La cérémonie officielle marquant le 179e anniversaire de l’abolition de l’esclavage est prévue pour 11 h sur la plage publique du Morne demain. Le Premier ministre Navin Ramgoolam et le président de la République Kailash Purryag seront parmi les invités de marque présents à cette occasion.
Cette année, la cérémonie officielle devrait revêtir un cachet particulier puisque l’État mauricien est sur le point de finaliser le deuxième plan de gestion concernant le paysage culturel du Morne, site mauricien classé patrimoine mondial de l’Unesco depuis 2008. Le premier plan de gestion devait couvrir une période de trois ans. Elle a cependant été étalée sur cinq et cette année, Maurice se retrouve à la limite de la date pour soumettre son deuxième plan, document majeur pour la gestion d’un site classé patrimoine mondial, selon des critères spécifiques établis par l’Unesco.
L’ébauche de ce plan est accessible depuis la semaine dernière sur le site d’Ecoafrica à l’adresse www.ecoafrica.co.za/resources/lmcl-management-plan. Le consultant en patrimoine mondial François Odendaal, qui soutient le gouvernement mauricien dans la préparation de ce document, souligne que le public disposait d’une période de 21 jours pour faire des propositions avant qu’il ne soit finalisé. Le document devrait être envoyé au plus tard fin février pour approbation du comité du patrimoine mondial de l’Unesco. Il couvrira cette fois-ci une période de cinq ans.
Un spectacle précédera la cérémonie officielle dont le coup d’envoi sera donné par les enfants et les jeunes du Morne en chantant l’hymne national. Après le discours de bienvenue par le président du Morne Heritage Trust Fund Edley Chimon et un chant sud-africain par des enfants du village du Morne en hommage à feu Nelson Mandela, les dignitaires se rendront au pied de la montagne pour un dépôt de gerbes au monument principal de la route de l’esclave. Seront notamment présents leader de l’opposition Paul Bérenger, le Premier ministre adjoint Rashid Beebeejaun, les vice-Premiers ministres Anil Bachoo et Xavier-Luc Duval et les ministres Hervé Aimée et Mookhesswur Choonee. Le corps diplomatique sera représenté par son doyen, le Haut commissaire britannique à Maurice Nicholas Leake. Le haut commissaire sud-africain, Nomvuyo Nontsikelelo Nokwe, le président du conseil du District de Rivière Noire, Noël Doget Oxsinice Chetty, le président du MHTF, Edley Chimon, le président du Nelson Mandela Centre for African and Creole Culture, le père Philippe Fanchette, le président de la Creole Speaking Union, Arnaud Carpouran et le représentant de l’Association socioculturelle Rastafari, Jacques Emmanuel Bill, rendront aussi hommage aux anciens esclaves.
Dans le cadre du projet international de la Route de l’Esclave, le Premier ministre dévoilera un nouveau monument du sculpteur sénégalais Ndary Lo. Un spectacle est prévu sous la salle verte montée sur la plage. Lors d’une rencontre avec les représentant du Consultative forum du Morne il y a dix jours, le président du MHTF avait annoncé qu’un film sur le site du patrimoine mondial serait diffusé le 1er février, pour mieux faire connaître les lieux aux Mauriciens et ainsi les sensibiliser à l’importance de les préserver.
Le discours du Premier ministre est prévu pour 11h45. Il sera suivi d’une visite de l’exposition sur l’ancien village Macaque du Morne.