Michèle Alliot-Marie a émis le souhait de la mise en place d’un sommet « Davos » des pays francophones

Réunissant de nombreux acteurs de l’industrie de la communication et des nouvelles technologies, la première édition de l’ID Congress s’est tenue les 19 et 20 septembre à Maurice. Etait présente, à cette occasion, Michèle Alliot-Marie, ancienne ministre des Affaires étrangères du gouvernement français et membre actuel du Parlement européen.

Organisé à l’hôtel Trou-aux-Biches Beachcomber et réunissant de nombreux experts de l’industrie de la communication et des nouvelles technologies du Kenya, de la Réunion et de la France, ce congrès avait pour thème « Creativity, innovation and boldness ». Selon Christian Cappe, l’initiateur de ce ID Congress, « le but est d’échanger autour de l’innovation technologique, de l’intelligence artificielle, du blockchain du brand content ou encore des smart cities, avec l’objectif de créer plus d’opportunités pour les acteurs concernés. »

Quant à Michèle Alliot-Marie, elle a, lors de d’un keynote speech, fait ressortir que « Maurice est un modèle de développement et a une situation géographique particulière qui lui permet d’être un véritable pont entre l’Afrique, auquel il appartient, et l’Asie ». Elle a finalement émis le souhait de la mise en place d’un sommet Davos des pays francophones. A noter que la prochaine édition se tiendra également à Maurice l’année prochaine.