaque de Wonderlaine.
La première de Victoire
Johan Victoire n’aura pas attendu longtemps pour inscrire sa première victoire pour le compte de l’écurie Maingard. Le Réunionais se signala sur Casey’s War qui ne fit que confirmer son étendard de favori pour enregistrer sa neuvième victoire en dix-huit sorties sur notre turf. Bien que n’ayant pas pris un bon départ, Captain Thriller se remit vite sur ses jambes de sa première ligne pour s’emparer du commandement dès les premières encablures. Green Keeper se plaça en deuxième position à l’extérieur de Captain’s Key qui précéda par deux longueurs Casey’s War et Mr Black Tom. Vinrent ensuite Esteco, National Play qui avait du mal à bien s’exprimer et Azapel. Le représentant de l’écurie Merven imprima une allure régulière. Green Keeper montrait déjà des signes de faiblesse dans la dernière courbe. Esteco s’était déjà rapproché à l’intérieur de Casey’s War. Johan Victoire attendit l’entame de la ligne droite pour solliciter franchement sa monture. En quelques foulées, Casey’s War refit son retard sur Captain Thriller et bien que versant quelque peu à l’intérieur, il s’imposa avec assurance devant Esteco qui réalisa une reprise encourageante sous ses nouvelles couleurs.
Il n’avait plus gagné depuis la 36e journée 2012 sur Il Magnifico. Après plusieurs mois de disette, Jean Roland Boutanive a renoué avec le succès au terme d’une sage course d’attente sur l’outsider Cactus Wolf dont le dernier succès remonte au 31e acte 2012. A l’occasion, l’écurie Merven avait trois représentants. Palm Of Peace fut sollicité pour ravir le commandement à The Money Is Yours avant d’être rejoint sur son arrière main par Deux Fabuleax. Baynesfield se retrouva en quatrième position en one off devant Pale Ale à l’intérieur de Bourne Supreme devant Cactus Wolf, Humble King et Amaphupho respectivement. Nullement inquiété, Niven Marday laissa souffler sa monture dans la descente avant de durcir graduellement l’allure à la rue du Gouvernement. Deux Fabuleax et Baynesfield étaient lancés dans la dernière courbe, tandis que Pale Ale déboita pour s’infiltrer entre les deux chevaux de l’écurie Merven. Cactus Wolf en profita pour se rapprocher à l’intérieur avant de bénéficier d’un boulevard à la corde à l’entrée de la ligne droite finale. Deux Fabuleax mit le nez à la fenêtre et fit figure de vainqueur, mais sous la monte énergique de Jean Roland Boutanive, Cactus Wolf grignota du terrain à chaque foulée pour s’imposer par une demi-longueur.
L’écurie Merven réalisa le doublé grâce à Princeton qui fit briller les couleurs de la famille Ruhee dans l’épreuve de clôture. Le train fut assuré par Jack Flash sur les premiers 400 mètres avant que Mc Naught ne prenne le relais. Manta Ridge qui était troisième, se rapprocha à la rue du Gouvernement. Le futur gagnant était alors toujours en main en quatrième position devant Ryder Cup et Made Of Money. Dreams Come True précédait alors The Balladeer, Santos et Kingdom’s Key. Manta Ridge accrocha le duo de tête à l’entrée de la ligne droite finale, mais il ne fut pas en mesure de prolonger son effort jusqu’au bout. Princeton émergea à son extérieur avant que Dreams Come True et The Balladeer ne se mettent de la partie. Cependant, leur accélération s’évéra insuffisante pour inquieté le cheval de l’écurie Merven. Ryder Cup se montra, lui, moins percutant et se contenta de la quatrième place à l’arrivée.
Les commissaires des courses avaient ouvert une enquête d’office afin de revoir la ligne droite finale de la deuxième course avant que Derreck David ne loge une objection contre le cheval de Robbie Burke pour interférence alléguée peu après les 100m après que Mighty Mars was awkward when tight on the inside of Man Of His Word comme c’est écrit dans le rapport des commissaires des courses. Cependant, celle-ci ne fut pas retenue, les Racing Stewards n’étant pas satisfait que cet incident ait influencé les résultats. Ils reconnaissent pourtant qu’il y a eu crowding, donc contact entre les deux chevaux. L’ordre d’arrivée fut donc maintenu en faveur de Man Of His Word qui inscrivit sa cinquième victoire consécutive sur le parcours du jour. De sa première ligne, le coursier de l’écurie Foo Kune se propulsa en tête à l’ouverture des stalles devant Legion Of Honour et Mighty Mars avant que Flightofthephoenix ne soit sollicité pour se placer sur l’arrière-main du leader au bas de la descente. Valmorne fut condamné à suivre en épaisseur et précéda Oceans Edge et Kishimoto respectivement. Man Of His Word courut bien dans son pas avant d’aborder la ligne droite finale en tête. Mighty Mars s’infiltra à la corde, mais le meneur pencha sur sa droite, laissant un passage étroit au représentant de l’écurie Allet avec lequel il entra en contact. On eut droit à une belle empoignade entre ces deux jockeys, mais c’est Robbie Burke qui eut le dernier mot. Par la suite, il y eut l’objection de David qui ne fut pas retenue par les commissaires des courses. Le vétérinaire du Club a rapporté après la course que Valmorne et Legion Of Honour avaient saigné.
La troisième épreuve donna lieu à une arrivée pointue avec les deux chevaux de l’écurie Serge Henry terminant dans la même foulée. Gregorio Arena pensait qu’il avait inscrit son premier succès chez nous avec Kumba-Ya, mais il se fit coiffer au poteau par Hugo The Boss qui réalisa une sage course d’attente avec Dinesh Sooful en selle. Rulerofmyheart misa sur sa ligne intérieure et son bon pas initial pour prendre la direction des opérations. Comme il fallait s’y attendre, Danger Man lui disputa quelque peu le commandement dans la première courbe avant de se contenter de suivre sur son flanc gauche. Point Of Policy était troisième à l’intérieur de Ivory Snow devant Hugo The Boss, Go West, Kumba-Ya et Salvador Dali respectivement. Le meneur put souffler jusqu’en début de descente où Danger Man lui disputa à nouveau le commandement. Rulerofmyheart ne se laissa pas faire et on peut penser qu’il eut à sortir quelque peu de son pas. Ivory Snow était déjà sous la cravache à 500 mètres de l’arrivée et il contourna Danger Man pour attaquer le favori dans la dernière courbe. Kumba-Ya était déjà lancé à l’extérieur tout comme Salvador Dali, tandis que Point Of Policy fut repris à l’extérieur du meneur pour porter son attaque. A l’arrière, Go West eut du mal à trouver le passage et il fut repris par Geroudis à l’intérieur de Rulerofmyheart afin de trouver l’ouverture. Cependant, celle-ci se referma. Gregorio Arena fut trouvé coupable lors de l’enquête ouverte par les commissaires des courses qui lui infligèrent une amende de Rs 20 000 pour monte négligeante. Hugo The Boss bénéficia, lui, d’un parcours en or à la corde et il donna un joli coup de reins pour se mêler à la lutte finale. Kumba-Ya et Salvador Dali s’amenèrent à l’extérieur, mais Hugo The Boss se montra le plus percutant pour les surprendre dans les dernières foulées.
Wonder Kid se rachète
Malheureux à sa dernière sortie où il avait été sévèrement gêné, Wonder Kid a obtenu une juste compensation dans The Lacnor Healthy Living Cup qui demeurait sur papier une des épreuves les plus ouvertes de la journée. Cette fois, l’élève de Rameshwar Gujadhur obtint un parcours limpide après avoir suivi en septième position, contournant le peloton dans la dernière courbe avant de s’imposer avec une certaine autorité devant Royal Times et Moon Raider. Halabaloo fut le plus malchanceux de la course, car alors qu’il tentait de se faufiler à l’intérieur de Joyful, puis à l’intérieur d’American Emblem qui avait ravi le commandement au représentant de l’écurie Allet, le passage se renferma devant lui, contraignant Johnny Geroudis de le reprendre. Le temps qu’il se remette sur ses jambes, il était déjà trop tard. Halabaloo se contenta de la quatrième place devant Days Of Yore qui demeura sans accélération après avoir longtemps été aperçu dans le peloton de tête en one off.