Des incidents lundi à La Louise, Quatre-Bornes, sont venus troubler une campagne des plus morne jusqu’ici au N° 18. L’intervention énergique de Patrick Assirvaden, de Kavi Ramano et des gros bras des deux camps a permis d’éviter le pire. Au N° 19, Ivan Collendavelloo a manifestement ravi au PTr/MMM des militants coaltar gagnés à sa cause et au slogan « Vire Mam ! » Le député MMM sortant Kee Chong Li Kwong Wing a de toute évidence volé la vedette, avec son changement de veste de dernière heure : présent sur l’estrade du PTr/MMM à la rue Dr Reed (N° 20) après le Nomination Day, il s’est retrouvé sur celles de l’Alliance Lepep en fin de campagne, dimanche à Vacoas et lundi à Barkly.
Les derniers moments de la campagne électorale en vue de ces élections générales dans la circonscription de Belle-Rose/Quatre-Bornes auront été marqués lundi par des accrochages entre les partisans rouges-mauves et ceux de l’Alliance Lepep. Ces derniers ont voulu se frayer un passage à travers les partisans PTr/MMM qui s’étaient massés le long de la Route Palma à hauteur de la place des taxis de La Louise où se tenait leur meeting. Ils brandissaient des drapeaux tricolores orange-blanc-bleu et leurs haut-parleurs hurlaient à tue-tête des slogans anti-PTr/MMM.
Sans l’énergique intervention de Patrick Assirvaden et Kavi Ramano et des gros bras des deux côtés, la situation aurait bien pu dégénérer. Précédemment, ce mois de campagne au N° 18 aura été d’un calme plat. On relèvera les quatre passages de Navin Ramgoolam, de Paul Bérenger et de Sir Anerood Jugnauth, les leaders des deux blocs en lice, dans les points stratégiques de cette circonscription. Le show du leader du Party Malin, Danraj Aubeeluck, le jour du dépôt des candidatures à la SSS de Sodnac aura certainement retenu l’attention. Il a accusé les responsables de la Commission électorale de « sabotaz » de son parti. Le Returning Officer, Razia Janno-Jaunbocus et Ali Dauhoo, de la Commission électorale, ont fait montre de beaucoup de tact en la circonstance.
Les rencontres organisées par les équipes d’animation des paroisses Notre Dame du Rosaire et Saint Patrick avec les candidats de deux candidats méritent également d’être mentionnées. Une initiative citoyenne qui aura permis aux habitants de faire part aux candidats des problèmes qui les préoccupent.
Par ailleurs, si Stanley/Rose-Hill a toujours été un fief mauve, Ivan Collendavelloo, l’ex-Deputy Leader du MMM et candidat du Mouvement Libérateur au sein de l’Alliance Lepep, a donné du fil à retordre sur le terrain ces dernières semaines aux principaux agents de son ancien parti. En effet, il s’attire la sympathie des militants « coaltar » — nouveaux adhérents au « Vire mam » ou « die hards » du leader du MMM. Reste à savoir si cette sympathie pour l’ancien député mauve se traduira par un vote aujourd’hui en faveur de l’Alliance Lepep.
Dans l’ensemble cette campagne s’est déroulée dans un calme plat au N° 19. Dans leurs discours, les candidats de l’Alliance Lepep se sont attardés sur trois questions spécifiques qui n’ont pas manqué de faire réagir le camp adverse : le problème d’eau, le manque de développement dans la ville et les projets en suspens. Cette équipe soutient que Paul Bérenger avait les moyens de réaliser plusieurs projets alors qu’il était Premier ministre mais qu’il a négligé sa circonscription. Le candidat MMM et député sortant Deven Nagalingum, qui a reconnu que la ville a un retard à rattraper, a soutenu que seul un gouvernement dirigé par le PTr/MMM résoudra les problèmes des habitants tandis que Paul Bérenger a défendu le projet de IIe République en insistant sur l’unité nationale.
Par ailleurs, les petits partis étaient plus visibles cette fois dans la circonscription et ont privilégié les réunions d’explications chez les familles. Mêmes si celles-ci n’ont pas attiré la grosse foule, leurs messages ne laissent pas indifférents. En sillonnant les quartiers de Stanley/Rose-Hill, on constate que les sympathisants de Lalit, d’EDP, des Verts Fraternels, de Rezistans ek Alternativ ne cachent pas leur choix.
Au N° 20 (Beau-Bassin/Petite-Rivière), la campagne électorale s’est également déroulée dans le calme. Cette circonscription est connue comme un bastion mauve et c’est sur ces assises que se reposent les trois candidats du PTr/MMM Rajesh Bhagwan, Franco Quirin et Danisha Sornum pour espérer une victoire 3-0.
Dans le camp opposé, avec Anil Gayan comme chef de file, les sorties contre Rajesh Bhagwan ont été virulentes. Les partisans ont allègrement tourné en dérision Rajesh Bhagwan et sa fiole de lysol.
La surprise est intervenue à la dernière minute avec le député mauve sortant de la circonscription, Kee Chong Li Kwong Wing. Il avait entamé la campagne dans le camp mauve et depuis dimanche, se présente sur les estrades de l’Alliance Lepep. Dimanche il était à Vacoas et lundi soir à Résidences Barkly.
S’il est fréquemment affirmé que les jeunes ne s’intéressent pas à la politique, la circonscription N° 20 aura prouvé le contraire avec une présence très remarquée et de nombreux jeunes candidats qui se sont engagés avec énergie durant la campagne, à l’instar de Sharon Jacquin-Ng Ping Cheun (Rezistans ek Alternativ), Shabeela Kalla-Monasch (Lalit), Ivor Tan Yan (EDP) ou encore Danisha Sornum, la plus jeune candidate de l’alliance PTr/MMM, dont la verve et l’assurance sur l’estrade ont surpris plus d’un.