Abdoulaye Diop
Abdoulaye Diop

L’invité d’honneur du gouvernement à l’occasion de la commémoration du 185e anniversaire de l’Abolition de l’esclavage, Abdoulaye Diop, est attendu à Maurice cet après-midi. Il sera accueilli à l’aéroport par le ministre des Arts et de la Culture, Avinash Teeluck.

Abdoulaye Diop passera la matinée de demain au Morne, où il participera à la cérémonie de dépôt de gerbes au monument international de la route des esclaves en face de la plage publique et où il signera le livre des visiteurs. Il se rendra ensuite à Trou-Chenille, où le Premier ministre, Pravind Jugnauth, procédera au dévoilement de la plaque commémorative d’une réplique du village, où vivaient les esclaves marrons au pied de la montagne du Morne, désormais classée sur la liste du patrimoine culturel mondial.

L’invité d’honneur participera ensuite à la cérémonie officielle marquant la commémoration de l’Abolition de l’esclavage au village du Morne, où il s’adressera à l’assistance. Le ministre de la Culture, Avinash Teeluck, ainsi que le Premier ministre, Pravind Jugnauth, prononceront également un discours. Durant la matinée de dimanche, le ministre sénégalais visitera l’Aapravasi Ghat Heritage Site, à Trou-Fanfaron, avant de visiter l’ex-hôpital militaire, qui a été choisi pour accueillir le musée international de l’esclavage. Abdoulaye Diop participera également à une session de travail à l’Université de Maurice dans la matinée de lundi et quittera le pays dans la soirée.

C’est une compagnie privée du gouvernement, ISM Ltd, qui sera chargée de la mise en œuvre du projet de musée international de l’esclavage. Cette compagnie est présidée par Maxy Simonet, qui a récemment expliqué au Mauricien que le musée international de l’esclavage « permettra de rendre hommage à la souffrance et la tribulation des esclaves et à leur contribution au développement économique du pays ». Il a ajouté : « Il sera question des origines des esclaves, de leur déracinement, de leurs tribulations au cours de la traversée, de leur travail dans les plantations à Maurice, de leur souffrance, de leur mode de vie et de culture, de leur lutte, du maronnage et de la libération des esclaves. »
D’autre part, toujours dans le cadre des célébrations marquant le 185e anniversaire de l’abolition de l’esclavage, l’évêque de Port-Louis, le cardinal Maurice Piat, concélébrera la messe en l’église du Saint-Sacrément à Cassis à 8 h demain. Le thème sera « Mize esklav, fer memwar pou nou avanse » avec le père Alain Romaine prononcera l’homélie.

Les dirigeants du MMM, dont le leader, Paul Bérenger, participeront demain à 11 h à une cérémonie de dépôt de gerbes à Pointe-Canon. Les représentants de la Green Reparations Foundation, dont le secrétaire est le Dr Didier Michel, sera au jardin de la Compagnie de 10 h à midi pour marquer le 185e anniversaire de l’abolition de l’esclavage. Cette fondation a été enregistrée auprès du Registrar of Companies en vue de promouvoir la cause des descendants d’esclaves mauriciens et ce sera l’une des premières sorties officielles de cette association, qui a pris le relais de l’Organisation Fraternelle dans cette lutte humanitaire.