Cette journée a favorisé les desseins de l’écurie Merven et Cédric Ségeon qui se sont offert un triplé signé Six Flags, Constellation et Royal Times. Ce qui porte à 27 le nombre de victoires de cet établissement après 19 rendez-vous et qui permet au jockey français de se rapprocher du leader qui est rentré bredouille. Si Geroudis n’était pas de la fête, en revanche, son écurie s’est signalée en deux occasions grâce à Red Lotus et From My Heart qui étaient confiés aux apprentis Bheekary et Hoolash respectivement. From My Heart enlevait, par la même occasion l’épreuve principale après que l’objection de Donavan Mansour pour interférence alléguée contre National Play eut été rejetée par les commissaires des courses. Le doublé du champion en titre lui permet de  se rapprocher de Gujadhur qui s’est contenté de la deuxième place dans les quatre premières épreuves de la journée. L’écart entre ces deux écuries est passé de Rs 323 000 à Rs 77 000. Foo Kune, Maingard et C. Ramdin sont les autres établissements à avoir inscrit leur nom au tableau des vainqueurs hier.
—Triplé de Ségeon
—Doublé de Rousset sans Geroudis

L’épreuve principale de cette dix-neuvième journée se déroula sous le signe de contestation avec une enquête ouverte d’office par les commissaires des courses avant qu’une objection ne soit logée par Donavan Mansour qui pilotait National Play pour interférence alléguée contre From My Heart qui avait franchit le but en premier. La réclamation du jockey de l’écurie Serge Henry ne fut finalement pas retenue, les RS prenant en considération la marge par laquelle Fom My Heart s’est imposé et que le jockey Mansour n’a jamais cessé de monter.
En ce qu’il s’agit du déroulement de la course, c’est Imperial Gesture qui s’installa en tête devant Esteco. National Play continua sa progression afin de ne pas demeurer en troisième épaisseur pour se porter sur l’arrière main du meneur et parvint à se placer en deuxième position côté corde en début de descente. From My Heart se retrouva à l’extérieur d’Esteco devant Honour In Gold, Super Storm et Profit Report respectivement. National Play déboita au poteau des 600m afin de ne pas se laisser enfermer par From My Heart qui s’était rapproché à sa hauteur. Ces deux chevaux contournèrent Imperial Gesture qui ne put maintenir le tempo pour sa course de rentrée après une absence de 10 mois. A l’arrière Esteco et Super Storm étaient lancés afin de rester dans le coup. Hoolash profita de son léger handicap pour solliciter franchement sa monture dans le tournant pour prendre de vitesse National Play. Une fois la ligne droit entamée, From My Heart commença à pencher sur sa droite pour aller trouver un appui sur les barres à 150 mètres de l’arrivée. Ce faisant, il contraignit National Play à changer de ligne afin de pouvoir prolonger son effort jusqu’au bout. La monture de Mansour refit quelque peu de terrain sur le tard, mais ne put réellement inquiéter From My Heart qui s’imposa par un peu moins d’une demie longueur. Honour In Gold conclut honorablement pour compléter le podium devant Profit Report et Esteco.
Auparavant, l’écurie Rousset s’était signalée par l’entremise de Red Lotus qui courut en net progrès par rapport à sa dernière course. Ce jour-là, il retrouvait la compétition après castration et ne pouvait, donc, être condamné sur cet échec. Cette fois, ce fils de Parade Leader montra un tout autre visage et fit preuve d’une belle combativité pour renouer avec le succès. Grey College mit à profit sa ligne intérieure pour se retrouver en position tête et corde. Drug Squad fut sollicité pour lui ravir le commandement après 200 mètres de course. L’apprenti Bheekary demanda un effort à Red Lotus qui les contourna pour prendre le relais au début de la ligne d’en face. Le représentant de l’écurie Rousset imprima une allure sélective et au poteau des 600m, il comptait plus de 2L sur Drug Squad qui précédait Grey College rejoint par Ivory Snow. Vinrent ensuite Enchanter, Port Albert, Jimmy Angel, Urbi Et Orbi, Come On Sparky et Tame The Tiger respectivement. Drug Squad se rapprocha à partir de la route tout comme Ivory Snow qui accrochèrent le meneur à l’entrée de la ligne droite finale. Enchanter s’amena à l’intérieur, mais son finish fut émoussé. En revanche, Urbi Et Orbi se montra plus percutant à l’extérieur. On le pensait capable de revenir sur Red Lotus surtout après l’effort fourni par ce dernier pour s’emparer du commandement vu la présence des false rails installés à 4 mètres des barres intérieures, mais le but arriva à temps pour Red Lotus. Le récent vainqueur Port Albert termina avant dernier. Après avoir interrogé le jockey Joorawon, les commissaires des courses devaient ordoner la prise d’échantillons d’urine et de sang du cheval en fin d’analyse. Port Albert fut examiné par le vétérinaire qui révéla que le cheval avait perdu un fer et qu’il portait une légère coupure au niveau de son canon.
Des trois vainqueurs de l’écurie Merven, Six Flags était sans doute celui qu’on attendait le moins. Certes, il avait terminé troisième à ses débuts sur 1400m, mais vu qu’il n’avait jamais été aligné au delà de cette distance durant sa carrière, on pouvait émettre des doutes sur sa capacité d’entamer les 1600m. Il faut toutefois reconnaître que cette épreuve fut réduite à un sprint. Ce qui fut à l’avantage de Six Flags, tandis que le favori How Many To Won ne se montra pas aussi percutant que la dernière fois, probablement desservi par le manque de rythme. Muni d’oeillères pour la première fois chez nous, Il Magnifico s’appliqua à l’ouverture des stalles pour prendre le train à son compte. Au premier passage du but, Ashanti Gold tenta de se placer derrière Freedom qui évolua sur l’arrière main du meneur, mais How Many To Won se rapprocha sur le flanc de Six Flags pour le condamner en troisième épaisseur. Le gris de l’écurie R. Gujadhur améliora sa position dans la courbe pour se placer à l’extérieur d’Il Magnifico qui, nullement inquiété, imprima un train modéré. Robbie Burke laissa filer les rênes à sa monture à partir de la route pour lancer le sprint. Wild ‘N Free s’était rapproché en troisième épaisseur, tandis que How Many ToWon, qui avait trouvé la corde en sixième position, était sollicité afin de rester dans le coup. Cependant, il n’accéléra pas comme prévu dans la ligne droite où Il Magnifico affichait de solides prétentions. Seul Six Flags ne s’était pas laissé décrocher par le représentant de l’écurie Gujadhur qui semblait longtemps pouvoir faire la différence. Mais c’était sans compter avec la rage de vaincre de Cédric Ségéon qui permit à Six Flags de souffler la victoire à Il Magnifico sur les derniers mètres. Après la course, la sirène retentit pour annoncer l’ouverture d’une enquête sur un incident impliquant principalement Divine Crusader. Après avoir revisionné le film de la course, les résultats furent maintenus.
Ségéon se rapproche de Geroudis
Cédric Ségéon frappa coup sur coup avec Constellation qui bénéficia du chemin le plus court dans The Sir Raymond Hein Cup pour dominer les favoris qui avaient abusé de la largeur de la piste dans la courbe. Kings Wings fut le plus rapide à l’ouverture des stalles, tandis que Keep Walking et Hup-Two-Three se montrènt lents. Running On se plaça dans le dos du meneur, condamnant Divine Crusader à évoluer à l’extérieur. Cypress Express était en one off devant Constellation qui précéda Al Masri, Keep Walking, Mathafa, Traianius et Hup-Two-Three respectivement. Kings Wings ne partit pas sur des bases élevées et durcit l’allure à 600m de l’arrivée. Traianius commença son effort, mais fut forcé encore plus en épaisseur dans le virage après que Cypress Express et Al Masri eurent déboité. Constellation pouvait, lui, se rapprocher tranquillement à la corde, et la ligne droite entamée, il se montra plus percutant que ses pairs qui avaient opté pour l’extérieur pour mettre le nez à la fenêtre. Al Masri se rapprocha vivement sur le tard à l’extérieur de Cypress Express, mais il se contenta de la deuxième place.
Royal Times permit au tandem Patrick Merven-Cédric Ségeon de réussir son triplé de la journée. Italian Lakes n’eut aucune peine à prendre le train à son compte devant Joyful qui se plaça devant Iwayini. Le reste du peloton évolua pratiquement en file indienne à l’exception d’Altelekker qui se retrouva à l’extérieur de Royal Times, et Baron Blixen qui évoluait sur l’arrière main de Count Me In. Le meneur durcit quelque peu l’allure dans la descente pour creuser l’écart. Au poteau des 600m, il comptait environ 5L sur son plus proche poursuivant. L’avance se réduisit dans la courbe vu que le peloton avait pris en chasse Italian Lakes. Ce dernier aborda la ligne droite finale avec seulement 2 longueurs sur Joyful qui se fit vite déborder par Royal Times. Ce dernier mit le nez devant à 100 mètres de l’arrivée pour s’en aller vers la victoire. Baron Blixen transperça le peloton pour s’approprier la deuxième place devant Infinite Destiny et Altelekker.
Victorieux cinq semaines plus tôt, Uly ne fit que confirmer ses bonnes dispositions dans The Faygate House Trophy en dominant son plus proche adversaire par 2L. On peut dire que le coursier de l’écurie Foo Kune fut bien servi par le train sélectif imprimé par Always A Pleasure. Ce dernier partit sur des bases élevées, ce qui résulta à l’étirement du peloton dès les premières encablures. Meltaway se retrouva sur l’arrière main du meneur devant Accelero qui précéda Alvaro et Uly. Upton Park, Baraloche, Paraguayito et Pleasing Dancer étaient plus en retrait. Les choses se précisèrent à la route avec une première offensive d’Uly. Ce dernier contourna les chevaux de tête facilement pour tourner en vainqueur. Accelero attendit l’entame de la ligne droite pour se mettre en évidence, libérant Alvaro qui avait patienté à la corde. De lutte il n’y en eut point. Uly ne fit que maintenir le rythme pour résister au finish d’Accelero avec assurance. C’était la troisième fois de la journée que Robbie Burke terminait deuxième et la quatrième fois pour l’écurie Gujadhur.
Ridge Too Far surprend Casey’s War
L’arrivée de la cinquième épreuve donna du tournis aux turfistes, même les plus aguerris, car sur le film de la course, on fut sous l’impression que Casey’s War avait conservé l’avantage sur son compagnon d’écurie, mais la photographie donna raison à Ridge Too Far qui s’imposa dans la dernière foulée d’une courte tête. On s’attendait à ce qu’ily ait du rythme avec la présence, entre autres, de Captain Thriller. Ce dernier fut le plus prompt à l’ouverture des boites, mais à voulant trop ménager sa monture afin de prendre un soft lead vu qu’il portait le lourd handicap de 61kg, Geroudis se laissa déborder peu après le Tombeau Malartic par Fidelis qui n’avait que 49kg sur le dos. Tigger évoluait à l’extérieur de Casey’s War qui précédait Wold On The Fold et Ridge Too Far, tandis que Not Liable pointait curieusement à environ 5L sur la première moitié du parcours. Fidelis ne put longtemps maintenir l’allure et se fit accrocher par Captain Thriller dans la dernière courbe. Casey’s War et Ridge Too Far, légèrement plus en retrait, étaient déjà lancés par leurs cavaliers respectifs et prirent la mesure de Captain Thriller à mi-ligne droite. Casey’s War donna l’impression de pouvoir faire la différence, mais Ridge Too Far s’amena dangereusement à son extérieur pour le coiffer au poteau. Le vétérinaire rapporta après la course que Wolf On The Fold avait saigné.
Malheureux à sa dernière tentative sur 1000m dans une valeur nettement supérieure, Make My Grey a obtenu une juste compensation dans The Merok Park Trophy à l’issue d’un parcours limpide sur une distance plus conforme à ses réelles aptitudes. Rye Joorawon fit le plus difficile en surmontant le handicap de sa ligne extérieure pour placer sa monture en tête. Cependant, une fois aux commandes, African Dancer se montra très entreprenant pour compter au Tombeau Malartic environ 3L sur Pieces Of Eight qui précédait City Of Choice par un peu plus de 2L. On fut quelque peu surpris de voir Spacebeam progresser dans la descente compte tenu l’allure imprimée par African Dancer. Makes My Grey évoluait à l’intérieur de Hills Of Rome devant Hugo The Boss, Torero, Mighty Fine et Salute The Saint respectivement. City Of Choice déboita au poteau des 400m, mais il fut contraint de s’amener en troisième épaisseur afin de contourner Spacebeam qui n’accéléra pas comme il fallait s’y attendre. Il permit ainsi à Make My Grey de se rapprocher à l’intérieur vant d’être lancé entre Pieces Of Eight et Spacebeam. En tête, African Dancer maintenait le cap bien que versant à l’intérieur. Sous la monte énergique de Neisius, le gris de l’écurie Raj Ramdin combla du terrain à vue d’oeil avant de forcer la différence à une dizaine de mètres du poteau.