Cette année la Commission diocésaine du Monde Ouvrier (CDMO), qui organise la traditionnelle messe de la Fête du Travail, a choisi de décentraliser cette célébration. Elle invite les travailleurs et leurs familles à se déplacer vers l’église Ste Famille à Rose-Belle pour participer à cette messe qui sera présidée par le vicaire général Jean-Maurice Labour, administrateur du diocèse en l’absence de l’évêque de Port-Louis qui se trouve à l’étranger. « Pendant longtemps cette messe annuelle a eu lieu dans les villes et il est bon d’aller maintenant dans d’autres endroits du pays. Ce qui permettra aussi à tous ceux qui feront le déplacement de découvrir une nouvelle région », dit Pascaline Lubois, secrétaire de la CDMO. Le fait que la famille et le travail soient indissociables explique le choix porté sur l’église Ste Famille. Le thème choisi, « Anou viv nou baptem dan nou travail », est en lien avec l’Année de la Foi dont l’ouverture a été faite en octobre 2012 par Benoit XVI.