La célébration de la fête du Travail cette année aura été marquée par un “One Party Show” car seul l’alliance gouvernementale MSM-ML s’était hasardée à organiser un meeting public devant la foire de Vacoas. On était loin des guerres des foules d’antan, qui alimentaient la polémique pendant plusieurs semaines et donnaient lieu à des remarques sarcastiques à l’Assemblée nationale.

Les partis de l’opposition avaient choisi la prudence en organisant des congrès en salles, comme cela a été le cas pour le MMM et le PMSD, qui ont permis surtout de mobiliser leurs principaux activistes et partisans. Pour le MMM, la décision de ne pas organiser de meeting était due au fait qu’il n’avait pas les moyens financiers de le faire. Le Parti travailliste, lui, s’était contenté ce 1er février de rendre des hommages aux tribuns en procédant à des dépôts de gerbes au Square Guy Rozemont, au Samadhi de SSR et sur les tombes des tribuns dans différentes régions de l’île. Selon son leader, le Ptr n’a pas organisé de meeting public le 1er mai depuis six ou sept ans « afin de laisser la place aux syndicats et aux travailleurs ». De plus, il n’avait rien à démontrer puisqu’il avait déjà rassemblé une importante foule à Kewal Nagar en marge de la célébration de la fête de l’indépendance.
Le MSM-ML s’était pour sa part visiblement fait un point d’honneur à organiser son meeting du 1er mai, d’autant que sa non-participation à la dernière élection partielle dans la circonscription avait été utilisée par ses adversaires politiques pour le mettre au pied du mur en l’accusant d’avoir eu « peur de perdre la face ».

Comme devait le faire ressortir lui-même le leader du MSM, Pravind Jugnauth, ce meeting était pour l’alliance gouvernementale d’une « importance cruciale ». Il avait exprimé sa satisfaction que l’électorat avait répondu à son invitation. Ce qui lui permettait de poursuivre son travail au gouvernement « avec sérénité ». De fait, l’alliance gouvernementale a joué gros en choisissant d’organiser un meeting national. Selon le président de ce parti, pas moins de 500 autobus ont été mobilisés à travers le pays pour le transport des partisans. Est-ce que l’alliance MSM-ML a réussi son pari ? Si ses dirigeants affichent la satisfaction, ses adversaires, eux, considèrent que ce rassemblement a démontré « l’indifférence et l’hostilité » de la population face au gouvernement en place, ajoutant que la foule était loin d’être ce qu’avaient souhaité les organisateurs et de ce qu’a montré la MBC dans son bulletin d’informations. Certains observateurs pensent toutefois que, quoi qu’on en dise, l’alliance MSM-ML aura réussi un coup psychologique. Ce qui permet de rassurer ses partisans. Ce qui est évident, c’est que le MSM, surtout, a donné une indication des moyens qu’il compte désormais déployer pour marquer sa présence sur le terrain et qu’il ne se privera pas de mettre les budgets nécessaires. Il l’a démontré à nouveau à la place de la gare hier, à Saint-Pierre, où les Infrastructures et des moyens techniques grandioses, comparables à ceux utilisés le 1er mai, ont été déployés. Il ne serait pas étonnant que toutes les cérémonies d’inauguration ou poses de première pierre soient désormais l’occasion pour l’organisation de grands rassemblements politiques car nous sommes déjà en précampagne électorale.

D’ailleurs, Pravind Jugnauth s’est lui-même donné une année avant de faire le bilan de ses réalisations lors du budget de l’année prochaine. On peut déjà prévoir que la célébration de la fête du Travail le 1er mai de l’année prochaine sera tout à fait différente, d’autant que le gouvernement sera à huit mois de la fin de son mandat. À moins que les élections générales soient convoquées avant décembre 2019. Nous sommes déjà impatients de connaître les configurations politiques qui seront sur les différentes plateformes politiques le 1er mai de l’année prochaine. Déjà, les rumeurs et tractations vont bon train. Gageons que cette année pourrait bien être l’année des alliances et des mésalliances avant d’entrer dans l’année électorale, l’année prochaine. La course est lancée et les paris sont ouverts.