À l’occasion de la commémoration du 180e anniversaire de l’arrivée des immigrés indiens, l’Indian Diaspora and World Bhojpuri Centre, présidé par Jugdish Goburdhun, a convié les leaders de l’Alliance Lepep à un « hommage envers les travailleurs immigrés indiens ». Sir Anerood Jugnauth, s’exprimant en bhojpuri et en kreol, a rappelé à l’assistance l’importance du droit de vote à la veille des élections générales.
« Droit de vote pa tonb du ciel sa. Inn bizin enn gran lalit, faire boukou sacrifices. San donne droit de votes, la population pa ti pou ena so valer ki li ena zordi », a déclaré SAJ à l’assistance hier au Mohit Hall, à St-Pierre. Il a fustigé ceux qui comptent s’abstenir de voter, en rappelant les années précédant 1982, « kot pa ti ena assez larzan pou import nourritir dan pays ». « Ou vote kinn sanz situation dan pays, kinn réamene confort ek prospérité dan pays ». Il a exhorté l’assistance à bien choisir avant d’aller voter, ne manquant pas de critiquer Navin Ramgoolam à cet effet. « Ramgoolam linn ziss vinn zouir li. Li pou amène ou plis dan précipice ». Et d’évoquer l’« ingratitude » de Navin Ramgoolam « qui s’est approprié l’idée de la CyberTower lors de son inauguration alors que c’était moi qui lui avais parlé de ce projet ». SAJ soutient que le projet de IIe République, avec deux personnes se partageant le pouvoir, « pou emmène le pays vers précipice. Kan de gran leaders partaz pouvoir vé dir pou ena conflit entre président ek Premier ministre tou le zour. […] Zot pe rod amène diktatir dan sa pays-là ». Il a par ailleurs annoncé à l’assistance que les chauffeurs de taxi auront droit à une exemption fiscale à 100 % une fois qu’il sera au pouvoir.
Le leader du MSM, Pravind Jugnauth, a tenu à rendre hommage aux immigrés indiens « kinn litté dan bann sirkonstans difficiles pou ki nou zénération réssi zouir azordi. Zot inn montré zot ena dignité à travers zot combat ki zot inn mené. Bizin dire zot enn grand merci pou tout sakrifis zot inn fer pou préserve nou valer, nou richesse culturelle ek familiale ». Il a aussi soutenu que c’est lui, en 2010, qui a donné de la valeur aux langues orientales comme le bhojpuri et le sanscrit, « ki pa ti mem fer parti enn speaking union dan moris. Noun pran langazman et nounn fer en sorte ki azordi zot fer parti enn speaking union. Tout l’angazman nounn pran, nounn respecté. Nounn amene sa ban sanzman là pou la richess linguistik et pou bann zenfan conne zot valer, zot culture », déclare-t-il.
Xavier-Luc Duval, leader du PMSD, a également rendu hommage à la contribution des locuteurs du bhojpuri, « qui font partie de la diversité culturelle du pays ». Cette diversité culturelle, dit-il, est un plus pour Maurice, « contrairement à ce que disent certains ». Il promet un avenir idyllique « où il n’y aura plus de couleur politique, d’histoire de castes, de communauté. Kot nou tou pou marié piké ». Il a ainsi appelé l’assistance « a donne enn coup de main pu amenn sanzman dan pays pou fer sa rêve là vinn réalité ».