Le meeting qu’organisera l’Alliance Lepep à Vacoas vendredi prochain à l’occasion de la fête du Travail sera l’occasion de célébrer « le contrat de confiance » conclu en décembre dernier avec le peuple mauricien, a affirmé hier Nando Bodha, qui avait à ses côtés Eddy Boissézon, du ML, et Mahmad Khodabaccus, du PMSD.
Nando Bodha s’est réjoui que les trois composants de l’Alliance Lepep aient fait « un excellent parcours » depuis décembre. Il a annoncé que le thème du meeting du 1er-Mai sera “Nou pei avan tou, Lepep avan tou”. Ce thème, selon lui, « va de pair avec la confiance de l’électorat » mauricien envers l’Alliance Lepep. Nando Bodha confie que c’est cette confiance qui permet aux différents partenaires de l’alliance gouvernementale « de respecter le contrat passé avec la population à travers les promesses » électorales. Il a mentionné l’injection de quelque Rs 9 milliards dans l’économie pour venir en aide aux bénéficiaires des différentes pensions. Le Budget a permis en outre, selon lui, de « mettre en oeuvre les promesses faites avec la mise en place d’un environnement qui favorisera la création de la croissance, le développement et surtout la création d’emplois ».
Nando Bodha a aussi parlé des mesures prises pour « nettoyer » le pays. « Il a fallu faire émerger tous les dossiers qui faisaient l’objet d’un “cover-up” et permettre à la vérité de faire surface. Nous avons pratiqué une politique de vérité de manière à ce que la population soit en mesure de situer les responsables de tous ces scandales qui ont été exposés au grand jour et nous avons fait le nettoyage qu’il fallait. Nous avons voulu que la population refasse confiance dans les institutions et dans le leadership du pays », a-t-il dit.
Mamad Khodabaccus a pour sa part affirmé que le PMSD se sent « très à l’aise » dans le gouvernement dirigé par sir Anerood Jugnauth. Ce dernier, a-t-il précisé, « ne pratique pas une politique de demi-mesure ». Il a invité tous ceux ayant participé à la célébration du 60e anniversaire du PMSD le 19 avril dernier à faire de même le 1er-Mai « afin de montrer que le PMSD est bien présent » dans le gouvernement.
Eddy Boissézon a présenté ses sympathies aux familles des victimes du tremblement de terre qui a frappé le Népal et une partie de l’Inde, faisant plus de 4 000 victimes. Il a lui aussi affirmé que le ML est « très à l’aise dans le gouvernement » et a critiqué le MMM qui, dit-il, « n’a pas été en mesure d’organiser un rassemblement » pour le 1er-Mai. Les trois intervenants ont précisé que le meeting de la fête du Travail prendra fin au plus tard à 12h15.